castman.fr – La technologie, à la portée de tous !

Ecologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l'utopie !

MEDION AKOYA P2212T, en solde à 199 €, est-ce une bonne ou une mauvaise affaire ? No Comments

Vous pouvez trouver cet ordinateur portable (tablette + clavier), à 199 €, actuellement en solde, dans certains magasins ALDI.

Mais, est-ce une bonne ou une mauvaise affaire !

Je vous présente ci-dessous le produit et à la fin de cette présentation, je vous donne un lien, qui fait remonter certaines informations sur l’utilisation problématique de cette tablette + clavier sous Windows 8.1.

 

MEDION AKOYA P2212T-01

 

Écran tactile multipoint AHVA 29,5 cm/11,6″ (Advanced Hyper Viewing Angle)

– Full HD (1920 x 1080 pixels)

Processeur Intel® Celeron® N2920 (1,86 GHz, 2MB de cache) 4 Cœurs

Cependant, les performances de ce processeur, sont moyennes

2 haut-parleurs, Dolby®Advanced Audio™

64 GB de mémoire flash sur la tablette, extensible via micro SD/SDHC/SDXC

500 GB de HDD dans le socle clavier

4 GB de mémoire vive DDR3L

Bluetooth 4.0 intégrée

Wireless LAN IEEE 802.11ac standard

Deux batteries Li-polymère, (tablette + station d’accueil)

Caméra frontale

Microphone intégrés

Capteur de position

Capteur de luminosité

Pavé tactile MEDION®

MEDION®Solid Keyboard

Windows 8.1 + (DVD de restauration fourni)

Sur un DVD ??? Alors qu’il n’y a pas de lecteur DVD, c’est idiot !
   Cela aurait été plus logique sur une clé USB.

MEDION® Home Cinema Suite

– MediaEspresso
– PowerDirector
– PowerDVD™
– PhotoDirector
– YouCam

Connectique sur la tablette

– 1 x USB 2.0
– 1 x USB3.0
– micro HDMI

– lecteur multicartes pour cartes mémoires micro SD/ SDHC/SDXC

– 1 x sortie audio

Connectique sur la station d’accueil

– 2 x USB 2.0

Contenu

– 2 batteries LI-PO intégrées
– bloc d’alimentation externe
– CD de restauration MEDION Application & Support

Dimensions (l x H x P)/poids

– env. 305 x 12 x 191 mm/840 g (tablette)
– env. 305 x 14 x 201mm/860 g (station d’accueil)
Pour un total de 1,7 kg

Des informations utiles, pour vous faire une idée du produit, MEDION AKOYA P2212T, ici :

http://www.minimachines.net/actu/medion-akoya-p2212t-un-pc-transformable-en-tablette-de-11-6-pouces-tres-prometteur-12224

 

30 June 2015 at 8:51 am

Raspberry Pi 2 B, sous Windows 10 IoT Core, quatrième partie. 2 Comments

Ah ! Microsoft, Microsoft, c’est toujours aussi compliqué pour récupérer un soft !

Pourtant, il me semble que cela devrait être simple et bien non ! C’est un système d’un compliqué pour récupérer l’image de Windows 10 IoT Core et ce n’est pas fini, c’est tout aussi complexe de l’installer ensuite via un PC sous Windows 10 Prev…

À croire, qu’il n’y a que des développeurs qui travaillent pour des développeurs dans cette multinationale, avec dans leur tête la structure Merise/UML d’un programme ?

Le but Mr MICROSOFT, c’est de rendre simplement disponible votre version de Windows IoT Core, pour attirer des développeurs et créateurs de projets actuels et surtout les NOVICES qui seront nosGeeks” dans le futur !

N’est-ce pas !

Mais passons, je ne vais pas bouder le fait de pouvoir installer et tester cette préversion Windows 10 IoT Core.

 

 Il ne faut pas s’attendre à plus pour l’instant, sous Windows 10 IoT Core, c’est juste un environnement de développement !

Pour ceux qui espéraient un vrai Windows pour naviguer, installer des logiciels et rendre cette petite machine fonctionnelle …. Passez votre chemin, ce n’est pas pour vous.

Je vais donc moi aussi passer mon chemin à la fin du tutoriel et attendre le jour idyllique ou la firme de Redmond aura compris qu’il n’y a pas que des utilisateurs développeurs !

 

 

 — Plan du tutoriel —

1 – Inscription sur Microsoft Connect.

2 – L’environnement nécessaire et obligatoire pour développer sous cette version de Windows.

3 – Téléchargement de l’image Windows 10 IoT Core.

4 – L’installation de l’image de Win 10 IoT Core sur une micro SD.

5 – Premier démarrage.

6 – Connexion à distance sur Windows IoT Core.

6-1 Sur une tablette ou un PC/Portable/Smartphone.

6-2 Solution avec PowerShell.

7 – Ma conclusion.

 — Fin du plan —

 

1 – Inscription sur Microsoft Connect.

Vous devez aller sur cette page principale pour y choisir votre nano-ordinateur et ensuite commencer la procédure d’enregistrement :

http://ms-iot.github.io/content/en-US/Downloads.htm

 

Procédure d’installation en US, ici :  http://ms-iot.github.io/content/en-US/win10/SetupRPI.htm

Vous avez de la chance des photos viennent d’être ajoutées récemment !

Maintenant cela ressemble à un tutoriel d’installation.

 

Bon, je vais simplifier la procédure.

Il me faut une micro USB de 8 Go minimum, en catégorie 10.

C’est conseillé !

Rendez-vous ici pour vous inscrire avant de télécharger le fichier.

http://ms-iot.github.io/content/en-US/win10/SetupRPI.htm

Ensuite, vous devez vous inscrire sur Microsoft Connect, ici :

https://connect.microsoft.com/windowsembeddediot/SelfNomination.aspx?ProgramID=8558

Connectez-vous sur votre compte ou pour un nouvel utilisateur n’ayant pas de compte Connect, veuillez vous y inscrire.

Dans mon cas, c’était le bazar ! Car ayant un compte Microsoft Connect et n’ayant pas validé les nouvelles conditions d’utilisation, Microsoft sait nous faire tourner en rond avant d’arriver au résultat escompté !

Je passais donc d’une page à une autre sans pouvoir valider les nouvelles conditions, qui me permettent d’ajouter les nouveaux projets comme Win10IoT Core !

 

2 – L’environnement nécessaire et obligatoire pour développer sous cette version de Windows.

Le plus simple dans cette situation, c’est un Raspberry Pi 2 version B, avec une micro SD de 8 Go minimum et toutes la connectique pour le démarrage de base.

Environnement obligatoire pour éviter de tourner en rond pour récupérer et installer l’image de Windows 10 IoT Core, c’est d’utiliser un Windows 10 Preview. Vous pouvez choisir de l’installer sur une nouvelle machine vierge, je vous le conseille.

C’est plus sûr !

Dans mon cas, j’ai sur un PC de test, un Windows 7 avec Wmware Player / Wmware Workstation qui me permet d’installer des Systèmes Windows et Windows Serveurs ou des distributions Linux ….

Sur Wmware  j’installe, comme sur un PC, un Windows 10 Preview, mais dans un environnement virtuel.

Cela fonctionne correctement avec un disque virtuel et cela évite souvent, de planter les autres systèmes présents sur votre PC lorsque vous utilisez une version Preview”.

Il vous faudra aussi, si vous vous lancez dans le développement d’applications ou de projets sous Win 10 IoT Core, installer sur votre PC sous Windows 10 Preview ou sur votre Windows 10 P dans Wmware, télécharger et installer Visual Studio 2015 + le SDK de Windows 10.

Les liens ci-dessous :

https://dev.windows.com/fr-fr/downloads/install-dev-tools-visual-studio-2015

Choisir Visual Studio Community 2015 RC + les outils SDK Windows 10.

Il ne faut pas oublier d’activer ou d’installer les options pour utiliser Visual Studio sur le Raspberry Pi 2 B.

Je ne vais pas plus développer sur ce sujet.

 

3 – Téléchargement de l’image Windows 10 IoT Core.

Enfin voilà, après votre connexion sur votre compte Ms Connect, vous devez cliquer en haut à gauche sur “Téléchargements”.

Si vous avez fait ce qu’il faut, vous aurez accès à une liste. Dans celle-ci, choisissez la dernière release de “Windows 10 IoT Core Insider Preview Image for Raspberry Pi 2 Category: Build” en date du 12/05/2015.

C’est la version que j’ai installée.

Valider les conditions du contrat de licence, choisir le lieu le plus proche pour le téléchargement et enfin télécharger le fichier : Windows_IoT_Core_RPI2_BUILD.zip

 

 Microsoft connect pour Win10Iot

Ouf, enfin j’y suis arrivé !

 

Après avoir téléchargé Windows 10 IoT Core, je le décompresse sur le bureau dans son répertoire.

Je copie le fichier flash.ffu sur le bureau. Il est présent dans le répertoire que vous venez de décompresser.

C’est pour simplifier la suite de la procédure.

Win10IotCoreInstall01

J’insère ma carte micro SD dans un adaptateur SD et je connecte sur mon PC sous Windows.

Détection de ma SD par Windows, c’est parfait.

Maintenant je consulte les disques sur mon PC et j’identifie ma SD.

Une fenêtre s’ouvre et je constate que ma SD est le : “I“.

Win10IotCoreInstall02

Si aucune fenêtre ne s’ouvre à l’insertion de la SD, lancer votre explorateur de fichier, ensuite rechercher le disque qui correspond à votre SD.

Dans votre fenêtre de recherche sous Windows, Taper :

cmd

 

Dans la liste qui s’affiche, vous devez cliquer bouton droit sur cmd.exe, pour l’ouvrir en mode administrateur.

Win10IotCoreInstall03

Sous cmd.

Taper :

diskpart

Valider, ensuite taper :

list disk

Valider.

La liste de vos disques s’affiche.

Win10IotCoreInstall04

Dans mon cas, le disque est le “Disque 2“, avec 15 G. C’est bien ma carte SD.

Je tape :

exit

Je valide.

Maintenant nous commençons la procédure d’installation sur la SD.

ATTENTION !

Ne vous trompez pas, car si cela se produit, vous pouvez supprimer l’un de vos disques.

Je copie cette ligne en modifiant le “N“, par la lettre de mon “Disque 2”, dans mon cas :

dism.exe /Apply-Image /ImageFile:flash.ffu /ApplyDrive:\\.\PhysicalDriveN /SkipPlatformCheck

Ce qui me donne :

dism.exe /Apply-Image /ImageFile:flash.ffu /ApplyDrive:\\.\PhysicalDrive2 /SkipPlatformCheck

Je valide.

Cela ne fonctionne pas sous Vista/Windows7/Windows8.1.(Pour l’instant pas de solution sur Win7/8.1, car cela peut fonctionner !)

J’ai dû finalement faire l’installation via une machine virtuelle sous VMWARE Player, de Windows 10 pro Insider Preview, build 10074, comme je l’indique plus haut dans mon tutoriel.

J’utilise une clé USB/SD, car je n’avais jamais remarqué que mes lecteurs SD/MMC…. ne fonctionne pas avec une micro SD supérieur à 4 Go.

Mince alors !

J’insère ma carte SD, c’est-à-dire ma carte micro SD dans l’adaptateur SD et ensuite je l’insère dans mon adaptateur USB/SD.

C’est assez clair ?

 

J’ai copié le fichier Flash.ffu sur mon bureau en suivant la procédure décrite ci-dessus et ensuite dans CMD en mode administrateur, je vais dans le répertoire de mon bureau et je lance la fameuse ligne :

dism.exe /Apply-Image /ImageFile:flash.ffu /ApplyDrive:\\.\PhysicalDrive2 /SkipPlatformCheck

 

Win10IotCoreInstall05

Soyez patient !

Win10IoTCore004

 

Lorsque la progression de l’installation se termine, une fenêtre avec le disque s’affiche.

Win10IoTCore006

Win10IoTCore005

Voilà, c’est fini.

 

5 – Premier démarrage.

 

Vous n’avez plus qu’à insérer votre micro SD sur votre Raspberry Pi 2 B, de brancher et de démarrer.

Win10IoTCore008

Le premier démarrage sera plus long.

C’est tout à fait normal !

Win10IoTCore007

Win10IoTCore009

Normalement, avant d’arriver à l’image ci-dessous, le Raspberry Pi 2 redémarre. J’ai pris un café, une douche, j’ai fait mes courses, mais aucun redémarrage !

J’ai dû improviser, en redémarrant sèchement le RBPi2B et cela plusieurs fois !

C’est bien une version Bêta.

Enfin, l’écran s’affiche !

Win10IoTCore0010

Le premier Bug non corrigé, c’est le fait de faire “Shutdown“, mais le RBPi2B ne s’arrête pas mais redémarre !

 

6 – Connexion à distance sur Windows IoT Core.

6-1 Sur une tablette ou un PC/Portable/Smartphone.

C’est très simple, mais j’ai dû rechercher cette information qui est indiquée nulle part !

Lancer votre navigateur internet préféré et maintenant, taper l’adresse IP qui est indiquée sur le RBPi2B sous Win10IotCore,

Dans mon cas c’est, IP address : 192.168.1.90

Win10IoTCore0012

 

Ensuite, une boîte de dialogue s’ouvre pour authentification.

Win10IoTCore0013

Vous devez taper :

Nom d’utilisateur : Administrator

Mot de passe : p@ssw0rd

Entre le w et le r, c’est le nombre zéro.

Enfin, nous arrivons sur la page de configuration de Windows IoT Core.

Win10IoTCore0015

Win10IoTCore0014

6-2 Solution avec PowerShell.

Suivez le tutoriel ici pour le configurer :

http://blogs.infinitesquare.com/b/mfery/archives/iot-raspberry-pi-2-et-windows-10-iot-core-les-premiers-pas#.VXHlorW-jsk

C’est à vous de jouer maintenant, car c’est une version non finalisée.

Vous devez installer des logiciels comme Visual Studio 2015 avec son SDK pour le développement avec Windows 10 SDK.

 

7 – Ma conclusion.

C’est le grand bazar dans cette version non finalisée de Windows 10 IoT Core, mais en cherchant et en installant les outils de développement de Microsoft “Visual Studio 2015 + le SDK de Windows 10“, vous pourrez déjà ou très prochainement avec une version plus aboutiecréer vos propres applications et projets sur cette nano-machine.

Ce qui est dommage, c’est le fait d’avoir l’environnement de développement sur une autre machine sous Windows 10, pour les autres c’est plus complexe à mettre en œuvre (Sous Win7/8.1)“, avec Visual Studio+ SDK pour Windows 10.

Cela aurait été plus judicieux, d’avoir un vrai système d’exploitation sur le RBPi2B, sur lequel on aurait pu ajouter les outils nécessaires pour créer et tester ses propres créations ou celles déjà disponibles sur le web.

Enfin voilà, c’est bien une version Bêta.

Bon courage !

La dernière partie sur le Raspberry Pi 2, ici : Raspberry Pi 2 version B sous Ubuntu MATE, cinquième partie en bonus.

 

22 June 2015 at 10:36 am

Ordinateur portable, ASUS EeeBook X205TA, à moins de 220 € ! 2 Comments

Je vous présente l’ordinateur portable, ASUS X205TA BING-FD027BS Gold, 4 cœurs, avec un écran de 11,6″.

 

ASUSX205TABlanc

 

Pas d’écran tactile ici, c’est bien un ordinateur portable “EeeBook”.

Disponible à la vente ici : http://www.electrodepot.fr/mini-pc-11.6-asus-x205ta-bing-fd027bs-gold-365.html

Son prix est de 219.83 €

Plus d’informations, directement sur le site Asus : https://www.asus.com/fr/Notebooks_Ultrabooks/ASUS_EeeBook_X205TA/overview/

 (Belle couleur !)

ASUSX205TArouge

Les caractéristiques :

 ASUS X205caractéristiques

Faites le bon choix !

anime (36)

 

19 June 2015 at 12:30 pm

Raspberry Pi 2 version B, le multimédia avec OSMC, troisième partie. 5 Comments

Dans ce tutoriel je vais installer et tester OSMC pour le Raspberry Pi 2 version B.

Je pensais qu’il me fallait simplement, ajouter OSMC sur ma micro SD sur laquelle j’avais précédemment installé Raspbian ?

Et bien non, C’est impossible !

Il existe une méthode, en bidouillant le fichier de Boot et en copiant la distribution directement sur la micro SD sous NOOBS et Raspbian, mais ce n’est pas mon sujet…

À la fin du tutoriel, un petit mot sur KODIOpenELEC“, c’est-à-dire une autre distribution multimédia.

 PrésentationRBPi2B

 

 

 

—Plan du tutoriel—

1 – Préparation avant l’installation d’OSMC.

2 – Installation sur une nouvelle micro SD.

3 – Installation et démarrage de NOOBS pour installer l’OS sélectionné ou les OS sélectionnés

4 – Premier démarrage d’OSMC_Pi2.

5 – Configuration de base.

6 – Tests des fichiers vidéo.

7 – Tests des fichiers audio.

8 – Les images/photos.

9 – My OSMC.

10 – Le menu “Programmes”.

11 – Le menu “Paramètres” et “Power”.

12 – KODI “OpenELEC”.

13 – Ma conclusion.

 

 —Fin du plan, début du tutoriel—

.

1 – Préparation avant l’installation d’OSMC.

Si j’ajoute OSMC sur ma micro SD, les données écrites précédemment sont supprimées, c’est-à-dire Raspbian.

OSMC3

Il fallait, lors de ma première installation, lorsque j’ai choisi Raspbian, cocher OSMC au même moment et les autres distributions qui m’intéressent.

Avant de faire cela, je vais faire un Backup de ma SD sous Raspbian, pour m’éviter de refaire une nouvelle installation et ainsi garder mon travail et mes bidouilles.

J’utilise USBIT, pour USB Image Tools. Je vous explique comment l’utiliser dans le premier tutoriel sur le Raspberry Pi 2 Version B.

 

2 – Installation sur une nouvelle micro SD.

Si je démarre avec une nouvelle installation sur une micro SD, je l’insère sur mon PC sous Windows et j’y installe NOOBS, tel qu’il est indiqué dans mon premier tutoriel, ici : Raspberry Pi 2 B, déballage et premier démarrage, première partie.

 

3 – Installation et démarrage de NOOBS pour installer l’OS sélectionné ou les OS sélectionnés.

Je suis sous NOOBS, qui est installé sur le RBPi2B.

Je démarre la bête.

Lors de l’affichage du Boot, vous devez appuyer sur “SHIFT“, c’est la touche majuscule droite ou gauche sur votre clavier avec une flèche qui monte.

OSMC2

Vous arrivez directement sur le menu de NOOBS.

Vous devez choisir les images des distributions à installer.

Mon choix se porte sur OSMC_Pi2, CODI OpenELEC_Pi2″ et Raspbian, par exemple.

Je démarre l’installation, en cliquant sur Install (I), comme sur l’image ci-dessous.

OSMC4

.

OSMC5

.

OSMC6

C’est fini !

Maintenant NOOBS vous demande sur quelle distribution vous désirez démarrer.

Je choisis OSMC_Pi2, c’est parti !

 OSMC8

4 – Premier démarrage d’OSMC_Pi2.

Suivez le tutoriel en images ci-dessous, pour une configuration de base d’OSMC.

 OSMC9

OSMC11

 

5 – Configuration de base.

Dans le menu qui s’affiche, descendre sur “Paramètres” avec la souris et valider ou descendre sur “Paramètres” avec les touches de direction Haut et Bas, car cela est assez complexe avec la souris, ou du moins pas très pratique.

Ensuite, avec la flèche de droite pour entrer dans le second menu et enfin la flèche Haut ou Bas pour naviguer.

Finir, en validant par la touche “Entrée” du clavier.

OSMC14

Dans ce menu, vous pouvez affiner votre installation en modifiant “Apparence, Vidéos, Musique, les extensions à installer, Images, météo, Système, les services …”

Paramétrer votre installation comme vous le désirez, mais lors de votre premier démarrage, je vous conseille de ne modifier que les paramètres de Région“, avec le clavier, la langue, fuseau horaire.

OSMC15

OSMC16

Les informations systèmes.

OSMC18

.

OSMC17

6 – Tests des fichiers vidéo.

Je connecte ma clé USB sur un port USB de libre, OSMC détecte ma carte et la monte.

Je clique sur le menuVidéos

Je me déplace dans le menu “Vidéos” sur “Fichiers” à droite et je sélectionne ma clé USB dans la liste.

Dans mon cas, c’est “MICROORDI”.

Je valide mon choix en cliquant dessus.

Je me déplace dans le répertoire de mes vidéos et je lance ma première vidéo en MP4.

OSMC19

Ce qui est bizarre ici, c’est que le son “l’audio” passe sans problème par mon adaptateur HDMI/VGA+Audio.

J’ai donc certainement un problème sous Raspbian “Lire mon tutoriel sur Raspbian“.

OSMC20

La vidéo fonctionne parfaitement, mais le son n’est pas exceptionnel !

Une autre vidéo. C’est parfait pour le décodage vidéo, sauf le son qui est moyen.

 OSMC22

 

 

7 – Tests des fichiers audio.

Dans le menu principal, choisir “Musique“, ensuite naviguer jusqu’à trouver vos fichiers, dans mon cas je vais sur ma clé USB, nommée “MICROORDI”.

Je valide.

Je lance un fichier audio, en cliquant dessus. Le son démarre de suite, mais il est toujours moyen.

J’ai testé des fichiers, Wav, Mp3.

La qualité du son dépend aussi du type de fichier que vous écoutez !

En général cela fonctionne correctement.

J’ai voulu choisir un spectre pour visualiser mon fichier audio, mais cela ne s’affiche pas !

Enfin presque ! Car après une pause, mon fichier audio se lance et le spectre s’affiche.

OSMC25

 

 

Il existe une option “Karaoké” pour les Fans.

 

8- Les images/photos.

Dans le menu “Images“, cela fonctionne correctement.

Ce qui est pratique, c’est le fait de naviguer dans les répertoires sans les ouvrir, pour visualiser des miniatures à gauche de l’écran, alors que sur votre droite vous montez/descendez dans les répertoires.

OSMC24

Ensuite, vous pouvez visualiser ce qui vous intéresse plus précisément, en cliquant sur votre image.

 

9 – My OSMC.

Très utile cette vue d’ensemble des outils !

 

OSMC26

Vous retrouvez ici, des icônes explicites pour modifier votre distribution.

– Update de celle-ci.

J’ai fait une Update de ma distribution OSMC, via l’icône Update.

Il faut redémarrer votre distribution, après cela, pour valider les modifications.

OSMC29

.

OSMC28

– App store.

Des modules complémentaires pour OSMC.

– Services.

Les services qui fonctionnent. Le seul, c’est “SSH Server”.

– Network.

Vos informations sur votre réseau.

– Overclock.

Vous avez ici trois modes pour booster votre distribution.

OSMC27

– Remotes.

Utilisation d’OSMC via une télécommande. Vous avez une liste des télécommandes fonctionnelles, par son nom et son image. C’est plus facile pour retrouver la bonne !

– Pi Config.

Configuration de votre Pi sous OSMC. Affichage GPU (gestion de la mémoire allouée, licence pour le MPEG2), config hardware, le fichier de config …

– Log Uploader.

Paramètres de connexion.

10 – Le menu “Programmes”.

Vous avez le lien vers le menu My OSMC et “Plus” pour rajouter des options, comme des Skins pour OSMC, des outils comme Advanced Wake On LanWOL“, pour la gestion du démarrage automatique via votre carte réseau, aMule et bien plus encore…

11 – Le menu “Paramètres” et “Power”.

Comme je l’indique en début de tutoriel, pour la configuration de base pour le menu “Paramètres” et je termine par le dernier menu, c’est “Power“, pour la gestion de l’arrêt/redémarrage/minuteur d’extinction…

 

12 – KODI “OpenELEC”.

Une autre distribution multimédia, c’est KODI OpenELEC”.

Je n’avais pas remarqué que cette version, je l’installe d’habitude sur mes nano-ordinateurs sous un autre nom.

KODI10

Le résultat, c’est que cette version fonctionne plutôt bien sous Raspberry Pi 2 B.

C’est fluide à l’inverse de mes tests sous Banana Pi ….

KODI9

Les menus réagissent bien, sauf lors d’une lecture de vidéo (légère latence).

Mais ici, ce n’est pas un problème car, cette distribution fonctionne correctement.

KODI8

.

KODI7

 

 

13 – Ma conclusion.

 

Voilà, c’est fini avec mon petit tour d’horizon sur la distribution OSMC_Pi2 mais aussi sur OpenELEC.

Je n’en suis pas déçu, mais plutôt très agréablement surpris !

 

Enjoy !

Quatrième partie sur le Raspberry Pi 2, ici : Raspberry Pi 2 B, sous Windows 10 IoT Core, quatrième partie.

 

 

17 June 2015 at 12:25 pm

Raspberry Pi 2 B, sous Raspbian, deuxième partie. No Comments

Dans cette deuxième partie concernant le Raspberry Pi 2 version B, je vais décrire et tester Raspbian, les GPIO, la caméra en USB, l’installation simpliste d’une clé USB Wi-Fi (à ma seconde tentative !) , ma solution pour connecter un disque dur externe USB, un descriptif sur les logiciels installés, l’audio et la vidéo  et Youtube via un navigateur et j’en passe….

Vous pouvez trouver une multitude de tutoriels sur le net, pour compléter ma démarche de simplification à l’extrême, pour mettre le monde des nano-ordinateurs à la portée de tous !

La force du Raspberry Pi, c’est la présence d’une très grande communauté qui gravite autour d’un nano-ordinateur tout en gardant sa compatibilité avec les versions précédentes. C’est un plus énorme !

À partir d’ici, comme je vous l’indique déjà plus haut, vous pouvez trouver sur le net des tutoriels en masse, qui peuvent fonctionner avec quelques modifications sur cette version 2 B.

 ATTENTION !

Je ne suis en aucun cas responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation.

 

 

 Plan du tutoriel

1 – Premier démarrage de Raspbian.

2 – Mise à jour du système obligatoire, comme sur toutes mes nano-machines.

3 -Navigation sur le web avec le navigateur “Epiphany”.

4 – Scratch, un outil pour créer son premier programme.

5- Wolfram “Mathematica et Language” , des puissants outils pour la programmation et le calcul.

6 – Branchement d’une clé USB ou d’un disque dur USB.

6-1 Les clés USB.

6-2 Un disque dur USB.

7 – Connexion à distance sur le Raspberry Pi 2 B. (Utilisation de SSH)

8 – Connexion à distance avec TightVNCserver.

9 – Installation d’une clé Wi-Fi USB.

10 – L’utilisation des GPIO sur le Raspberry Pi 2 Version B.

10-1 Les GPIO.

10-2 Des petits programmes pour tester les GPIO sous Scratch et sous Python.

11 – L’audio et la vidéo.

11-1 Audacity et VLC.

11-2 Omxplayer.

11-2 Vidéo sur Youtube.

12 – Démarrage automatique de votre session.

13 – Installer une caméra USB (Webcam).

 

 

 

 

—Début du tutoriel—

 

 

1 – Premier démarrage de Raspbian.

Commençons par démarrer le RBPi2B, sur lequel j’ai préalablement installé NOOBS ainsi que Raspbian sur une micro SD. Pour plus de détails sur le sujet, vous pouvez suivre la procédure décrite dans mon premier tutoriel, ici :

Raspberry Pi 2 B, déballage et premier démarrage, première partie.

 

Au démarrage, dés que l’on branche l’adaptateur secteur USB, la nano-machine démarre et vous arrivez ici :

raspberrypi login:

Taper votre nom d’utilisateur.

pi

Valider.

Ensuite, vous avez :

Password:

Taper votre mot de passe.

raspberry

Valider.

Maintenant, vous êtes ici :

pi@raspberrypi ~$

Vous pouvez lancer l’environnement graphique en tapant :

startx

Valider.

RaspbianBureau01

(Le menu sous Raspbian)

RaspbianBureau02

 

Temps de démarrage.

Le démarrage est très lent, mais cela semble normal puisque nous passons par la fenêtre de boot avec NOOBS ensuite taper l’utilisateur et le mot de passe en terminant par le lancement de l’environnement graphique avec startx.

Cela me donne, environ 51 secondes pour arriver sous Raspbian.

Dans la section “12 – Démarrage automatique de votre session.“, le test avec le démarrage automatique de ma session.

 

L’heure, la date et le choix de la langue pour le menu et le clavier.

C’est cool sur cette nano-machine, si vous avez fait l’installation comme je l’indique dans mon tutoriel “Raspberry Pi 2 B, déballage et premier démarrage, première partie.“, vous n’avez plus rien à modifier !

 

 

2 – Mise à jour du système obligatoire, comme sur toutes mes nano-machines.

 

À droite du menu en haut à gauche,  vous pouvez cliquer sur l’icône avec un carré noir, c’est notre terminal qui nous permet de taper des instructions et de les installer. Vous pouvez le faire aussi, via le “Menu”, “Accessoires”, cliquer sur “LXTerminal”.

 

Après cette ligne “pi@raspberrypi ~$”, vous devez taper :

sudo apt-get update

Valider.

Ensuite, lorsque cela est fini, vous continuez avec :

sudo apt-get upgrade

Valider.

Pendant cette “upgrade”, veuillez cliquer par “o” pour dire “OUI” lorsque cela s’affiche !

 

Vérifier la version de son Firmware sous Raspberry Pi 2 B, en tapant :

/opt/vc/bin/vcgencmd version

Valider.

MAJ-01

Pour vous amuser et pour avoir d’autres informations, taper :

uname -a

Valider.

Ce qui vous donne des informations sur la version de Linux “noyau” en “3.18.11-v7+“, sur le type de processeur ARMV71, la date de cette version dans mon cas, le 21 avril 2015 ……

Putty sur RBPi2B01

ATTENTION !

À utiliser avec modération.

Mettre à jour la version de Raspbian, en tapant : (Sous Raspbian, pas de problème pour faire cette procédure de MAJ du noyau)

sudo rpi-update

Valider.

Attendre la fin de la procédure et vous pourrez constater s’il y a une différence en suivant les informations qui s’affichent à l’écran.

MAJ-02

Dans mon cas, j’ai le noyau qui passe de “3.18.11-v7+” à “3.18.14-v7+” etc…..

 

Redémarrer votre nano pour que la MAJ s’applique.

.

Une autre option.

Dans un terminal, taper :

sudo apt-get dist-upgrade

Valider.

C’est encore un autre moyen de mettre à jour les paquets … (ex : wiringpi…. gstreamer0.10…iceweasel …)

 

 

3 -Navigation sur le web avec le navigateur “Epiphany”.

Via l’icône à droite du menu, vous pouvez accéder directement à internet, si vous avez branché votre câble réseau RJ45. (Liaison entre votre box ADSL et votre RBPi2B)

4 – Scratch, un outil pour créer son premier programme.

Je vous présente Scratch en version 1.4, pour débuter dans la programmation d’un logiciel ou d’un jeu. C’est une manière simple et ludique pour créer son premier programme.

Scratch02

Pour plus d’informations sur l’utilisation de Scratch, cliquer dans le menu “Aide” et “Ecrans d’aide…”. Vous pouvez aussi, utiliser les innombrables programmes dans le menu “Fichier”, “Ouvrir” et choisir dans la liste qui s’affiche un programme pour comprendre son fonctionnement et par la suite créer le vôtre.

 Scratch01

 

 

5- Wolfram “Mathematica et Language” , des puissants outils pour la programmation et le calcul.

 

Sur toutes les déclinaisons de Raspberry Pi, nous avons un puissant outil pour le développement, mais aussi un puissant outil pour le calcul.

Wolfram01

.

Wolfram02

 

Et c’est gratuit !

 

6 – Branchement d’une clé USB ou d’un disque dur USB.

6-1 Les clés USB.

Rien à dire sur les clés USB. Reconnaissance automatique sans aucun problème.

 

6-2 Un disque dur USB.

C’est plus compliqué, franchement, nous sommes de retour à l’ère préhistorique sous Linux !

Pour un disque dur externe qui se connecte en USB, c’est plus complexe.

– Si le disque USB est ancien en IDE, en SATA ou plus récent, la détection ne fonctionne pas, car manque d’énergie via 2 ports USB.

– J’utilise un HUB USB auto-alimenté, le disque est présent, mais il n’est pas monté sous Raspbian.

Dans un terminal je tape :

sudo blkid

Valider.

J’ai mon disque dur USB qui est présent, mais pas monté.

/dev/sda1: LABEL=”Ubuntu-Studio 14.04  …….i386″ TYPE=”iso9660″

HDD250GoUSBHub01

Dans mon cas, pour monter mon disque USB et ainsi me permettre de l’ouvrir sous Raspbian, je dois créer un lien entre le disque USB et un dossier où mon disque apparaîtra sous Raspbian.

Création du premier dossier :

sudo mkdir /hddusb

Valider.

Création du nom de mon disque USB externe dans le dossier que j’ai précédemment créé :

sudo mkdir /hddusb/250G

Valider.

HDDUSB001

Maintenant, je vous conseille de l’écrire dans la table des disques, pour retrouver votre HDD externe USB à chaque fois que vous le branchez sur le RBPi2B.

Il faut passer en ROOT pour modifier et enregistrer le fichier fstab :

su -i

Valider.

Il faut modifier le  fichier fstab, en tapant :

cd /etc

Valider.

nano fstab

Valider.

Dans mon cas, à la fin du fichier, j’ajoute :

/dev/sda1 /hddusb/250G iso9660 defaults 0 0

Enregistrer et quitter. Il faut faire CTRL x et valider par “o” pour oui… et encore valider l’enregistrement du fichier sous le même nom.

modif fstab hdd250G

Il faut sortir du mode “ROOT” dans notre terminal, en tapant :

exit

Valider.

Redémarrer votre nano-ordinateur.

Lancer  votre explorateur de fichier.

Explorateur

Enfin j’ai un résultat, mais c’est vraiment laborieux !

 modif fstab hdd250GEnfin

 

7 – Connexion à distance sur le Raspberry Pi 2 B. (Utilisation de SSH)

Il y a une façon simple de se connecter à distance sans rien installer sur le RBPi2B, c’est d’utiliser la fonction SSH.

Comment ?

Sur le RBPi2B, il n’y a rien à faire, mais seulement démarrer la bête !

Connectez-vous avec votre nom et votre mot de passe.

Démarrer un terminal, par exemple LXTerminal dans le menu.

Taper :

ifconfig

Valider.

Vous trouverez dans le charabia qui s’affiche des informations sur votre carte réseau en : eth0

Et surtout ce qui est important l’adresse IP de cette carte réseau, ex dans mon cas : inet adr:192.168.1.60

Garder cette information “192.168.1.60”, vous en aurez besoin par la suite.

Sur un PC sous Windows, il suffit de télécharger le fichier “putty.exe”, ici :

http://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/download.html

 

PuTTY01

 

 

Maintenant, lancer le programme en cliquant sur “putty.exe”.

 

PuTTY02

 

 

Mettre l’adresse IP que vous avez notée précédemment “192.168.1.60” dans la case, comme sur l’image ci-dessus. Ne pas toucher au Port.

Cliquer sur “Open”.

 

PuTTY03

 

 

Valider par oui et vous arrivez sur la fenêtre de connexion.

login as :

Il ne reste plus qu’à taper votre nom d’utilisateur “pi” et ensuite votre mot de passe “raspberry” .

C’est fait, vous êtes sur votre RBPi2B via un serveur SSH sous Windows, dans un terminal en mode console.

 

 

8 – Connexion à distance avec TightVNCserver.

 

J’utilise le tutoriel que j’ai déjà fait sur TightVNCserver, pour mes autres nano-ordinateurs.

Dans un terminal, vous devez taper :

sudo apt-get install tightvncserver

Valider.

Valider par oui en tapant :

o

Pour oui, à chaque fois que cela vous sera demandé !

TightVNCserver003

Ensuite, dans le même terminal, nous allons le configurer, en tapant :

tightvncserver

Valider.

Taper votre premier mot de passe :

raspberr

Valider.

Une deuxième fois :

raspberr

Valider.

Enfin taper non à la question “You will like to enter a view-only password (y/n) :”

n

Valider.

TightVNCserver002

Noter les informations qui s’affichent à l’écran, vous en aurez besoin par la suite.

Dans mon cas j’ai :

raspberrrypi:1

TightVNCserver001

Je tape ifconfig pour vérifier mon IP :

ifconfig

Valider.

Résultat, j’ai : 192.168.1.60

Sur votre PC installer UltraVNC, en téléchargeant ici : http://www.ultravnc.fr/download/out.php?id_lien=8

Décompresser le fichier *.zip et ensuite lancer :

vncviewer.exe

Résultat en tapant mon adresse IP + l’information qui était indiquée ci-dessus : 192.168.1.60:1

 

UltraVNC

 Je clique sur “Connexion”.

TightVNCserver01

 

C’est plus pratique pour faire mes tutoriels depuis mon PC.

 

Pour créer un démarrage automatique de TightVNCserver, vous pouvez lire la solution à la fin de ce tutoriel, ici :

http://www.framboise314.fr/prenez-la-main-a-distance-sur-votre-raspberry-pi-avec-vnc/

 

9 – Installation d’une clé Wi-Fi USB.

Pour mon premier test, j’utilise une clé Wi-Fi, compatible Raspbian/Lubuntu/Android sous Banana Pi, c’est la clé que j’utilise sur mon Banana Pi. “Micro 150M USB WiFi Adapter BPI-WF710S 2.0”.

Wi-FiBananaPi

J’installe ma clé Wi-Fi dans un port USB de libre. Mon RBPi2B est éteint bien sûr !

Je branche mon adaptateur secteur, le RBPi2B démarre.

Dans un terminal LXTerminal, taper :

ifconfig

Valider.

Vous devez avoir “eth0” pour la carte réseau RJ45 et “lo” pour la boucle locale et enfin “Wlan“.

Si vous n’avez pas Wlan, il faut normalement installer les drivers Wi-Fi.

Pour confirmer la non-présence du Wi-Fi, taper :

iwconfig

Valider.

J’ai un problème avec cette clé, lors du redémarrage plantage du système etc….

Je passe à un autre dongle Wi-Fi.

NETGEAR USB N150 Wi-Fi.

Une autre clé Wi-Fi, que je possède, mais qui ne fonctionnait pas sur le Banana Pi, c’est une NETGEAR WNA1000M.

Cette clé fonctionne parfaitement sous Windows ……

Wi-FiUSB00

On la trouve à environ 7 €.

Wi-FiUSB02       Wi-FiUSB01

J’installe ma clé Wi-Fi dans un port USB de libre.

Mon RBPi2B est éteint.

Wi-Fi N150 sur RBPi2B

Je branche mon adaptateur secteur, le RBPi2B démarre.

Dans un terminal LXTerminal, taper :

ifconfig

Valider.

Vous devez avoir “eth0” pour la carte réseau RJ45 et “lo” pour la boucle locale et enfin “Wlan“.

Pour confirmer présence du Wi-Fi, taper :

iwconfig

Valider.

Le fait de ne pas avoir d’adresse IP pour l’instant pour le Wlan, c’est tout à fait normal.

Surprise !

Ce dongle micro-adaptateur USB sans fil N150 de NETGEAR, fonctionne parfaitement.

Pour se connecter sur votre Wi-Fi via votre box ADSL, il suffit, en haut à droite, de cliquer sur l’icône réseau à gauche de l’heure, avec le bouton gauche de la souris.

IcôneRéseau

Dans la liste qui s’affiche choisir le nom de votre box et ensuite il ne reste plus qu’à rentrer le mot de passe de votre réseau Wi-Fi.

NEtgearN150-02

Valider.

NEtgearN150-01

C’est fini et ça fonctionne de suite.

Il n’y a vraiment pas plus simple, c’est plutôt cool !

Vérification de l’adresse IP de ma clé USB Wi-Fi, en tapant dans un terminal :

ifconfig

Valider.

NEtgearN150-03

10 – L’utilisation des GPIO sur le Raspberry Pi 2 Version B.

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, mais simplement vous donner des liens vers lesquels vous pourrez trouver votre bonheur.

Pour bien débuter sur l’utilisation des GPIO, je vous conseille les liens ci-dessous :

10-1 Les GPIO.

http://pi4j.com/pins/model-2b-rev1.html

GPIO-003

Un site interactif pour visualiser les informations sur chaque pin du GPIO :

http://pi.gadgetoid.com/pinout

Gpio-002

10-2 Des petits programmes pour tester les GPIO sous Scratch et sous Python.

Un super exemple de programme qui utilise l’outil Scratch pour allumer une LED :

https://www.raspberrypi.org/learning/robot-antenna/worksheet/

GPIO-004

Un autre test de GPIO, sous Python :

https://www.raspberrypi.org/learning/quick-reaction-game/worksheet/

 GPIO-001

 

Et bien plus encore, sur le web !

 

 

 

11 – L’audio et la vidéo.

 

11-1 Audacity et VLC.

 

Avant de suivre ma procédure, je vous conseille de la lire, car je vous montre mon cheminement pour réussir à activer le son et la vidéo sous Raspbian.

Il faut commencer par activer l’option audio sous Raspbian. Dans le menu, cliquer sur “Préférences” et “Audio device settings”.

Ce n’est pas une obligation, vous pouvez passer à la suite.

AudioRaspbian01

Vous devez maintenant cliquer sur “Contrôles”, dans la fenêtre qui vient de s’afficher.

Ensuite, en haut de la fenêtre, vous avez le nom du contrôleur, c’est :

BCM2835 ALSA (ALSA mixer)

AudioRaspbian02

AudioRaspbian03

Nous devons installer un logiciel pour lire les fichiers audio et vidéo par exemple.

VLC, c’est un bon choix pour la vidéo mais aussi l’audio !

Mais après mes tests, il semble ne pas fonctionner correctement avec l’ensemble des fichiers.

Ouvrir un terminal, comme “LXTerminal”, nous sommes en SU, c’est-à-dire en Super User, nous pouvons donc taper directement :

sudo apt-get install vlc

Valider.

RaspbianInstallVLC01

Répondre “o” pour oui, lorsque cela s’affiche. L’installation installe les programmes et drivers si nécessaire.

RaspbianInstallVLC02

Le son et la vidéo passent correctement sur une TV HD via le câble HDMI.

RaspbianInstallVLC03

Pas de son via le convertisseur HDMI/VGA+Audio. Le son est configuré par défaut vers le HDMI.

Pourtant, j’ai du son lorsque je clique bouton droit de la souris sur l’icône audio proche de l’horloge en haut à droite et que je choisis Analog, pour activer la sortie casque.

Son choisir HDMI-Casque

J’installe Audacity pour l’audio.

Vous n’êtes pas obligé d’installer Audacity, mais ce petit logiciel et le TOP pour la gestion de l’audio.

Dans le même terminal, je tape :

sudo apt-get install audacity

Valider.

Test du son avec un fichier audio, MP3 ou Mid pour midi, Wav…

Le son fonctionne correctement via la prise HDMI vers ma TV HD.

Pas de son en sortie HDMI avec mon convertisseur HDMI/VGA+audio

J’ai du son via l’icône son, en haut à droite proche de l’horloge. Je clique dessus bouton droit de la souris et je choisis la sortie que je désire : Analog/HDMI.

Son choisir HDMI-Casque

Analog pour la sortie casque du RBPi2B

HDMI, via la sortie HDMI pour récupérer le son.

11-2 Omxplayer.

Lire une vidéo depuis un terminal avec “omxplayer“, qui est déjà présent dans la distribution, mais seulement en mode consoles, dans un terminal.

Pas de son via mon convertisseur HDMI/VGA+Audio, mais le son passe directement dans ce cas par la sortie casque du RBPi2B.

Placer une vidéo sur votre bureau par exemple.

Dans un terminal, taper :

cd Desktop

Valider.

Dans mon cas j’ai un répertoire avec mes vidéos, je tape donc :

cd AudioVidéo

Valider.

Taper ls pour lister les fichiers dans le répertoire :

ls

Valider.

Maintenant taper cette ligne avec le nom de votre vidéo dans mon cas c’est :

sudo omxplayer MileyCyrus.mp4

Omxplayer02

Je suis sur mon RBPi2B via un client VNC, ma vidéo s’affiche sur le moniteur que j’ai branché sur la prise HDMI et comme je l’indique plus haut, le son passe par la sortie jack “casque”.

C’est une autre méthode !

11-2 Vidéo sur Youtube.

Le plus simple c’est d’installer via LXTerminal, un navigateur web qui accepte la lecture flash.

Taper directement dans un terminal :

sudo apt-get install iceweasel

Valider.

Ensuite, vous pouvez lancer le nouveau navigateur via le Menu, “Internet”, “Iceweasel”.

Tester, cela fonctionne bien pour le son mais la vidéo n’utilise pas l’accélération matérielle. L’image est donc saccadée.

Youtube via Iceweasel

C’est dommage !

 

12 – Démarrage automatique de votre session.

Pour démarrer votre Raspbian et arriver directement sur l’environnement graphique et sans taper votre nom d’utilisateur, ni votre mot de passe, il faut modifier les paramètres dans raspi-config.

Ouvrir un terminal comme “LXTerminal”.

Taper :

sudo raspi-config

Valider.

raspi-configDémarrAuto3

Sélectionner la ligne comme sur l’image ci-dessous.

raspi-configDémarrAuto4

Ensuite, valider votre choix.

raspi-configDémarrAuto5

C’est fait, quitter et redémarrer, vous arriverez directement sur votre environnement graphique.

 

Dans mon cas, je ne l’utilise pas, car je me connecte sur mon Raspberry Pi 2 B, à distance via mon client VNC. Cela m’évite d’avoir des erreurs sur ma config de Raspbian par la suite.

Après avoir validé le démarrage automatique, le RBPi2B démarre en 41 secondes avec une micro SD de catégorie 4 en 8Go.

 

C’est plutôt lent, je m’attendais franchement à mieux !

 

 

 

13 – Installer une caméra USB (Webcam).

Installation des pilotes pour la gestion d’une caméra USB, 1er prix.

J’ai fait un test avec Guvcview, mais cela ne fonctionne pas. Je vous donne la marche à suivre pour l’installer, mais celle qui fonctionne est en dessous.

Dans un terminal LXTerminal, taper :

sudo apt-get install guvcview

Valider.

Répondre par “o” pour oui.

Valider.

Ensuite, dans le “Menu” “Son et vidéo , vous pouvez cliquer sur “guvcview“.

Comme je l’indique ci-dessus, cela ne fonctionne pas.

Mais il y a une autre solution !

Je vais installer les pilotes pour Luvcview.

Dans un terminal, taper :

sudo apt-get install luvcview

Valider.

Enfin, vous pouvez lancer le logiciel en tapant :

luvcview -s 640×480

Valider.

 

LuvcviewConfig01

C’est enfin fonctionnel !

 

 

 

Voilà, j’en ai terminé avec cette deuxième partie.

 

Troisième partie du Raspberry Pi 2 B, ici : Raspberry Pi 2 version B, le multimédia avec OSMC, troisième partie.

 

.

 

16 June 2015 at 8:00 am

Raspberry Pi 2 B, déballage et premier démarrage, première partie. 10 Comments

J’ai reçu mon Raspberry Pi 2 version B, du site marchand : http://www.gotronic.fr.

A vous de trouver le vôtre !

RPi2B003

.

Je n’ai pas trouvé de tutoriel en français (J’ai peut-être mal fait mes recherches !), décrivant simplement la préparation et l’installation de base pour démarrer avec le Raspberry Pi 2 ver B. Les sites sont en anglais et c’est donc la croix et la bannière pour trouver une procédure simplissime, pour les non anglophones !

J’espère que cela aidera les bidouilleurs et les novices. N’hésitez pas à m’aider sur mes éventuelles erreurs, ou tout simplement contribuer à ce tutoriel.

Sur le site en anglais, voici le lien pour trouver les informations indispensables pour cette petite bête, ici :

https://www.raspberrypi.org/documentation/usage/

 

PLAN DU TUTORIEL

1 – Commande.

2 – Déballage.

3 – Raspberry Pi 2 ver B, en détail (Contemplons cette petite merveille de technologie !).

3-1  Les caractéristiques.

3-2  Des photos.

3-3 Plus d’informations.

4 – Le kit nécessaire, pour bien démarrer avec le Raspberry Pi 2 version B.

5 – Montage et préparation.

5-1 Montage du RBPi2B dans son boîtier transparent.

5-2 Les GPIO, connexion du ventilateur pour l’alimenter en 5V.

6 – Procédure pour installer un OS.

6-1 Préparation de la carte SD (sous Windows) pour recevoir NOOBS.

6-2 Installation de NOOBS sur la carte SD.

7 – Premier Démarrage du Raspberry Pi 2 Ver B.

8 – USB image tool, un petit outil fort utile, pour les nano-ordinateurs.

9 – Tester la consommation de mon RaspBerry Pi 2 B, avec le détecteur Volt/Ampère USB.

 — Début du tutoriel

1 – Commande.

Ma commande sur le site Go Tronic, plus précisément ici : http://www.gotronic.fr

Réception du colissimo :

48 heures après.

Le colis :

Rien à dire, c’est parfait !

ColissimoRBPi2B

 

2 – Déballage.

– Le Raspberry Pi 2 version B.

RaspberryPi2B-1

 

RaspberryPi2B-02

– Boîtier + ventilateur, pour le Raspberry Pi 2 ver B.

Boîtier+ventilateur2RPPi2B

Vous pouvez trouver un boîtier sans ventilateur, mais je vous conseille de protéger au minimum, votre nano-ordinateur.

3 – Raspberry Pi 2 ver B, en détail (Contemplons cette petite merveille de technologie !).

3-1 Les caractéristiques :

– Processeur 4 cœurs ARM Cortex-A7 de 900 MHz Broadcom BCM2836

– Processeur graphique intégré au processeur principal, double cœur VideoCore IV

– Compatible Open GL ES 2.0, accélération matérielle OpenVG et décodage haut profil 1080p30 H.264

– SDRAM de 1 Go en LPDDR2

– Sortie vidéo HD 1 080 p

– Sortie vidéo composite via la prise casque compatible PAL et NTSC

– Sortie audio stéréo via cette même sortie casque

– Connecteur Ethernet RJ45 en 10/100 Mb

– Connecteur HDMI 1.3 et 1.4 avec audio intégré

– 4  connecteurs USB 2.0

– Connecteur “CAMERA” à 15 contacts, pour caméra vidéo HD Raspberry Pi

– Connecteur “DISPLAY” à 15 contacts

– Adaptateur pour carte micro SD

– GPIO de 40 pins et toujours compatible avec les 26 broches du Raspberry Pi 1

– Alimentation via le port micro USB en 5 v en 2 A de préférence

– Dimensions du Raspberry Pi 2 version B : (86 x 56 x 20 mm)

– Livré seul

3-2 Des photos :

(Face avant)

RPi2B003

(Face arrière)

RPi2B005

 .

3-3 Plus d’informations.

Spécifications techniques détaillées, en fichier PDF Raspberry-Pi-B-Plus-V1.2-Schematics

Un extrait du fichier PDF avec les GPIO :

 

RBPi2B GPIO connecteur40broches01

 

 

4 – Le kit nécessaire, pour bien démarrer avec le Raspberry Pi 2 version B.

– Un Raspberry Pi 2 version B.

RaspberryPi2B-1

– Un boîtier pour le protéger. Mon choix se porte sur le boitier en acrylique + ventilateur, disponible ici :

http://www.gotronic.fr/art-boitier-ventile-pour-raspberry-b-22488.htm

Attention ! Il est fragile, mais pratique !

Boîtier+ventilateur2RPPi2B

– Une alimentation USB, avec un câble USB/micro USB. (Je conseille une alimentation en 5 V sur 2 A)

ChargeurUSB

– Un clavier et une souris USB, ou clavier sans fil + pavé tactile (Touchpad)

Je vous conseille de commencer par un kit clavier USB + souris.

Clavier+souris   ou    Rii mini i8 A8

 – Un convertisseur HDMI/VGA ou HDMI/VGA+Audio (Ce n’est pas nécessaire, si vous le branchez sur votre téléviseur avec sortie  HDMI ou via un moniteur PC avec sortie HDMI).

Convertisseur2HDMIVGA+Audio

ou

  ConvertisseurHDMI-VGA002

ou

ConvertisseurHDMI-VGA003

– Une carte micro SD de 8 Go minimum, avec un adaptateur SD et un adaptateur micro USB/USB, si nécessaire.

KitMicroSD

– Un câble réseau RJ45 (pour brancher la nano-machine vers votre box ADSL).

– Un câble HDMI, pour le branchement vers votre téléviseur avec sortie HDMI si besoin.

– Nous avons ici la présence de 4 ports USB, il n’est donc pas nécessaire d’utiliser un Hub USB, pour l’instant !

5 – Montage et préparation.

Je commence par l’installation de mon Raspberry pi 2 Ver B, dans son boîtier transparent et j’ajoute le ventilateur qui se connecte sur les GPIO de cette petite bestiole.

5-1 Montage du RBPi2B dans son boîtier transparent.

Le kit boîtier transparent + ventilateur.

BoîtierRBPi2B-1

Suivez la procédure décrite ci-dessous en images.

BoîtierRBPi2B-2

Installer le RBPi2B sur son socle au centre comme sur l’image ci-dessous.

 BoîtierRBPi2B-3

     BoîtierRBPi2B-4

La suite !

Insérer la partie gauche et ensuite poser le dessus du boîtier, avant de mettre le côté droit.

BoîtierRBPi2B-5    BoîtierRBPi2B-6

C’est presque fini.

BoîtierRBPi2B-8

Dans ce type de boîtier, il n’y a pas de vis pour maintenir le nano-ordinateur. C’est la conception du boîtier qui permet son maintien.

Attention ! Comme je l’indique plus haut dans le tutoriel, le kit boîtier est fragile, mais super pratique !

Enfin, nous passons à la fixation du ventilateur et de son branchement sur le RBPi2B pour l’alimenter.

BoîtierRBPi2B-9    BoîtierRBPi2B-10

Je vous conseille du vernis à ongles, pour éviter que la fixation du ventilateur, tombe accidentellement sur le nano-ordinateur, par la suite.

5-2 Les GPIO, connexion du ventilateur pour l’alimenter en 5V.

gpioRPPi2Bpour ventilateur

Brancher le connecteur du ventilateur, comme indiqué sur la photo ci-dessus.

(ATTENTION à l’utilisation des GPIO, c’est fragile, ne vous trompez pas !)

BoîtierRBPi2B-11

C’EST FINI

   BoîtierRBPi2B-12


 

6 – Procédure pour installer un OS.

6-1 Préparation de la carte SD (sous Windows) pour recevoir NOOBS.

Je suis novice dans le monde du Raspberry Pi, en général !

C’est pourquoi, je vous explique les bases, le plus simplement possible. Mais dès que l’on utilise des termes techniques, la simplicité s’estompe !

Pour commencer, après le montage physique du module dans son boîtier et après avoir utilisé les GPIO pour brancher le ventilateur pour refroidir l’ensemble, je dois récupérer le système de base pour que mon Raspberry démarre.

La première chose à faire c’est d’aller sur cette page et de télécharger le programme NOOBS.

C’est quoi NOOBS ?

C’est simple, le programme permet le démarrage du Raspberry Pi, en proposant dans une liste pendant l’installation, un ou plusieurs systèmes d’exploitation que vous pouvez sélectionner, comme par exemple “Raspbian”, “Ubuntu” …

Vous pouvez installer plusieurs distributions sur une carte micro SD sous NOOBS. La seule limite pour l’installation des distributions, c’est l’espace libre disponible sur votre carte micro SD.

Cela ressemble à l’utilisation d’un multiboot comme “BerryBoot” que j’utilise sur les autres nano-ordinateurs comme indiqué dans ce tuto “https://castman.fr/wordpress/tutoriels-sur-les-tablettes-smartphones-micro-ordinateurs-firmware-google-play-reset-wifi/berryboot-le-multiboot-pour-micro-ordinateurs-et-tablettes-android-avec-un-processeurs-a10-cest-pratique/”.

Mais passons, revenons à ce qui nous intéresse ici, la récupération et l’installation de NOOBS.

 

Page des téléchargements : https://www.raspberrypi.org/downloads/

Téléchargement NOOBS complet : http://downloads.raspberrypi.org/NOOBS_latest

 

Insérer votre carte SD dans votre ordinateur.

Vous devez utiliser une micro SD de 8G ou plus.

Pour formater correctement une carte SD :

Télécharger l’outil de formatage SD Formatter“, depuis :

https://www.sdcard.org/downloads/formatter_4/eula_windows/

C’est un super programme, car celui-ci permet en activant l’option “On”, de formater votre carte SD et les partitions cachées ou partitions Linux etc…”

Décompresser et installer le programmeSD Formatter.

DémarrerSD Formatter” en cliquant sur son icône sur le bureau ou dans la liste de vos programmes

Vous devez toujours vérifier que la carte SD correspond à celle que le logiciel détecte.

Cliquer sur Option” et choisir on“.

 

Maintenant et seulement après avoir fait la vérification décrite ci-dessus, vous pouvez  cliquer sur le bouton Format” .

SDFormatter-RBPi2B02

C’est fait, votre carte SD est prête à recevoir les programmes qui permettent le démarrage de notre petite machine.

 

6-2 Installation de NOOBS sur la carte SD.

Décompresser le fichier “NOOBS_v1_4_1.zip” que vous avez précédemment téléchargé.

Copier NOOBS sur microSD

Maintenant, vous devez copier l’ensemble des fichiers et répertoires sur votre carte micro SD.

 Copier NOOBS sur microSD2

 

 

 

7 – Premier Démarrage du Raspberry Pi 2 Ver B.

Je suis impatient !

Vite, vite… les branchements. Je commence par connecter le clavier et la souris USB, ensuite un câble réseau entre ma box et mon RBPi2 B, via le connecteur RJ45.

Enfin pour finaliser la préparation, avant mon premier démarrage, je connecte mon câble HDMI de ma TV ou un adaptateur HDMI/VGA pour l’utilisation avec un moniteur PC en VGA.

J’installe ma micro SD avec  NOOBS.

C’est fait !

Je branche mon adaptateur secteur 5 V 2 A et je connecte l’autre coté sur le port micro USB.

 

LesBranchementsRBPi2B-01

Le Raspberry Pi 2 version B, démarre automatiquement.

Lors du premier démarrage, plusieurs écrans s’affichent.

En bas, choisir votre langue “français”.

PremierDémarrageRBPi2B-01

PremierDémarrageRBPi2B-02

C’est presque fini, maintenant nous allons sélectionner le premier système d’exploitation pour tester notre RBPi2 B.

Sur le site officiel, on nous conseille d’installer “Raspbian “, je valide en cochant la case et j’installe. (Il y a 2384 Mb qui s’installent sur la micro SD)

Important !

Je vous conseille, de choisir les distributions que vous voulez installer maintenant, car il vous sera impossible d’en rajouter par la suite sans effacer votre travail.

Vous aurez plus d’informations sur je sujet dans mon second tutoriel.

 

 

La procédure d’installation démarre.

InstallationRaspbianRBPi2B-01

Il suffit d’être patient maintenant.

 InstallationFinRaspbianRBPi2B-01

Pour en terminer avec le premier tutoriel, je vais seulement décrire simplement, la configuration de Raspbian qu’il faudra faire avant de le démarrer.

Vous pourrez ensuite lire la suite dans mon second tutoriel, qui se concentrera plus sur le premier démarrage de Raspbian, sa configuration et son utilisation, sans oublier les tests.

A la fin de la procédure de téléchargement et d’installation de Raspbian, une fenêtre s’ouvre après un redémarrage avec son utilitaire de configuration, c’est : raspi-config

DémarrageRaspbianRBPi2B-01

DémarrageRaspbianRBPi2B-02

 

Vous pouvez modifier, le clavier et la langue en descendant sur l’option 4 qui s’affiche sur votre écran et en choisissant “Change Keyboard Layout”.

Ensuite, modifier votre zone géographique “Change Timezone” en choisissant “Europe” et enfin “Paris” dans mon cas.

DémarrageRaspbianRBPi2B-03

 

Pour l’instant c’est suffisant !

Valider par “Finish”.

Vous vous retrouvez dans un terminal  sous :

pi@raspberrypi ~$

Vous pouvez lancer directement l’environnement graphique, en tapant :

startx

Pour quitter et éteindre le RBPi 2 B, il suffit d’aller dans le menu et de cliquer sur “Shutdown” et ensuite choisir encore une fois “Shutdown” et valider.

 

 

8 – USB image tool, un petit outil fort utile, pour les nano-ordinateurs.

 

Je vous présente un petit outil, obligatoire pour les possesseurs de Raspberry Pi 2 B, Banana Pi, Cubietruck, pcDuino….

C’est USBIT, pour USB Image Tool“.

 

Vous pouvez le trouver ici : www.filecluster.com/downloads/USB-Image-Tool.html

 

Cet outil permet de créer une copie conforme de votre système NOOBS + les programmes installés, de votre micro SD.

Vous pouvez ainsi faire une copie de votre micro SD, vers votre PC et garder cette image en sauvegarde.

 

USBIT01

 

Ensuite, vous pouvez restaurer cette image vers une micro SD, si vous avez planté votre système NOOBS.

Pour créer votre sauvegarde, je vous conseille de choisir en haut à gauche le mode “Device Mode” et ensuite cliquer sur Backup” en bas à droite. Donner un nom et un chemin pour la sauvegarde, valider.

Pour restaurer votre sauvegarde ou la copier sur une autre carte micro SD, il suffit de cliquer sur Restore” , ensuite, choisir l’image à restaurer présente sur votre PC.

C’est pratique, utile et en plus, c’est gratuit !

 

9 – Tester la consommation de mon RaspBerry Pi 2 B, avec le détecteur Volt/Ampère USB.

Avec le petit outil bien pratique, que je présente dans cet article, ici :  https://castman.fr/wordpress/high-tech-divers/detecteur-de-tensionintensite-usb-un-petit-outil-bien-pratique/, je vais pouvoir surveiller la consommation de ma nano-machine en fonctionnement et plus particulièrement dans le cas de l’utilisation d’une clé Wi-Fi USB.

Dans mon cas, ci-dessous, c’est la consommation du RBPi2B + souris sans fil + clavier USB + réseau RJ45 +  Convertisseur HDMI/VGA + le ventilateur du boîtier.

Test consommation démarrage02

La même chose, sans le ventilateur.

RBPi2B sans ventilateur

Et bien plus encore !

 

Disponible …

La suite du tutoriel, dans la deuxième partie : Raspberry Pi 2 B sous Raspbian, deuxième partie.

anime (36)

 

 

7 June 2015 at 8:20 am