castman.fr – La technologie, à la portée de tous ! Toujours d’actualité … Écologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l’utopie ? Sur mon site, vous trouverez une mine d’informations, sur les produits high-tech en général. Vous trouverez aussi, des tutoriels, des astuces, mes coups de gueule et mes coups de cœur, sans oublier, mon espoir sur le thème “Je contribue, pour ma planète !“. Je n’ai pas la science infuse, mais c’est la science qui fuse.

R68 4K OTT TV BOX, 8 cœurs avec un RK3368, des solutions pour sauver cette box TV qui fonctionne mal, avec un autre firmware !

Le matériel en question, c’est une Box TV R68 4K OTT TV BOX.

Pour faire plus simple, c’est la R68.

J’en parle ici :

R68 Smart TV Box Octa-core 4K sous Android 5.1 et Kodi.

 

Le test c’est ici :

– R68 Smart TV Box Octa-core 4K sous Android 5.1 avec Kodi, le résultat de mes tests !

 

Si votre box TV OTT R68 fonctionne bien,  il ne faut surtout pas y toucher !

 

Mon cas est différent, c’est pourquoi, je vais tenter de la sauver…

Mon firmware a planté et il m’est impossible de faire une remise à zéro usine.

De plus, mon firmware n’est pas viable dans le temps.

 

Je cherche donc un nouveau firmware, mais pas seulement, car j’ai aussi une autre idée qui trotte dans ma tête.

 

Constat après des MAJ Android et une utilisation moyenne.

Le firmware de ma box R68 plante régulièrement et elle devient de plus en plus énervante à l’utilisation. En plus, il y a certainement un problème de matériel, pour compliquer la situation.

Les MAJ d’ Android n’apportent rien.

Dans mon cas, depuis le début, j’ai des problèmes avec la sortie HDMI. Fonctionne bien en direct sur une sortie HDMI, sauf via un Hub HDMI et fonctionne aussi avec un adaptateur VGA vers le HDMI de la TV ou le Hub HDMI.

Des latences importantes, etc…. Ce n’est pas terrible et j’en passe.

Je n’ai jamais eu, comme souvent, de MAJ du firmware.

J’ai trouvé des solutions viables à presque 100%.

Pourquoi presque ?

Il me manque les pilotes du Wi-Fi et un bouton pour éteindre la Box TV R68. Pour le bouton c’est simple avec une application qui fonctionne, je détaillerai cela dans ce tutoriel.

De plus, le module qui gère l’affichage des fonctions sur le boîtier, est complexe à installer.

Non, c’est faux, je viens de trouver un firmware qui fonctionne à 100% avec ma box TV R68.

 

Mais avant de poursuivre.

Sur castman.fr, je ne suis en aucun cas responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation.

Je décline aussi, toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes articles, tutoriels etc.

 

De plus, avant de manipuler des firmwares, je vous conseille de faire une sauvegarde du vôtre, car pour la Box TV R68, il est impossible de trouver le firmware identique sur le net !

Pour faire cela, vous pouvez lire :

http://www.phonandroid.com/forum/faire-un-dump-du-firmware-de-sa-tablette-rockchip-t117509.html

En vidéo sur YouTube :

Je n’ai pas plus simple pour l’instant…

 

Sans oublier, que bloquer un firmware pendant l’installation ou en installer un mauvais, rend le matériel inutilisable.

Mais avec les trois méthodes, ci-dessous et avec les outils Rockchip, ainsi que plusieurs PC, j’ai toujours réussi à relancer la procédure.

 

Première étape, recherche d’un firmware compatible.

Il faut en premier, trouver un firmware compatible RK3368. Avec cela, c’est déjà un bon début pour commencer.

Si l’on désire un firmware 100% compatible, il faut rajouter, le programme de gestion de l’affichage LCD sur le boîtier, le module Wi-Fi et le port RJ45 en Gigabit.

 

Phase 1. Ma box en détail, pour trouver le bon firmware.

Cela diffère peut-être de votre box TV R68, car il existe plusieurs modèles :

– avec ou sans affichage LCD sur le boîtier

– un module Wi-Fi différent (RTL8723BS/AP6330/AP6335/…)

– un contrôleur LAN RJ45 RTL8211E (10/100 ou 1 Gb)…

– une télécommande différente

-une RAM de 1 Go/2Go

-un espace de stockage de 8Go/16 Go

C’est cet ensemble qui diffère et qui bloque l’utilisation d’un firmware d’une autre marque…

Pour le reste cela fonctionne bien.

 

Dans mon cas, ma box TV OTT R68 possède :

– processeur RK3368

-Wi-Fi RTL8723BS

-Contrôleur réseau LAN RJ45 1Gb avec le RTL8211E

-8 Go de mémoire Flash

-1 Go de RAM

-un affichage LED sur le boîtier et une télécommande

 

 

Phase 2. Trouver le bon firmware et les outils pour Flasher.

Chercher et trouver le bon firmware.

Mes recherches avec des firmwares qui fonctionnent à moins de 100%, car il manque le Wi-Fi/Affichage LCD…

Le problème sur ma version de box TV, c’est le firmware utilisé pour la version de platine que je possède.

Je m’explique, j’ai une platine HTC-T052-V3 en date de 2016-01-09.

Si je me réfère à cela pour trouver mon firmware, les images ne correspondent pas à 100%.

J’ai donc, cherché un firmware d’une version précédente de cette platine. Platine T051.

Eh… Oh miracle, j’ai trouvé le bon firmware…

Le firmware qui ressemble le plus à l’original, c’est ici :

https://mega.nz/#!7RFETbLZ!n6Ow65XgAtGwcqC6QyLp24vN63V6u6Cm7XQ6xMY4IuQ

J’ai trouvé le lien sur le site bien connu : http://freaktab.com

 

Les outils Rockchip.

Les liens sur cette page : http://freaktab.com/forum/tv-player-support/rockchip-based-tv-players/freaktabs-tools-utility-collection/568165-tools-and-instructions-usb-burning-tools

Ou bien, directement sur les liens ci-dessous.

DriverAssitant_v4.4.

http://www.mediafire.com/file/58eood9z5e3zww8/Rockchip+DriverAssitant_v4.4.rar

FactoryTool_v1.39.

http://www.mediafire.com/file/ca8v99is4dvpb8b/FactoryTool_v1.39.rar

FactoryTool-v1.42e.

https://www.mediafire.com/file/j4cmec6y95w3jre/FactoryTool-v1.42e.rar

 

RKBatchTool-v1.8.

https://www.mediafire.com/file/768dc79pd2jb85j/RKBatchTool-v1.8.rar

 

 

Seconde étape, installation du firmware.

Pour les méthodes ci-dessous, il faudra obligatoirement installer les drivers pour processeur Rockchip.

Je décompresse et je démarre la procédure en lançant l’outil “DriverAssitant_v4.4” en cliquant sur DriverInstall.exe.

Il faut cliquer sur “Install Driver” pour démarrer la procédure, ensuite vous devez cliquer sur la croix pour quitter.

C’est fait, je passe à la suite.

 

 

Procédure d’installation, méthode 1.

Après avoir téléchargé le firmware, il faut souvent le décompresser pour avoir le fichier suivant dans mon exemple “update-T051-1000M-RTL8723BS-chuangshiqi-20150909.img”.

Je décompresse et utilise l’outil “FactoryTool v1.39“, il fonctionne bien pour installer le firmware sur la Box TV R68.

Mais avant cela, je modifie le fichier ” ” pour mettre l’interface en Anglais.

C’est fait, relancer le logiciel.

C’est mieux, non !

FactoryTool v1.39

Pour l’instant, la Box TV n’est pas détectée.

Je clique sur “Firmware” pour charger mon image.

Patienter un instant…

Il me faut un câble USB USB, pour poursuivre la procédure.

Maintenant, je branche ma Box TV R68 sur mon PC, en utilisant un USB de libre sur mon PC et à l’autre bout du câble sur la sortie nommée “PC/USB”  de la Box TV R68.

La LED bleue est normalement allumée. Sinon utiliser la télécommande pour passer du rouge au bleu.

 

J’utilise un trombone pour mettre ma Box TV en mode “Recovery”, c’est à dire mettre la Box TV dans l’état qui permet une MAJ du Firmware.

Insérer le trombone dans le trou et appuyer légèrement, de 1 à 5/6 secondes, jusqu’à affichage d’un port valide dans le logiciel.

Affichage du pilote et détection du matériel dans le logiciel = OK

 

Vous devrez certainement refaire cette procédure plusieurs fois avant de maitriser la méthode.

C’est fait, je n’ai plus qu’à lancer la procédure de Flash du firmware.

( Je reste en haut sur Upgrade, mais avec d’autres firmwares cela peut-être différent)

 

Si tout est OK, vous avez encore le bouton vert affiché, et en bas à droite, 00001 sur source et total 00001.

C’est fait, vous pouvez débrancher le câble USB de la Box TV R68.

 

 

Procédure d’installation, méthode 2.

Dans cette seconde méthode, j’utilise le logiciel suivant “

C’est presque la même procédure que celui du haut.

 

Procédure d’installation, méthode 3.

Un outil encore plus puissant, donc attention à son utilisation !

 

 

Troisième étape, finalisation et test.

Il suffit maintenant de la brancher via le port HDMI de votre TV et son alimentation pour contempler le résultat.

Je récupère mon affichage LED sur le boîtier. C’est cool !

 

 

Ça fonctionne !

Le Wi-Fi fonctionne…

Stockage.

 

C’est parfait, pour retrouver une box fiable et rapide.

Mais le résultat dans le temps et après des MAJ pour Android, est-ce viable ?

Le Wifi, fonctionne parfaitement, ainsi que ma télécommande et l’affichage LCD du boîtier.

(Sauf mon bouton Power de la télécommande qui n’éteint pas la Box TV mais passe en mode AV. Pas important, car depuis Android il est possible d’éteindre la Box TV.

 

Mais, Android sur cette BOX TV, ne m’intéresse pas plus que ça, je préfère autre chose.

 

À suivre !

 

 

 

 

Réparer un chargeur secteur Archos 50d Helium, la solution !

Astuce 39

 

Le chargeur secteur Archos du modèle 50d Helium ne charge plus le smartphone.

Une petite chose à faire avant de le jeter, pour préserver un peu plus notre planète des déchets électroniques qui peuvent encore fonctionner.

Pas de surchauffe et aucun signe précurseur de panne…

Vous serez peut-être dans le cas identique au mien.

Mais avant de poursuivre et j’insiste…

Attention !

 Je ne suis en aucun cas responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation. Je décline toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes tutoriels ou de mes astuces.

 

Je commence par le démontage du chargeur secteur, en retirant le cache du côté USB, avec un petit tournevis plat.

Ensuite, avec une pince, je retire délicatement vers le haut la plaque électronique. Attention au court-circuit avec l’énergie résiduelle dans les condos (condensateurs).

 

 

Je resserre légèrement les deux extrémités en métal brillant qui sont en contact avec les tiges de la prise électrique.

 

 

 

Je replace la plaque électronique dans le boîtier en insistant légèrement, puisque j’ai resserré les contacts, c’est bien évidemment plus difficile à réinsérer dans son logement d’origine.

C’est fait !

Remontage du cache, côté USB.

 

Test de charge…

 

C’est cool, ça fonctionne !

 

Encore une victoire pour diminuer mon impact sur ma belle planète bleue.

Faites de même !

 

 

 

Comment réparer, mettre à jour Windows 8.1 et installer la MAJ Windows 10 sur un stockage de 16 Go, mes solutions.

Dans ce tutoriel, je vais tenter de faire encore de la place sur des espaces de 16 Go avec Windows 8.1 et Windows 10.

Mon but, est de réussir à utiliser Windows 8.1 encore un certain temps, ou bien de proposer une  alternative en installant la MAJ de Windows 10, tout en préservant notre licence.

Ce tutoriel fait suite aux deux tutoriels, dont les liens sont indiqués plus bas “Étape 3, encore des outils et des astuces pour libérer de l’espace.

C’est comme une troisième partie…

 

Plan du tutoriel

Étape 1, récupération de  la clé de licence et sauvegarde du système.

A – Il faut récupérer votre clé de licence Windows et les autres si besoin.

B – Sauvegarde du répertoire DriverStore.

C- Création d’un lecteur de récupération.

D – Le répertoire DriverStore des tablettes MPW70 et MPW80, les liens de téléchargement.

Étape 2, préparation de la tablette, avant restauration ou nouvelle installation de Windows 8.1 Bing.

A- Installation de Windows 8.1 Bing, via la restauration du système.

B- Installer Windows 8.1 normal en français ou Windows 10 via une clé USB bootable.

C- Nouvelle installation de Windows 8.1 Bing, en changeant la taille des partitions.

Étape 3, des outils et des astuces pour augmenter l’espace disponible.

Étape 4, installation de la MAJ de Windows 10.

Méthode 1, depuis Windows sur la tablette, en téléchargeant la MAJ de Windows 10.

Méthode 2, depuis une clé USB avec un Windows 10 32/64bits.

5-  Sauvegarder la nouvelle clé de licence Windows 10.

6- Réflexion sur les prochaines mises à jour de Windows 10.

7- Conclusion.

 

—  Début du tutoriel

 

 

Le constat, sur des tablettes de 16 Go de stockage.

    

Soit vous avez une partition de 14 Go pour Windows, soit vous avez deux partitions, avec la première, celle de Windows de 8 à 9 Go et la seconde de 4 à 5 Go, c’est la partition de récupération du système.

Avant d’avancer dans le tutoriel, il faut toujours récupérer sa clé de licence Windows 8.1 ou Windows 10, même si elle est inscrite dans le Bios UEFI.

Ensuite, lorsque cela est encore possible, de lancer la procédure pour “Créer un disque de récupération“.

Il faut bien comprendre, que même si je reste sur Windows 8.1 Bing, l’espace libre ne cesse de diminuer après les dernières mises à jour du système, je viens d’en faire l’expérience avec la MPW80 où il me reste moins de 500 Mo d’espace de stockage.

 

Avant MAJ de la MPW80.

 

 

Mais avant de poursuivre,

Attention !

 Je ne suis en aucun cas responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation. Je décline toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes tutoriels ou de mes astuces.

 

 

 

Étape 1, récupération de la clé de licence et sauvegarde du système.

A – Il faut récupérer votre clé de licence Windows et les autres si besoin.

En premier, il faut récupérer la clé de licence de votre version de Windows.

Pour ce faire, il suffit de télécharger et de lancer le logiciel suivant “WinAskey” depuis la machine concernée.

Lien de téléchargement, ici : http://dechily.org/files/winaskey/winaskey.exe

Faire une capture d’écran de l’ensemble des données et faire une copie de votre clé de licence dans un fichier *.txt.

 

B Sauvegarde du répertoire DriverStore.

Ensuite, il faut faire une copie du répertoire suivant “DriverStore“, pour récupérer l’ensemble de vos pilotes, en cas de problème, c’est ici :

C:\Windows\System32\DriverStore

J’ai fait une copie du répertoire sur une clé USB.

 

C- Création d’un lecteur de récupération.

Pour faire un disque de récupération, c’est simple, il suffit de taper dans la zone “Recherche” les mots suivants “Créer un lecteur de récupération“.

Une fenêtre s’affiche, vous devez laisser la case cochée pour faire une clé qui pourra démarrer et installer votre système actuel.

Insérer une clé USB de 8 Go minimum et poursuivez la procédure jusqu’à son terme.

Ma MPW70 ne démarrait plus et le système de restauration sur la deuxième partition était HS.

J’ai donc opté par la création d’un lecteur de récupération avec la seconde tablette MPW80 qui ressemble beaucoup à l’autre, mais ce qui est logique, il me manque des pilotes pour le Wifi/tactile/son/etc…

Pour ce faire, j’ai utilisé une clé USB de 8 Go ou bien un lecteur micro SD avec une micro SD de 8 Go.

Attention ! Avant cela je recharge la batterie à 100%.

Je branche la clé directement sur le port micro USB de la tablette avec un câble OTG USB/micro USB et je lance la procédure de création.

Je pose pour l’instant cette clé dans un coin, car je l’utiliserais prochainement pour la suite de mon dépannage sur la MPW70 et MPW80.

Vous pouvez aussi faire une simple clé bootable avec les outils de dépannage de Microsoft, pour cela, il faut simplement décocher la case qui fait une copie du système comme sur la photo du dessus.

Ensuite, il suffit d’utiliser une clé USB de 512 Mo ou une micro SD.

Cet outil est pratique en cas de plantage.

 

 

 

D – Le répertoire DriverStore des tablettes MPW70 et MPW80, les liens de téléchargement.

Voici ci-dessous des liens vers le répertoire DriverStore.

Attention !

Il ne faut surtout pas remplacer votre répertoire DriverStore avec celui-ci, mais de simplement chercher un pilote lorsqu’il est absent, en indiquant un chemin d’accès aux pilotes.

 

Pour la MPW70 sous Windows 8.1 Bing en 32 bits, mais les pilotes fonctionnent aussi sous Windows 10. Le lien vous le trouverez directement, ici :

https://www.youtube.com/watch?v=-nlNrFC0ONU

Vous descendez sur les commentaires et vous pouvez télécharger le fichier depuis le Cloud de Google Drive.

Un grand merci à “La Chaîne Droid“, pour m’avoir fourni le répertoire DriverStore de la MPW70.

 

Pour la MPW80 sous Windows 8.1 Bing en 32 bits, les pilotes fonctionnent aussi sous Windows 10. Le lien, ici :

https://drive.google.com/open?id=12q0Uog0_G48tvDOddHuyGstmpwsQS1uJ

 

 

Étape 2, préparation de la tablette, avant restauration ou nouvelle installation de Windows 8.1 Bing.

A- Installation de Windows 8.1 Bing, via la restauration du système.

Cet exemple concerne le cas, d’une tablette qui ne démarre plus, car si vous avez accès à Windows 8.1, vous pouvez lancer la procédure directement depuis Windows, qui lancera la procédure de récupération.

Dans mon cas, c’est impossible.

 

Avant de commencer cette procédure, veuillez bien recharger à 100% la batterie de la tablette, car ensuite, votre seul port micro SD sera utilisé par autre chose.

Dans cette partie A, vous allez garder vos partitions de 8/9 Go et 4/5 Go la partition cachée de récupération.

Pour cela, vous allez utiliser votre clé USB, votre lecteur de récupération complet avec les fichiers systèmes.

Avec cette clé, il suffit de l’insérer sur votre tablette via un adaptateur USB/micro USB OTG.

De démarrer la tablette et ….

Mince ! Comment entrer dans le Bios UEFI, pour changer l’ordre de démarrage ?

C’est simple, il vous faut, un clavier USB et une souris USB avec un HUB USB qui possède plusieurs ports USB. J’ai fait des tests avec un HUB USB sans alimentation, il arrive que cela fonctionne mal, j’ai donc préféré utiliser un HUB Alimenté en 5V via un adaptateur.

Maintenant, je peux démarrer la tablette avec un câble USB/micro USB OTG, un HUB USB alimenté ou pas, un clavier et une souris et ma clé USB qui est mon lecteur de récupération complet.

Maintenant, je démarre la tablette en appuyant sur le bouton “Power” et lorsque le voyant du claver numérique s’allume, (cette indication est utile pour faciliter l’accès au Bios UEFI) il faut appuyer sur le bouton “Echap” ou “ESC” de votre clavier pour la tablette MPW70.

C’est fait, dans le Bios UEFI ne rien modifier, sauf l’ordre de démarrage, sinon vous risquez de faire une grosse bêtise…

Vous vous déplacez dans l’onglet “Boot” et vous cliquez dans la zone en dessous de ma flèche rouge sur la première ligne.

Une fenêtre s’ouvre vous proposant plusieurs options. Vous devez choisir le non de la clé USB que vous avez insérée. Dans mon cas, c’est une clé USB Philips.

Je clique sur mon choix et le nom de ma clé apparait sur la première ligne.

Maintenant, je me déplace sur le dernier onglet en haut sur “Save & Exit“.

Je sélectionne la première ligne “Save & Exit Setup” pour quitter le Bios en enregistrant les modifications.

Je valide par “Yes“.

C’est fait, la tablette redémarre sur la clé USB.

Enfin !

Maintenant, c’est à vous de jouer pour réinstaller Windows 8.1 Bing, dans “Restauration du système“, soit en gardant vos fichiers, ou bien l’autre option qui est celle de supprimer l’ensemble des fichiers et de repartir avec une nouvelle installation.

Attention ! Au redémarrage de la tablette, après avoir suivi la procédure de réinstallation par une nouvelle installation, surtout ne pas valider un message qui s’affiche en vous demandant de supprimer les données inscrites dans le Bios UEFI.

 

B- Installer Windows 8.1 normal en français ou Windows 10 via une clé USB bootable.

Je ne retiens pas cette procédure, qui consiste à installer une version Windows 8.1 téléchargeable depuis le site de Microsoft, sachant que la version Bing n’existe pas en téléchargement. C’est le même constat avec l’utilisation d’une image Windows 10, la licence n’est plus active.

C’est pourquoi je ne poursuis pas sur cette voie !

 

 

C- Nouvelle installation de Windows 8.1 Bing, en changeant la taille des partitions.

Cette méthode me permet de récupérer l’ensemble de l’espace disponible.

J’aurais donc, environ 14 Go de libre sur une partition. Les autres partitions sont créées automatiquement par le système de Windows.

Pour la méthode que j’utilise dans la partie précédente A- Installation de Windows 8.1 Bing, via la restauration du système.“, il m’est impossible de modifier les partitions et de supprimer la partition cachée…, car le système ne démarre pas si vous faites la moindre modification.

C’est pourquoi, j’utilise une autre méthode.

Si vous avez déjà une partition de 14 Go pour Windows, vous pouvez passer à l’étape suivante, c’est “Étape 3“.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire, que vous avez deux partitions, une pour Windows et l’autre une partition cachée de 4 à 5Go, vous devez passer par cette étape. Sinon, il est préférable de rester sur Windows 8.1 sans rien changer, sauf poursuivre le nettoyage pour faire de la place.

Cependant, comme je l’indique plus haut en début de mon tutoriel, vous constaterez que rester sous Windows 8.1, commence à poser problème à cause de l’espace restreint de 9 Go. C’est pourquoi, il va falloir bouger pour évoluer, ou ne plus faire de MAJ en restant sur un système figé.

Il est donc obligatoire pour moi et pour sauver mes tablettes Windows, de supprimer mes partitions et de faire une nouvelle installation de Windows.

Récupération d’un fichier ISO de Windows 8.1 Bing anglais. (si vous trouvez la version en français, merci de me fournir le lien)

Le fichier ISO que je vais utiliser pour réinstaller ma tablette MPW70 et MPW80 avec un Windows 8.1 en version Bing est en anglais. Mais ce n’est pas un problème pour la mise à jour vers Windows 10, car lors de l’installation de celle-ci, je pourrais choisir ma langue.

De plus, ce qui est important, ma licence reste valide.

Lien de téléchargement de l”ISO Windows 8.1 Bing en anglais, ici :

https://www.trucnet.com/windows-8-1-avec-bing-x32-bits5517/

 

Ensuite, graver le fichier ISO avec l’outil suivant : https://rufus.akeo.ie/

Lien direct pour le téléchargement en version portable de Rufus, ici : https://rufus.akeo.ie/downloads/rufus-2.18p.exe

L’outil est pratique, car je peux créer une clé USB bootable, depuis une PC sous Windows sous une machine avec un bios standard ou avec un bios UEFI.

Insérer votre clé USB Vierge de 8 Go minimum.

Lancer Rufus, en version portable, c’est-à-dire qu’il fonctionne sans installation.

Rufus, trouve votre clé USB, mais veuillez vérifier que c’est la bonne.

Cliquer sur l’icône sur la ligne “Créer un disque de démarrage“, puis rechercher le fichier ISO que vous avez téléchargé précédemment pour Windows 8.1 Bing en anglais.

Sur la même ligne, choisir  “Image ISO“.

Vous devez cliquer sur “Démarrer“, pour lancer la procédure.

C’est fait.

Installation de Windows 8.1 Bing en version anglaise depuis la clé USB.

J’insère la clé sur la tablette MPW70 ou MPW80, je démarre la tablette en appuyant sur la touche Power….

Je fais une copie de la partie “A- Installation de Windows 8.1 Bing, via la restauration du système. car c’est la même procédure.

Avant de commencer cette procédure, veuillez bien recharger complétement la batterie de la tablette (batterie chargée à 100%). car ensuite votre seul port micro SD sera utilisé par autre chose.

Dans cette partie C, vous allez supprimer les partitions de 8/9 Go et 4/5 Go la partition cachée de récupération.

Il faut, votre clé USB avec Windows 8.1 Bing anglais, un clavier USB et une souris USB avec un HUB USB qui possède plusieurs ports USB.

J’ai fait des tests avec un HUB USB sans alimentation, cependant il arrive que cela fonctionne mal, j’ai donc préféré utiliser un HUB USB Alimenté en 5V via un adaptateur.

Maintenant, je peux démarrer la tablette avec un câble USB/micro USB OTG, un HUB USB alimenté ou pas, un clavier et une souris et ma clé USB qui est mon Windows 8.1 Bing anglais.

Maintenant, je démarre la tablette en appuyant sur le bouton Power de la tablette et lorsque le voyant du claver numérique s’allume, (cette indication est utile pour facilité l’accès au Bios UEFI).

Il faut appuyer sur le bouton “Echap” ou “ESC” de votre clavier pour la tablette MPW70.

Dans le Bios UEFI, un conseil, ne rien modifier sauf l’ordre de démarrage, sinon vous risquez de faire une grosse bêtise…

Vous allez dans l’onglet “Boot” et vous cliquez dans la zone en dessous de ma flèche rouge sur la première ligne.

Une fenêtre s’ouvre vous proposant plusieurs options.

Vous devez choisir le nom de la clé USB que vous avez insérée.

Dans mon cas, c’est une clé USB Philips.

Je clique sur mon choix et le nom de ma clé apparaît sur la première ligne.

Maintenant, je me déplace sur le dernier onglet en haut sur “Save & Exit“.

Je sélectionne la première ligne “Save & Exit Setup” pour quitter le Bios en enregistrant les modifications.

Je valide par “Yes“. C’est fait, la tablette redémarre depuis la clé USB.

 

 

La suite, maintenant.

Maintenant que la tablette démarre sur l’installation de Windows 8.1 Bing anglais, j’arrive rapidement au menu de Windows. Depuis le menu, je sélectionne l’option qui fait une réinstallation de la tablette en supprimant les partitions.

Lors de la sélection du disque d’installation, je reste sur la 16 Go qui possède plusieurs partitions, une de 100 Mo, 300 Mo, 9 Go, enfin la 5 Go.

Je supprime l’ensemble des partitions.

Maintenant, il suffit de valider en bas, car l’installateur de Windows va créer toutes les partitions nécessaires.

Attention ! Au cours du redémarrage, vous ne devez surtout ne pas valider un message qui s’affiche en vous demandant de supprimer les données inscrites dans le Bios UEFI.

Windows s’installe.

Lorsque c’est fini, il faudra récupérer les pilotes manquants.

Pour ce faire, il faut aller dans “Gestionnaire de périphériques” et utiliser votre sauvegarde du répertoire DriverStore, ou bien celui présent dans ce tutoriel.

 

 

 

 

C’est fait.

Vous pouvez activer le Wifi et mettre à jour cette version de Windows 8.1 Bing anglais.

Pour le choix de la langue, j’ai fait des tests, mais ce n’est pas concluant, car je n’ai pas effectué l’ensemble des mises à jour.

De toute façon, ce n’est pas ce qui m’importe pour l’instant.

Je constate que la licence Windows 8.1 Bing est active, c’est cool !

Je vais pouvoir passer à la suite en testant l’installation de Windows 10 sur cette tablette dans l’étape 4.

 

 

Étape 3, des outils et des astuces pour augmenter l’espace disponible.

Vous trouverez ci-dessous, les liens, vers mes deux tutoriels, pour libérer de l’espace de stockage, sur des tablettes de 16 à 32 Go.

Premier tutoriel, ici :

Des solutions, pour libérer de l’espace de stockage sur 16 ou 32 Go, première partie.

Second tutoriel, ici :

Des solutions, pour libérer de l’espace de stockage sur 16 Go, deuxième partie.

 

 

 

Étape 4, installation de la MAJ de Windows 10.

 

Méthode 1, depuis Windows sur la tablette, en téléchargeant la MAJ de Windows 10.

Si vous avez suivi les étapes pour libérer de l’espace de stockage dans la partie “Étape 3, des outils et des astuces pour augmenter l’espace disponible.“, vous avez donc, environ 8 à 8,5 Go d’espace libre sur les 14 Go.

Vous pouvez lancer la procédure depuis Windows 8.1 Bing en anglais.

 

Dans mon cas, je suis passé à l’autre solution, dans la “Méthode 2”, décrite ci-dessous.

 

 

Méthode 2, depuis une clé USB avec un Windows 10 32/64bits.

La méthode la plus simple pour installer la MAJ vers Windows 10 sur cette tablette, c’est de le faire depuis une clé USB.

Pour cela, vous devez créer un disque Windows 10 famille (home) avec la dernière build en version 32 bits.

Moi, j’utilise celle de mes machines sous Windows, c’est une clé Windows 10 et Windows 10 Pro en version 32 et 64 bits sur la même clé…

Depuis un PC sous Windows 10, je lance l’outil “MediaCreationTool.exe“.

Vous pouvez le trouver ici :  https://www.microsoft.com/fr-fr/software-download/windows10

Lorsque vous avez fait cela, il suffit de recharger la tablette (Batterie à 100 %), ensuite d’insérer votre clé Windows 10 sur un adaptateur USB/micro USB OTG et de l’insérer sur la tablette, qui est en fonctionnement sous Windows 8.1 Bing anglais.

Si la clé ne démarre pas automatiquement, lancer le fichier “Setup” depuis la clé USB.

Une fenêtre s’ouvre, pour lancer l’installation de la MAJ vers Windows 10.

 

Constat avant installation : il me reste 6,24 Go de libre avant la procédure, car j’avais fait le test en partie 4, Méthode 1″ , ce qui a pour conséquence la réduction de mon espace.

Mais ce n’est pas grave, car avec cette procédure, Windows ne réclame que 4 à 4,5 Go de libre pour poursuivre.

Dans ma situation, je dois changer de langue car je suis sur Windows 8.1 Bing anglais.

Je vais donc choisir de ne rien garder, pendant la procédure d’installation.

Poursuite de la MAJ vers Windows 10.

 

Résultat après la mise à jour vers Windows 10, ma licence est active.

 

C’est parfait !

L’espace libre, après l’installation de Windows 10.

 

Windows est réactif, même avec seulement 1 Go de RAM.

 

5- Sauvegarder la nouvelle clé de licence Windows 10.

Maintenant que Windows 10 est installé sur votre tablette, il faut penser à faire une sauvegarde de votre clé de licence.

Pour cela, il suffit de télécharger et de lancer le logiciel suivant “WinAskey” depuis la machine concernée.

Lien de téléchargement, ici : http://dechily.org/files/winaskey/winaskey.exe

Faire une capture d’écran de l’ensemble des données et faire une copie de votre clé de licence Windows 10 vers un fichier *.txt.

C’est important !

 

6- Réflexion sur les prochaines mises à jour de Windows 10.

Sur une tablette ayant 16 Go de stockage, vous n’aurez pas le choix, car pour l’instant, les outils disponibles (Partitionnement/étendre des disques….) ne sont toujours pas disponibles.

De plus, l’espace libre sur votre tablette de 16 Go de stockage, ne vous permettra pas de faire une mise à jour vers une nouvelle version de Windows 10, car l’espace est insuffisant pour procéder.

Mon exemple, il me reste 2,5 Go de libre sur un espace de 16 Go, pour faire cela, mais même en suivant toutes mes astuces et solutions, le restant n’est pas viable dans ce cas.

C’est pourquoi, il ne reste qu’un seul choix, celui de faire une clé USB avec la dernière build de Microsoft et d’ensuite de démarrer depuis la clé USB, pour faire une installation nouvelle en supprimant mes fichiers et programmes, de Windows 10 ou bien de choisir de garder mes fichiers et programmes pendant cette procédure d’installation.

 

7- Conclusion.

Les tablettes MPW70 et MPW80 fonctionnent parfaitement sous Windows 10.

Seul bémol, comme indiqué ci-dessus, cela va être la galère, encore une fois, pour faire une mise à jour importante, sachant que Microsoft en prévoit deux par an.

Pour l’essentiel et pour ceux qui sont réticents au changement, vous avez dans ce tutoriel de quoi faire si votre tablette tombe en panne de système, avec les liens vers une version de Windows 8.1 en 32 bits version anglaise, mais qui garde votre licence.

Ensuite, pour ceux qui passent le cap et installent Windows 10, vous avez les liens pour les pilotes et la procédure à suivre pour effectuer une réinstallation.

Mais, ne pas oublier de faire une sauvegarde complète “Créer un lecteur de récupération“, avec la case cochée sur une clé USB de 8 Go, vous avez ainsi, votre précieux entre vos mains…

 

Bonnes bidouilles à tous !

 

PS : si j’ai le temps, je ferais une vidéo complète de cette procédure sur la MPW80, car c’est exactement la même que celle pour la MPW70, sauf pour entrer dans le Bios UEFI.

 

Après une MAJ de Windows 7, Windows Update ne fonctionne plus, des solutions !

 

Astuce 31

 

Ce n’est pas moi qui l’ai fait, mais ça fonctionne !

.

Cette astuce ne concerne que Windows 7.

Un constat : Windows 7, n’est pas mort !

 

Après une simple mise à jour de Windows 7, c’est bizarre, Windows Update flanche et ne télécharge plus rien.

.

Mais avant de poursuivre …

Sur mon site castman.fr et sur ma chaîne YouTube, je ne suis, en aucun cas, responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation. Je décline aussi, toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes articles et tutoriels.

.

 

Le problème.

 

Après une simple MAJ de Windows 7, le module Windows Update flanche.

Si vous démarrez Windows Update, vous vous retrouverez avec un Windows lent et non réactif et le programme reste figé sans rien installer ni télécharger.

J’ai tout essayé, point de restauration dans une version précédente, tentative de réinstallation via une image de sauvegarde de Windows 7, mais le HDD est HS, après 2 ans sans utilisation. Des modules de réparation comme Fix MSE et Fix WU WindowsUpdateDiagnostic…. Si vous démarrez Windows Update, vous vous retrouverez avec un Windows lent et non réactif et le programme Windows Update ne démarre pas et reste figé sans rien télécharger.

 

Avant de poursuivre, il faut bien évidemment que votre Windows soit clean, c’est-à-dire pas de virus ni de logiciels malveillants installés.

Faire un nettoyage avec ADWCleaner par exemple, pour commencer …

.

La solution miracle.

Je vous donne ci-dessous, le lien vers le site miraculeux, qui donne toutes les solutions possibles pour réussir à réparer votre Windows 7 et plus particulièrement le Windows Update.

J’ai essayé plusieurs méthodes, la première puis la troisième avec winupdatefix_1.3 ….

Mais la solution salvatrice dans mon cas, a été la deuxième méthode, avec l’outil à télécharger et à lancer, Fix WinUpdate Win7 SP1 32Bits d’une taille de plus de 300 Mo.

.

Le lien du site miracle, c’est ici : https://sospc.name/windows-7-apres-reinstallation-windows-update-pas-de-mises-a-jour/

 

 

C’est cool, et ce n’est pas moi qui l’ai fait !

Merci à SOSPC pour son tutoriel complet.

 

 

Redémarrage aléatoire de votre ordinateur portable, dans mon cas, c’est un Acer Aspire 8920G, des solutions !

 

La forme de mon tutoriel change légèrement, pour vous permettre de le lire en suivant les étapes successivement, depuis la panne détectée, jusqu’à la résolution de celle-ci.

Bonne lecture.

Le sujet de ce tutoriel, concerne une panne aléatoire, sur un ordinateur portable. Le matériel en question ne cesse de s’éteindre et de redémarrer et cela occasionnellement et aléatoirement, depuis la phase de démarrage ou tout simplement, pendant son fonctionnement, dans un laps de temps compris entre 1 seconde à plusieurs heures.

Je vais décrire les étapes, qui m’amènent à la résolution de mon problème, dans mon cas, sur un ACER Aspire 8920G, mais qui est valable sur d’autres ordinateurs portables.

Pour cela, il suffit juste, que la carte mère intègre un NEC TOKIN (Tantalum Capacitor), comme décrit  ci-dessous, dans mon tutoriel.

 

—Plan du tutoriel—

A- Recherche et identification du problème.

B-  Avant de poursuivre, une petite information importante.

C- Première chose à faire, pour identifier et cerner avec précision le problème.

C-1 Rechercher, le matériel défectueux.

C-2 Retirer ce qui peut l’être.

D- Ma première solution, pour résoudre mon cas.

E- Ma deuxième solution et mon choix final et définitif.

E-1 Démontage de mon ordinateur portable.

E-2 Recherche et identification du composant à changer, avant ma commande.

E-3 Réception de ma commande.

E-4 Réparation.

E-5 Suppression du composant défectueux.

E-6 Nettoyage et préparation avant les soudures.

E-7 Installation des 4 condensateurs.

E-8 Amélioration de la finition (Cacher la misère !)

E-9 Tester, les éléments soudés.

F- Remontage.

G- Résultat final.

—Début du tutoriel—

.

A- Recherche et identification du problème.

J’ai mis plusieurs mois entre le début de la panne, et la résolution de celle-ci, heureusement pour moi, j’avais un autre ordinateur de remplacement.

Sur mon Acer Aspire 8920G, l’ordinateur s’éteint et redémarre, à chaud comme à froid. C’est ici, que je commence à identifier et à cerner le problème.

À chaud, cela pourrait venir d’une barrette de mémoire RAM, ou du module carte Graphique enfichable ATI Radéon HD 3650 de 512 Mo.

Mon constat ne s’arrête pas ici, car mon ordinateur, s’éteint aussi dès le démarrage (dans un laps de temps, compris entre 1 seconde à +, aléatoirement), pendant la phase de démarrage, donc avec une carte graphique froide.

Même si la carte graphique monte en température rapidement, lors du démarrage, toutes les fonctions de celle-ci ne sont pas activées, ce qui me permet de supposer que ce n’est pas la carte graphique qui pose problème, mais bien autre chose.

 

B- Avant de poursuivre, une petite information importante.

Attention !

Sur mon site castman.fr et sur ma chaîne YouTube, je ne suis, en aucun cas, responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation. Je décline aussi, toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes articles et tutoriels.

 

C- Première chose à faire, pour identifier et cerner avec précision le problème.

C-1 Rechercher, le matériel défectueux.

Pour commencer, il faut tester les éléments un à un, en commençant par la mémoire RAM, ensuite le processeur, en le changeant par un autre d’architecture compatible au socket de votre PC portable, mais aussi compatible au bios de votre carte mère.

Tester la carte graphique.

Dans mon cas, c’est une carte enfichable, ATI Radéon HD 3650, de 512 Mo.

Difficile de trouver une carte de test, pour faire le travail.

Je fais quoi maintenant ?

Je n’ai pas de processeur avec vidéo intégrée, et pas de carte graphique intégrée à la carte mère.

En trouver une pour tester ?

C’est quasi impossible, sans devoir débourser environ 100 €.

 

C-2 Retirer ce qui peut l’être.

Carte Wi-Fi; modem, RAM, HDD, tester la pile …

.

D- Ma première solution, pour résoudre mon cas.

Dans mon exemple, l’Aspire fonctionne parfaitement avec un processeur Intel Celeron à 2.13 GHz, mais en simple cœur. Socket FPGA …….

Je pourrais m’arrêter ici, car comme je l’indique ci-dessus, le processeur Intel Celeron à 2.13 GHz en simple cœur fonctionne correctement et l’ordinateur portable, reste allumé plusieurs jours sans redémarrage. Mais un simple cœur, ce n’est pas suffisant, pour mon utilisation personnelle plus poussée, pour de la simple bureautique, ce serait parfait.

C’est pourquoi, je vais poursuivre mon investigation plus avant, pour trouver le composant qui pose problème !

 

Mon constat.

Le processeur qui plante est mon Intel T7500 Core 2 Duo à 2.2 GHz, 4 Mo de cache et de FSB 800…….

J’ai aussi testé un Intel T4400 à 2.2 GHZ FSB800/1Mo cache, avec plantage identique.

Le processeur qui fonctionne parfaitement, c’est un Intel Celeron à 2.13 GHz.

 

E- Ma deuxième solution et mon choix final et définitif.

J’opte pour la procédure décrite sur des sites hispaniques.

Vous cherchez des vrais bidouilleurs, c’est ici que nous pouvons les trouver. C’est ici, que vous trouverez des bidouilleurs en informatique et en électronique, et surtout avec de vraies solutions pour remédier à une panne plus ou moins identifiée.

E-1 Démontage de mon ordinateur portable.

Mais comme je suis flemmard, actuellement… Je devrais plutôt dire, que je n’ai pas beaucoup de temps libre !

Je vais faire un démontage minimaliste.

Démontage du cache arrière et retrait de la batterie.

 

Maintenant, je retire les vis, comme il est indiqué sur mon croquis ci-dessous.

Un peu de méthodologie s’il vous plaît, pour le démontage, cela évitera de vous tromper lors du remontage, car les vis ne sont pas toutes de la même dimension.

Maintenant, il faut obligatoirement retirer le processeur, car le composant NEC TOKIN est situé juste en dessous du processeur sur l’autre face de la carte mère.

Sachant, qu’il va falloir retirer l’ancien composant et ressouder les nouveaux, c’est un conseil et c’est logique, pour ne pas détruire le processeur…

Démontage du ventilateur.

.

.

C’est fait, je passe à la suite.

Démontage du cache au-dessus du clavier et déconnexion de la nappe à l’arrière.

.

Je retire le clavier, en faisant attention à la nappe, qu’il faut déconnecter.

Maintenant, que j’ai retiré le clavier et le cache juste au-dessus, j’ai enfin un visuel sur l’élément que je dois retirer.

.

Il faut savoir que si je dois supprimer cet élément et ensuite installer les nouveaux, je vous conseille de faire un démontage complet de l’ordinateur portable.

Dans ma situation, je me contente de faire le minimum, car je vais retirer une zone en plastique autour du composant pour pouvoir travailler correctement.

C’est ??? Vous verrez plus bas !

.

E-2 Recherche et identification du composant à changer, avant ma commande.

Sur mon Acer, j’ai un NEC TOKIN 0E907.

Il est assez difficile d’expliquer comment tester cet élément, étant soudé sur la carte mère et sachant que dans mon cas, le redémarrage est vraiment aléatoire, et qui dit aléatoire…

 

 

Je remplace mon NEC TOKIN,  par 4 condensateurs tantales.

(image trouvée sur le Web, pour remplacer un NEC TOKIN avec des condos)

E-3 Réception de ma commande.

.

.

E-4 Réparation.

Maintenant, que j’ai reçu mes condensateurs Tantales, je vais pouvoir commencer le travail de suppression du NEC TOKIN.

E-5 Suppression du composant défectueux.

Pour le supprimer, j’utilise la méthode la plus simple, avec un petit tournevis plat, un cutter et une petite pince, vous n’avez plus qu’à suivre l’évolution, en images ci-dessous.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

E-6 Nettoyage et préparation avant les soudures.

.

.

.

.

E-7 Installation des 4 condensateurs tantales.

.

.

.

.

Soyez plus soigneux que mon résultat, car ce n’est pas celui escompté, au niveau des soudures. De plus, j’utilise un fer à souder de mauvaise qualité.

Mon fer à souder fétiche, a rendu l’âme !

Mais ce qui compte ici, c’est que cela fonctionne parfaitement.

.

E-8 Amélioration de la finition (Cacher la misère !)

 

.

.

E-9 Tester, les éléments soudés.

Cela permettra aussi de vérifier qu’une soudure ne cause pas un court-circuit, sinon bonjour les dégâts !

.

F- Remontage.

En fait, pas de suite…

Un simple remontage partiel suffira.

Il faut donc, remonter le processeur + le système de refroidissement + la carte vidéo dans mon cas.

Un disque dur, ou bien, une simple clé USB fera l’affaire, genre distribution Linux qui démarre via ce même port.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

Il faut tester l’ordinateur portable, pendant plusieurs jours.

 

G- Résultat final.

Ouf !

.

Mon Acer Aspire 8920 G fonctionne parfaitement après cette modification.

C’est bon pour notre planète et pour mon portefeuille. Un PC réparé, c’est moins de déchets…

C’est cool, non !

Cela aurait été dommage de jeter un PC, avec un écran de 18,5″.

MAJ du 1er décembre 2017.

Lire l’article suivant, concernant le problème de pilote vidéo sous Windows 10 : Mon coup de gueule, contre Microsoft et l’obsolescence programmée, dans mon cas un ACER Aspire 8920G après une MAJ, des bugs avec les pilotes de ma carte ATI RADEON HD 3650.