castman.fr – La technologie, à la portée de tous !

Ecologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l'utopie !

Rencontre entre tablet-user.fr et castman.fr, c’est possible ! No Comments

C’est cool !

Comme le monde est petit, que ce soit par le biais du net et même dans la vraie vie.

Nous passons du monde virtuel via nos blogs respectifs à une rencontre en chair et en os.

 

Une poignée de main mémorable, car cela nous permet de constater que nous sommes bien réels !

(J’ai reconnu la montre à gauche…)

Bravo pour votre blog : http://www.tablet-user.fr avec cette multitude de tests sur des tablettes des smartphones et du matériel High Tech… 

 

C’est tout bon pour que les internautes “futurs acheteurs” puissent faire le bon choix !

 

 

25 August 2014 at 11:02 pm

Wiko, une large gamme sous Android 4.4 “KITKAT”, pour tous les budgets ! 2 Comments

Dans cet article, je ne fais qu’une approche succincte de la gamme Wiko pour cette rentrée 2014-2015.

Wiko semble vouloir être présent sur tous les segments du marché des smartphones et cela en accentuant sa présence sur la partie vraiment low cost, pour concurrencer les smartphones “Polaroid” par exemple vendu autour de 50 € pour les premiers modèles.

Qu’est-que l’on a, à ce prix-là !

Je ne peux que vous donner les informations essentielles pour vous aider à faire votre choix, mais ma question reste : que vaux les produits low cost dans le temps ?

Les produits de cette gamme ont certes évolué dans le bon sens, mais n’oubliez pas que les fabricants pour réduire le coût d’un produit utilise parfois des éléments d’anciennes générations moins coûteux.

À vous de faire le bon choix ! 

Je vous conseille toujours de rechercher sur le NET et sur les forums, les critiques positives ou négatives sur un produit avant de l’acheter.

 

Une partie de la gamme Wiko sous Android 4.4.

 

Le Wiko Kite.

Disponible à moins de 100€.

Caractéristiques principales :

  • Réseaux : 4G Band 1,3,7,20 H+/3G+/3G WCDMA 900/2100 GSM/GPRS/EDGE/850/900/1800/1900
  • Débit de données : LTE Cat. 4 HSDPA 150Mbit/s, HSUPA 50Mbit/s
  • Système d’exploitation : Android™ 4.4 (KitKat)
  • Processeur : Dual core, 1.2 GHz, Cortex-A9
  • Carte SIM : Mono (Mini SIM)
  • Appareil photo : 5Mpx 
  • Couleurs disponibles : Noir, Blanc, Bleen, Fuchsia, Corail, Violet, Jaune
  • Dimensions : 126.5*63*10.4 mm
  • Poids : 142g (Avec Batterie)
  • Batterie : 1800 mAh
  • Autonomie en veille : Jusqu’à 403h
  • Autonomie en conversation : Jusqu’à 13.33h (3G), Jusqu’à 23.33h (2G)
  • Mémoire ROM : 4 Go
  • Mémoire RAM : 1 Go
  • Mémoire extensible : Par micro SD jusqu’à 32 Go
  • Accéléromètre : Oui
  • Boussole (Magnétomètre) : Oui
  • Détecteur de proximité : Oui
  • DAS : Tête: 0.605W/kg, Corps: 0.6W/kg 

 

Wiko Goa.

Disponible à moins de 50€.

 

Caractéristiques principales :

  • Réseaux : HSPA+/3G+/3G WCDMA 900/2100 2G GSM/GPRS/EDGE 850/900/1800/1900
  • Débit de données : HSDPA 21Mbit/s – HSUPA 5,76 Mbit/s
  • Système d’exploitation : Android™ 4.4 (KitKat)
  • Processeur : Dual Core 1 GHz, Cortex-A7
  • Appareil photo : 2 Mpx rouge
  • Double carte SIM : Oui (2 Mini SIM)
  • Couleurs disponibles : Noir, Blanc, Bleen, Fuchsia, Corail, Violet, Jaune
  • Dimensions : 119*62.6*11.3 mm
  • Poids : 105 g (avec batterie)
  • Batterie : 1300 mAh
  • Autonomie en veille : Jusqu’à 384 h
  • Autonomie en conversation : Jusqu’à 11.48 h (2G), 6.26 h (3G)
  • Mémoire ROM : 4 Go
  • Mémoire RAM : 512 Mo  rouge
  • Mémoire extensible : Par micro SD jusqu’à 32 Go
  • DAS : Tête: 0,475 W/kg; Corps: 0,609 W/kg 

 

Le test complet du Goa, ici : http://www.tablet-user.fr/test/test-wiko-goa–un-nouvel.html

 

 

Wiko Lenny.

Disponible à moins de 100€.

 

Caractéristiques principales :

  • Réseaux : HSPA+/3G+/3G WCDMA 900/1900/2100 MHz GSM/GPRS/EDGE 850/900/1800/1900 MHz
  • Débit de données : HSDPA 21Mbit/s – HSUPA 5,76 Mbit/s
  • Système d’exploitation : Android™ 4.4 (Kitkat)
  • Processeur : Dual Core 1,3 GHz, Cortex-A7
  • Double carte SIM : Oui
  • Appareil photo : 5Mpx
  • Couleurs disponibles : Noir/Bleen, Blanc/Argent, Bleen/Noir, Jaune/Bleen, Violet/Corail
  • Dimensions : 143*73*9.6 mm
  • Poids : 174 g (avec batterie)
  • Batterie : 1800 mAh 
  • Autonomie en veille : Jusqu’à 336 h
  • Autonomie en conversation : Jusqu’à 16h (2G) / 8.5h (3G)
  • Mémoire ROM : 4 Go
  • Mémoire RAM : 512 Mo rouge
  • Mémoire extensible : Par micro SD jusqu’à 32 Go
  • Accéléromètre : Oui
  • Boussole (Magnétomètre) : Oui
  • Détecteur de proximité : Oui
  • DAS : Tête: 0,482 W/kg, Corps: 0,799 W/kg 

 

 

Wiko Sunset.

Disponible à partir de 79€.

 

Caractéristiques principales :

  • Réseaux : HSPA+/3G+/3G WCDMA 900/2100 GSM/GPRS/EDGE 850/900/1800/1900
  • Débit de données : GPRS, EDGE DL, HSPA+ 5,76 Mbit/s
  • Système d’exploitation : Android™ 4.4 (KitKat)
  • Processeur : Dual Core, 1.3 GHz
  • Double carte SIM : Oui
  • Appareil photo : 2 Mpx rouge
  • Couleurs disponibles : Noir, Blanc, Bleen, Fuchsia, Corail, Violet, Jaune
  • Dimensions : 127.3*65.5*11.3 mm
  • Poids : 113 g (avec batterie)
  • Batterie : 1300 mAh
  • Autonomie en veille : Jusqu’à 50h
  • Autonomie en conversation : Jusqu’à 12h (3G), 17,73h (2G)
  • Mémoire ROM : 4 Go
  • Mémoire RAM : 512 Mo rouge
  • Mémoire extensible : Par micro SD jusqu’à 32 Go
  • Accéléromètre : Oui
  • DAS : Tête:0,58 W/kg, Corps : 0,916 W:kg 

 

 

 

Wiko Birdy.

Disponible à moins de 100€. (Avec la carte Auchan Waaoh gratuite “réduction sous forme d’avoir sur un prochain achat”, sinon 129€)  

 

Caractéristiques principales : (Sous réserve !…)

  • Réseaux : 4G
  • Système d’exploitation : Android™ 4.4 (KitKat)
  • Processeur : Quad Core, 1.3 GHz
  • Écran de 4.5 pouces ayant une résolution de 854 x 480
  • Appareil photo5 Mpx
  • Mémoire ROM : 4 Go
  • Mémoire RAM : 1 Go 
  • Batterie : 2000 mAh
  • Mémoire extensible : Par micro SD jusqu’à 32 Go
  • GPS A-GPS

 

Le test complet du Birdy, ici : http://www.tablet-user.fr/test/test-wiko-birdy—je-vais.html

 

 

En cours ….

 

Faites le bon choix !

 

 

23 August 2014 at 1:19 pm

Banana Pi, déballage et premier démarrage, première partie. 28 Comments

Il existe plusieurs sites pour acheter le Banana Pi en France. C’est plutôt cool, non ! 

Pour mon Banana Pi, je l’ai commandé sur le site : https://e.banana-pi.fr/, car il était le premier site à avoir le banana Pi, disponible en France.   

Maintenant d’autres sites, toujours en France (je me répète), proposent le Banana Pi comme par exemple :  https://www.gotronic.fr

A vous de faire votre choix !

 

PLAN DU TUTORIEL

1 – Déballage.

2 – Les éléments nécessaires pour démarrer le Banana Pi.

3 – Montage et premier démarrage.

4 – Ma procédure pour installer Lubuntu pour Banana Pi.

4-1 Préparation de la carte SD (sous Windows).

4-2 Installation de l’OS.

5 – Démarrage du Banana Pi.

6 – Premier démarrage et mes premiers constats.

 — Début—

1 – Déballage.

Ma commande sur le site : https://e.banana-pi.fr/

Réception du colis :

48 heures après.

Emballage :

Le produit est bien emballé et bien protégé dans le colis.

Déballage :

Chaque produit est emballé lui même dans une autre boîte.

Ça commence bien !

.

2 – Les éléments nécessaires pour démarrer le Banana Pi.

Les éléments :

Le Banana Pi (Attention au Banana Pi comme tous les éléments électroniques il est sujet à l’électricité statique !)

(De plus, je vous conseille de vérifier visuellement et soigneusement le circuit de votre Banana Pi, avant le 1er démarrage)

Le boitier (optionnel)

Adaptateur secteur 1A 5 volts. (Je préfère 2A 5 volts)

Câble HDMI vers HDMI ou Cinch (RCA) jaune vers cinch jaune TV ou un convertisseur HDMI vers VGA

Une carte SD de 4 Go minimum

Un clavier

Une souris

Un mini hub USB 2.0 (optionnel)

 

3 – Montage et premier démarrage.

Montage :

Je vais tester le boitier transparent en acrylique et voir s’il est bien pensé et bien adapté pour recevoir et utiliser le Banana Pi lors de mes tests.

Il n’y a pas de documentation pour le montage, mais celui-ci est simple. Il est plutôt bien fait, bien pensé et fonctionnel  !

Petit bémol sur le boitier transparent : il manque des petits tampons en caoutchouc pour surélever le boitier et améliorer ainsi la ventilation du processeur A20, qui est situé dessous. (La hauteur des vis ne suffit pas !)

De plus lors de la lecture de plusieurs fichiers vidéos, le processeur chauffe beaucoup ! Un dissipateur aurait été souhaitable. Mais bon pour l’instant cela semble correct et suffisant. C’est mon avis, pour améliorer la longévité du produit !

Il manque aussi des petits boutons en plastique sur le boîtier transparent, sur la face des boutons power et reset. La solution : l’utilisation d’une tige en plastique pour appuyer sur les boutons à travers le boîtier en acrylique.

(Moi, j’utilise des “jumpers” récupérés sur des vieilles cartes)

Il existe un autre boitier en blanc pour ceux qui n’aime pas la transparence. (Moi, j’aime bien voir l’intérieur !

Le boitier en blanc semble plus abouti !

 

 

Voilà, le résultat produit monté.

 

 

Premier démarrage :

Mince, j’avais oublié ! Il n’y a pas de mémoire Flash intégrée, il faut donc installer un système via la carte SD ou le connecteur SATA (pour disque dur 2.5)…

Peut-être directement en USB ? NON

Pour l’instant passons à l’installation d’un système comme Lubuntu, cela me permettra de faire un comparatif avec le pcDuino V2 et son processeur A10 d’ancienne génération.

(Je n’ai pas encore pu tester le pcDuino V3 et le Cubietruck, mais cela se fera peut-être prochainement…)

 

Revenons au premier démarrage, c’est cool, j’ai toute la procédure sur le site : http://banana-pi.fr/?page_id=179

Bien vu !

 

4 – Ma procédure pour installer Lubuntu pour Banana Pi.

 

4-1 Préparation de la carte SD (sous Windows).

Insérer votre carte SD dans votre ordinateur. Vous devez utiliser une carte SD ou micro SD+Adaptateur SD de 4G ou plus.

Formater la carte SD :

Télécharger l’outil de formatage “SD Formater” depuis : https://www.sdcard.org/downloads/formatter_4/eula_windows/

C’est un super programme, car ce petit programme permet en activant l’option “On”, de formater votre carte SD et les partitions cachées ou partitions Linux etc…”

Décompresser et installer le programme “SD Formater“. 

Démarrer “SD Formater” en cliquant sur son icône sur le bureau ou dans la liste de vos programmes. 

Vous devez toujours vérifier que la carte SD correspond à celle que le logiciel détecte.

Cliquer sur “Option” et choisir “on“.

Maintenant et seulement après avoir fait la vérification décrite ci-dessus, vous pouvez  cliquer sur le boutonFORMAT“.

 

4-2 Installation de l’OS.

Télécharger l’image de l’OS de votre choix dans la section Téléchargement. ici : http://www.lemaker.org/article-28-1.html

J’ai choisi Lubuntu V3 pour Banana Pi  (Lubuntu 14.04)

Plus récent, l’image Lubuntu_For_BananaPi_v3.1.1, icihttps://docs.google.com/open?id=0B38hUt6ypQXDcld4M2p3WnozOWc

Pour mon exemple ci-dessous, je reste sur l’image  Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3.0.

Décompresser le fichier téléchargé, deux fois. La première fois pour passer de Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3.0.tgz, en Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3.0.tar, enfin vous devez décompresser le fichier *.tar et après vous trouverez dans un sous-répertoire Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3_0.img qui est l’image de l’OS à installer sur votre SD.

Nous allons maintenant installer l’image de l’OS sur notre carte SD.

Pour cela il faut télécharger l’outil suivant “Win32Diskimager” depuis : http://sourceforge.net/projects/win32diskimager/files/Archive/

Décompresser le fichier et lancer le programme “Win32DiskImager.exe“depuis son répertoire. 

Vérifier encore si le logiciel a bien détecté la bonne carte SD. Choisir l’image que vous avez précédemment téléchargée et décompressée “Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3_0.img”, maintenant vous pouvez cliquer sur “Write“. Attendre la fin de la procédure avec patience !

 

Lorsque cela est terminé, insérer votre carte SD dans votre Banana Pi sans forcer (face dorée vers le haut et vers le Banana Pi dans le connecteur SD)

 

5 – Démarrage du Banana Pi.

Brancher le câble HDMI sur le port HDMI, le clavier et la souris sur les ports USB disponibles.

Insérer la prise RJ45 du réseau dans le connecteur Ethernet.

Attention au connecteur d’alimentation !  C’est celui qui est à gauche du port SATA.

Pour finir, brancher l’alimentation avec un adaptateur secteur en 5V et 1A minimum. Je vous conseille un adaptateur 5V en 2A si vous devez en acheter un.

 

Si tout c’est bien passé, le Banana Pi devrait démarrer en moins d’une minute avec Lubuntu.

Vous arrivez sur l’écran du choix de l’utilisateur.

Visuel des claviers “AZERTY “ET “QWERTY”

Vous devez cliquer sur “Lemaker” et choisir “Other…“. Ensuite, vous devez écrire dans la case vierge sousOther...”, les informations ci-dessous.

Pour le nom d’utilisateur, taper les lettres suivantes sur votre clavier Français, “bqnqnqpi” et le mot de passe “bqnqnqpi“, car le système Lubuntu au démarrage reconnaît le clavier US “QWERTY” alors que vous utilisez un clavier FR “AZERTY”.

Valider en cliquant sur “Log in“.

Voici l’écran d’accueil de Lubuntu pour Banana Pi. Si la prise réseau est branchée, l’accès internet est disponible immédiatement.

 

Pour éteindre le Banana Pi, vous pouvez utiliser le menu de votre distribution Linux….

Pour d’autres distributions, après l’étape ci-dessus, vous pouvez appuyer 5 secondes sur le bouton power pour éteindre le Banana Pi.

 

6 – Premier démarrage et mes premiers constats.

– Le démarrage est assez rapide avec une distribution installée sur une carte SD. (Moins d’une minute, c’est pas mal !)

Démarrage sans mot de passe entre 35 et 36 secondes sous Lubuntu !

– Lors de mes tests, j’utilise plusieurs cartes SD. Même si une carte SD est de catégorie “4”, cela ne signifie pas qu’elle fonctionne toujours avec cette norme. Sur deux cartes SD en catégorie “4”,j’en utilise une qui démarre beaucoup plus rapidement la distribution Linux.

Récapitulatif des spécifications SDHC pour les SD/microSD/Clés USB… :

Classe  Vitesse minimale
2 2Mo/s
4 4Mo/s
6 6Mo/s
8 8Mo/s
10 10Mo/s

– Je testerais prochainement une SD en catégorie 10 de 16 Go.

C’est fait : résultat avec une carte SD de 4 Go catégorie 4 et une SD de 16 Go en catégorie 10 sur la distribution Lubuntu.

Démarrage Lubuntu sur : SD 4 Go SD 16 Go
Catégorie 4 10
Résultat en seconde 35 sec 30 sec

 

Version Lubuntu 3.1.1.

– Mon premier test c’est l’accès internet, car cela me donne une bonne indication sur la fluidité et la vitesse du processeur.

– Internet très fluide, pour afficher les pages et la navigation sur les sites.

– Pour le téléchargement de fichiers aucun problème là aussi.

– Les vidéos via Youtube, comme pour le pcDuino v2, elles ne sont pas fluides. Il manque les plugins “packages” pour les navigateurs internet pour le décodage vidéo. Donc pour l’instant, je ne peux pas me prononcer. (Prochainement, dans ma deuxième partie)

– Les vidéos sont fluides sur une clé USB. Sans rien installer dans cette distribution vous pourrez écouter de la musique MP3, et lire des vidéos MP4.

– Sur la version Lubuntu 3.1.1, un correctif permet d’éteindre le Banana Pi via le menu et cela directement en une seule étape sans toucher au bouton power.

– Pas de BOOT sur un disque dur USB, avec ou sans adaptateur USB alimenté. De toute façon j’ai un port SATA ! 

– Tentative de démarrage d’une distribution via une clé USB, ce n’est pour l’instant pas possible !

C’est dommage de ne pas pouvoir démarrer un disque dur ou une clé USB sur les ports USB !

– Démarrage sur la sortie vidéo composite (prise jaune) :

– Aucun signal via une distribution Linux. (Test effectué sur deux TV LCD + un lecteur portable DVD/LCD)

Fonctionne avec Android. (Test effectué sur deux TV LCD + un lecteur portable DVD/LCD)

 – Pour l’instant je n’arrive pas à démarrer une distribution via le port SATA, J’ai dû oublier quelque chose ! (prochainement dans ma deuxième partie)

Certainement un paramétrage du démarrage du disque dur différent de celui d’une SD sous Linux ou Android, mais ???

Ou peut-être qu’il est impossible de démarrer une distribution par le connecteur SATA. Le connecteur n’est utilisable que pour brancher un disque dur pour du stockage ? C’est bizarre ! Rien sur les forums …

 

Voilà, j’en ai fini avec cette première partie.

Mais je suis très content de se Banana Pi et je vais continuer à jouer et tester cette petite bestiole dans ma deuxième partie !

Un prix très raisonnable pour une petite machine survitaminée…

Elle offre une combinaison de possibilité avec Linux… Android…. et tous les connecteurs présents…

J’attends aussi avec impatience la portabilité ou l’adaptation du logiciel BerryBoot, car cela nous permettrait d’avoir sur une SD plusieurs distributions Linux …

(pour plus d’informations sur BerryBoot, vous pouvez lire mon article ici :  BerryBoot, le multiboot pour micro-ordinateurs et tablettes Android avec un processeurs A10, c’est pratique ! 7 juillet )

– Une information importante, sur le processeur, car il semble que le Banana Pi intègre le A20 non bridé pouvant aller à plus de  1.5 GHz. Pour cela il faudra ventiler le processeur et ajouter un dissipateur thermique….

(Mais pour l’instant je n’ai pas envie de casser mon joujou !)

 

J’attends aussi avec impatience les prochaines versions du Banana Pi, avec 4 cœurs (A31) par exemple et 2 Go de RAM…

La communauté Banana Pi est en pleine effervescence, c’est plutôt un point positif, car cela veut dire que beaucoup de projets vont bientôt voir le jour…

Mais pour l’instant j’ai de quoi faire ! (disponible prochainement dans ma deuxième partie)

 

Suite de mes tests ici : Banana Pi en test, deuxième partie.

 

 

 

Enjoy !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 August 2014 at 2:57 pm

Les smartphones “S’Phone” de STOREX, une gamme de 3.5″ à 5″. 15 Comments

Vous trouverez ci-dessous les smartphones “S’Phone” de STOREX.

Nouvelle gamme composée de 4 smartphones :

 

– Le S’Phone DC35G. (Vous pouvez cliquer ici pour avoir plus de détails en fichier PDF)

 

 

Les – : rouge

Android 4.2

512 Mo de RAM

Caméra : VGA (640×480)

Batterie faible : 1000 mAh

 

– Le S’Phone DC40G. (Vous pouvez cliquer ici pour avoir plus de détails en fichier PDF)

 

Les – : rouge

Android 4.2

512 Mo de RAM

Caméra arrière : 2 Mpx

Batterie faible : 1200 mAh

 

– Le S’Phone DC50G. (Vous pouvez cliquer ici pour avoir plus de détails en fichier PDF)

Les – : rouge

Android 4.2

512 Mo de RAM

Caméra arrière : 2 Mpx

Batterie trop juste pour un 5″ : 1550 mAh

 

Celui qui m’intéresse, c’est le S’Phone QC50(Vous pouvez cliquer ici pour avoir plus de détails en fichier PDF)

 

 Les spécifications techniques du QC50. 

Normalement, le QC50 intègre un Quad Core !

 

Les – : rouge

Android 4.2

 

Pas de prix pour l’instant pour cette gamme ! (Prochainement)

En cours …

 😉

Le prix du QC50 :

(Merci à Philippe de http://www.tablet-user.fr pour cette photo)

 

 Une photo de plus, pour le QC50.

(Un grand merci, au vendeur du rayon téléphonie du Leclerc d’Atlantis à Nantes pour cette photo)

C’est bien un Quad core à 1.2 Ghz.

La batterie passe dans le descriptif de Storex, au début de l’article, de 2000 mAh à seulement 1700 mAh.

L’appareil photo arrière, passe de 8 Mpx à 13 Mpx, c’est plutôt intéressant !

L’appareil photo frontal est de 5 Mpx.

La 3G passe à 3G+, c’est mieux !

😉

 

21 August 2014 at 5:26 pm

Comment réparer le bouton power, sur une tablette EzeeTab’1001 ? 8 Comments

Première étape pour réparer un bouton sur une tablette en général, il faut passer par la phase de démontage.

 Je ne suis en aucun cas responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation.

Faites attention aux manipulations, car je ne suis pas et ne serais jamais tenu responsable des dégâts occasionnés. Mon blog d’astuces et de conseils est là pour inciter et contribuer à moins recycler.

image4

 

Matériels requis :

Votre tablette.

Un fer à souder, 15 watts ou 30 watts maxi.

Fil de soudure avec ou sans étain.

Un multimètre.

 

Procédure à suivre.(Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir)

 

Phase 1 :

Vous devez dévisser les deux vis sur la face des connecteurs de la tablette.

 

Ensuite, vous pouvez déclipser le cache arrière, en insérant votre ongle ou un objet très fin en plastique. Poursuivez le démontage en faisant ainsi le tour du cache arrière.

 

Phase 2 :

Maintenant, vous devez dévisser les vis, comme indiqué sur la photo ci-dessous.

(Attention aux fils du HP)

Retirer doucement la caméra (en haut à gauche de la photo), en tirant légèrement dessus, pour la sortir de son emplacement.

Débrancher avec précaution la grande nappe (en haut à droite de la photo) et les deux petites nappes (en bas à gauche de la photo).

Déposer un emballage antistatique sur la batterie, avant d’effectuer la manipulation qui suit.

Enfin, vous pouvez désemboîter la carte électronique et ensuite la retourner de la gauche vers la droite. (Photo ci-dessous en phase 4)

 

Phase 4 :

Avant de poursuivre, je fais une recherche visuelle de mes boutons cassés.

Ce n’est pas cool les enfants, il y en a plusieurs !

 

Le bouton Power a déjà été soudé plusieurs fois lors de mes précédents démontages. (Prochainement une astuce pour protéger les boutons)

Phase 5 :

Maintenant avant de souder, vous devez vérifier les boutons V+ et V-. Les deux masses de chaque côté du bouton aucune importance, la chose à vérifier c’est les soudures situées à l’arrière du bouton.

Mettre votre multimètre en positon “Ohm“.

En appuyant simultanément sur le bouton votre indicateur passe de la valeur “1” sur votre multimètre  la valeur “000“, c’est cool je peux réutiliser mon bouton poussoir (Switch)

Ensuite vous devez aussi vérifier l’état du circuit ou vous allez souder les boutons poussoirs.

Normalement il y a quatre emplacements de soudure pour le bouton, deux de chaque coté du bouton et deux à l’arrière.

De plus, lorsque vous insérer les boutons poussoirs dans leur position de soudure vous avez deux ergots en plastique dessous le bouton qui vous permet ainsi de bien les positionner avant soudure !

Il n’y a plus qu’à !

 

Phase 6 :

Toujours vérifier les boutons après vos soudures, et l’état de votre travail.

 

Phase 7 :

Remonter la carte électronique dans son emplacement d’origine, visser et connecter les nappes.

Avant le remontage final par la fermeture de la tablette, vous devez vérifier le bon fonctionnement des  boutons en démarrant la tablette.

 

La procédure en vidéo, ici : Procédure à suivre pour réparer un bouton sur une tablette, en vidéo.

 

Voilà c’est fini.

 

 

13 August 2014 at 12:03 pm

Se protéger contre les appels indésirables sous Android, c’est gratuit ! No Comments

Astuce 13 : (Août 2014)

Une petite astuce sous la forme d’un logiciel à installer sous Android, pour vous protéger et enfin en finir avec les appels indésirables.

J’ai testé “Blacklist” en version gratuite.

 

Il en existe d’autres, évidemment.

A vous de faire le bon choix pour votre tranquillité !

 

😉

 

 

11 August 2014 at 1:42 pm

1G, 2G, 3G, 3G+, H+, 4G Lite, 4G, 5G, c’est quoi ? No Comments

Comprendre les normes des réseaux de données mobiles et voix simplement.

Pour commencer, il faut intégrer le fait que plusieurs facteurs interfèrent dans la réception de données ou voix via votre mobile ou smartphone.

La puissance du signal à un endroit T (Le lieu ou vous vous situez avec précision).

Les réseaux disponibles autour de l’endroit T.

Les caractéristiques de votre mobile.

Votre carte Sim. (Compatible ou pas 3G, 4G…)

Pour recevoir par exemple la 3G, il vous faut :

– Un téléphone compatible 3G.

– Une  SIM 3G.

– Le lieu où je réside pour le test doit être couvert en 3G.

– Pour finir, à qu’elle distance je suis de l’antenne pour mesurer la qualité de ma 3G.

– Mais aussi, à partir  de la génération 3G, ma  situation géographique, ville ou campagne, car le réseau 3G est moins rapide en campagne ???)

Si vous avez 2 barres de réception en 3G sur un total de 4 barres, vous aurez une 3G ressemblant à de la 2G et même en deçà.

Ce qu’il faut retenir de chacune de ces normes, c’est la zone de diffusion du signal et la puissance de réception de celle-ci.

(Distance entre votre téléphone et la borne)

 

Pour vous y retrouvez parmi les normes de réseau de données ou voix, qui peuvent apparaître sur votre mobile ou votre smartphone, je vous ai concocté un petit tableau avec son descriptif simplifié au maximum, pour y comprendre enfin quelque chose.

Ce qu’il faut retenir parmi ce charabia !

 

 

 (Le tableau ci-dessus est non exhaustif et sera régulièrement mis à jour)

 

Un lien pour comprendre simplement en image : http://ec.europa.eu/digital-agenda/en/news/1g-5g-infographic

.

MAJ du 27 juin 2017.

Je n’ai pas besoin de modifier mon tableau, c’est cool, non !

.

Si vous voulez plus d’informations, sur la 4G.

Un autre lien complet sur les normes de la 4G, ici : https://geekmps.fr/geeks/1090-comprendre-les-bandes-frequence-4g-des-operateurs-et-des-smartphone

Merci à “Jerome BAPTISTE“, pour son article super bien fait, sur la 4G.

Mais aussi :

http://www.ariase.com/fr/guides/4g-plus.html#4g+

 

.

Bonne lecture…

 

 

 

 

2 August 2014 at 11:02 am

Une calculatrice graphique virtuelle sous Android ou Windows, c’est possible ! No Comments

La dématérialisation des livres est en cours, même si cela ne plait pas à tout le monde !

 

Dans l’esprit “Contribuer à moins polluer“, l’utilisation d’une calculatrice graphique virtuelle sous Windows ou sous Android, c’est possible !

Actuellement, il faut posséder physiquement une calculatrice graphique pour pouvoir utiliser une ROM (c’est le firmware de la calculatrice). Comme beaucoup, nous avons dans nos placards une TI82, 83Plus, 92…, CASIO Fx92, graph 25+, 35 …

Pour une calculatrice standard, aucun problème, mais pour les calculatrices graphiques, c’est plus compliqué !

Cependant, si vous possédez comme moi des calculatrices graphiques, vous pouvez utiliser votre ROM pour les versions virtuelles sous Windows ou sous Android.

Mais pourquoi ne pas dématérialiser les calculatrices graphiques ?

Si les fabricants de calculatrice proposaient à la vente et à moindre coût (car aucune production, mais seulement du développement logiciel) des émulateurs pour les étudiants, ils pourraient les utiliser sur les tablettes, les téléphones et même sur des pc portables dans les collèges et les lycées qui sont à jours avec les nouvelles technologies.

Par ce biais, moins de production =  moins de pollution, c’est donc Contribuer à moins polluer

TI, Casio et même Microsoft… proposent bien des logiciels pro de calculatrice pour les étudiants, mais ce n’est pas encore ça.

 

Ci-dessous des exemples :

 

Sous Windows.

Emulateur Ti83 plus (vti.exe ver 2.5 b) sans rom ici.

    (Une de mes créations en rose)

  

      

 

Le skin TI83 plus rose “sans le firmware” qui fonctionne avec vti.exe, est disponible ici.  😉

 

 Sous Android : (Sur Google Play)

 

Un nouvel émulateur sur Google Play et sur Amazon (Avril 2014)

C’est mon préféré, car il fonctionne avec la ROM de votre Ti83 plus et Ti84.

J’utilise la ROM de ma Ti83 plus avec des applications “APPS” installées sur ma calculatrice. Ensuite seulement je récupère la ROM de ma TI et je la copie sur ma tablette ou mon smartphone et c’est cool !  Les “APPS” sont disponibles.

Cette méthode permet de faire fonctionner des applications qui ne s’installent pas correctement avec l’émulateur.

 

🙂

 

 

Exemple de calculatrice dématérialisée pour les enseignants.

 

Pour les étudiants ? 

C’est presque ça ! Il suffit de ne plus acheter les calculatrices physiques, mais d’en proposer la version virtuelle dans les écoles.

A suivre…

 

Bonne lecture.

—-MAJ Août 2014—

Des calculatrices virtuelles sur PC/MAC, c’est possible !

Des versions de démonstration existent pour les étudiants par Texas Instruments et CASIO.

Des exemples :

.

Page de téléchargement du logiciel pour FX et ClassPad, en version DEMO de 90 jours :

https://edu.casio.com/freetrial/freetrial_list.php

 

 

 

Page de téléchargement du logiciel TiNspire CAS, en version DEMO de 30 jours :

http://education.ti.com/fr/suisse/software/search/ti-nspire-cas

Page de téléchargement du logiciel TiNspire, en version DEMO de 30 jours :

http://education.ti.com/fr/suisse/software/search/ti-nspire

 

Mais si vous possédez déjà une calculatrice du genre  TiNspire ou TiNspire CX (CAS), vous pouvez utiliser votre Rom (Boot1, Boot2…) sur un émulateur.

 

 

 

 

Mais il faut toujours avoir en sa possession une calculatrice, pour pouvoir utiliser les émulateurs gratuits !

Pour ceux qui vont acheter une calculatrice TI ou CASIO, des options payantes existent pour avoir la version virtuelle.

 

C’est presque ça ! 

En cours…

 

2 August 2014 at 10:00 am