castman.fr – La technologie, à la portée de tous ! Toujours d’actualité … Écologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l’utopie ? Sur mon site, vous trouverez une mine d’informations, sur les produits high-tech en général. Vous trouverez aussi, des tutoriels, des astuces, mes coups de gueule et mes coups de cœur, sans oublier, mon espoir sur le thème “Je contribue, pour ma planète !“. Je n’ai pas la science infuse, mais c’est la science qui fuse.

Réparer le bouton “Power” d’un CPC 464 et 6128, c’est facile !

La panne la plus fréquente sur un CPC 464 et même un Amstrad 6128, c’est la défectuosité du bouton Power “interrupteur on/off”.

Vous pensez que votre ordinateur est mort, car il ne démarre plus.

Eh bien, pas forcément !

J’ai une solution pour vous.

Le problème d’interrupteur “ON/OFF“, c’est une panne récurrente sur un Amstrad ou Schneider 464 et CPC 6128.

Vous pouvez le changer, ou bien …

 

Un petit test à faire avant le démontage.

Il suffit d’utiliser un tournevis et de mettre en contact les deux pattes à l’arrière du bouton Power.

Si l’Amstrad CPC démarre, c’est donc bien le bouton qui est en cause.

 

Un conseil, ne jetez pas votre bouton Power.

Et surtout, vous ne devez surtout pas jeter votre ordinateur.

Pourquoi ?

Car, il est simple de le démonter, ensuite de le nettoyer et enfin d’effectuer le remontage pour tester.

Avec les années, plus de 30 ans, la graisse présente dans l’interrupteur, coule et se dépose partout.

Elle est présente sur et sous la lamelle de contact. C’est cette graisse qui empêche le contact de fonctionner correctement et même de ne pas fonctionner du tout.

Test de l’interrupteur ON/OFF.

Démontage et remise en état.

En 30 ans, la graisse est présente partout !

 

 

 

Nettoyage des éléments et des zones de contact.

 

 

 

 

 

 

J’étire légèrement le ressort, pour améliorer le contact.

Remontage.

 

 

 

C’est fait !

Vous avez un interrupteur on/off qui est prêt, pour vivre encore 30 ans de plus.

Les composants des années 80 et 90, sont presque toujours réparables.

 

Alors, c’est pas beau ça !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.