castman.fr – La technologie, à la portée de tous ! Toujours d’actualité … Écologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l’utopie ? Sur mon site, vous trouverez une mine d’informations, sur les produits high-tech en général. Vous trouverez aussi, des tutoriels, des astuces, mes coups de gueule et mes coups de cœur, sans oublier, mon espoir sur le thème “Je contribue, pour ma planète !“. Je n’ai pas la science infuse, mais c’est la science qui fuse.

Atari 520 STf en version 1040, seconde partie, enfin il fonctionne !

Atari 520 STf en version 1040, seconde partie, enfin il fonctionne !

J’ai dû couper mon tutoriel en deux parties, car il était trop long.

Vous pouvez lire la première partie, ici :

Atari 520 STf en version 1040, première partie, enfin il démarre !

 

Dans cette seconde partie, je poursuis mes investigations pour résoudre les problèmes rencontrés, avec mon premier Atari 520 STf qui possède réellement une carte mère 1040 STf.

Petit récapitulatif de ce qui m’empêche d’avancer.

1– L’affichage du bureau sans les icônes,

2– Le lecteur de disquette qui bousille mes disquettes, en effectuant le formatage depuis l’Atari.

3– Les fichiers qui ne s’affichent pas, lorsque j’insère et ouvre une fenêtre pour lire une disquette. Impossible de lancer un programme, puisque c’est vierge !

4– Pour finir, le problème avec la souris.

Dans le même temps, je m’occupe de mon second Atari 520 STf, qui est en version 1040 STf via l’ajout de RAM.

La souris de mon premier Atari 520 STf avec carte mère 1040 STf.

La souris fonctionne mal sur mon premier Atari, avec une carte mère 1040 STf.

Démontage la souris, nettoyage et vérification des câbles.

Résultat identique.

Si je déplace la souris sur la droite/gauche, c’est bon, mais si je la déplace vers le haut du bureau de mon Atari, impossible d’aller vers le bas du bureau.

Je teste cette souris sur mon autre Atari et oh miracle, ça fonctionne parfaitement !

C’est bizarre cette histoire de souris, car si je teste la souris qui  ne fonctionne pas sur mon second Atari 520 STf, modifié avec 1 Mo de RAM, elle fonctionne parfaitement.

Bon, pas grave, j’inverse les souris entre mes deux Atari et c’est résolu !

 

Mon second Atari 520 STf en version 1040 STf.

 

Bon, celui-ci est moins beau visuellement, mais il démarre presque toujours.

Démarrage capricieux.

Il arrive, qu’il m’affiche des :

 

  

 

Mon constat sur deux Atari 520 STf, cet ordinateur vintage est plus fragile qu’un Amstrad CPC 464 ou 6128 ou un Amiga.

De plus, le démarrage est souvent capricieux !

Je vais lui faire prochainement subir, une cure de rajeunissement, d’ailleurs, je vais le faire sur mes deux Atari….

C’est à suivre, lors de mes prochains tutoriels.

Remise en état de mon second Atari 520 STf avec 1 Mo de mémoire.

Comme indiqué ci-dessus pour mon second Atari, je fais le démontage, le nettoyage et les soudures si besoin.

Je constate, que les RAM et les supports sont présents, mais pas les protections des RAM.

J’ajoute ce qu’il manque, mais je n’ai pas de 220 nf, je vais mettre des 330 nf, (ceux que je vais utiliser sur mon Amiga 500),  car c’est juste pour protéger les RAM et c’est mieux que rien.

 

L’alimentation de mon second Atari 520 STf.

L’alimentation de cet Atari chauffe beaucoup, si je la compare à celle de mon premier Atari 520 STf avec carte mère 1040 STf.

Pour l’instant ça fonctionne, mais à surveiller !

 

Ajout des condensateurs pour protéger les RAM, de mon second Atari 520 STf en 1040 STf.

J’installe des protections pour réguler le courant qui traverse mes nouvelles RAM.

Mon Atari 520 STf sans les condensateurs.

J’avance !

C’est fini !

Je teste et ça fonctionne toujours.

 

Création des disquettes pour mes Atari 520 STf en 1040 STf.

Pour un Atari, la création des disquettes depuis un PC est un jeu d’enfant et reste donc assez simple, cependant sans lecteur adéquat, c’est la galère.

Si vous avez un PC TOUR et un lecteur 1.44 interne, cela fonctionnera.

Si vous avez un ordinateur portable avec un lecteur 1.44 USB externe, c’est la galère, car il faut que vos disquettes soient en 720 Ko d’origine, ce qui est rarement le cas.

Vous pouvez regarder et constatez ma galère avec un lecteur disquette 1.44  USB, ici :

Achat sur AliExpress d’un lecteur de disquette 1.44 USB “neuf”, enfin presque !

Et encore :

Achat sur AliExpress d’un lecteur de disquette 1.44 USB “neuf”, enfin presque !

 

Formatage d’une disquette en 720 Ko.

Pour créer des disquettes Atari, il suffit d’insérer une disquette 1.44, en ayant bouché au préalable le trou à droite de la disquette, avec un scotch résistant.

 

Maintenant, pour passer la disquette du format 1.44 Mo en version 720 Ko,

il faut ouvrir la fenêtre de recherche Windows et taper “CMD“.

Dans la liste qui s’affiche à gauche, vous faites bouton droit de la souris sur “Invite de commandes” et vous choisissez d’ouvrir avec l’option “Exécuter en tant qu’administrateur“.

Vous devez insérer la disquette dans le lecteur A: de votre PC.

Dans le terminal Windows, vous tapez la commande suivante :

format a: /t:80 /n:9

Enfin, il faut valider par la touche “Entrée” de votre clavier.

La procédure démarre, il suffit de suivre les indications pour formater la disquette et si besoin d’autres disquettes.

 

 

C’est fait.

 

Copier un programme/jeu sur la disquette 720 Ko.

Si vous avez des disquettes Atari, c’est bon, vous pouvez les insérer dans le lecteur de votre Atari 520 STf.

Pour les autres, il faut trouver sur le net des “Abandonwares”, vous trouverez votre bonheur sur le site “Le grenier informatique” et les autres…

Il suffit de chercher !

Maintenant, il ne reste plus qu’à copier des programmes avec un format *.PRG, c’est-à-dire ayant l’extension “PRG” sur la disquette en format 720 Ko.

C’est fait, il faut maintenant l’insérer dans le lecteur de votre Atari 520 STf ou 1040 STf.

C’est chouette, ça fonctionne !

Il existe des formats différents pour les programmes Atari avec des disquettes en 880 Ko, mais c’est plus complexe et je préfère vous renvoyer sur  le net pour trouver votre bonheur.

Des programmes pour vous aider comme “MSA converter”, etc.

Mes tutoriels doivent rester simples, pour être compréhensible par tous !

 

Démarrage d’un jeu.

C’est cool, les couleurs sont intéressantes et les images ne sont pas mal du tout.

Bon, j’ai un problème avec le lecteur de disquette de mon premier Atari mais pas avec mon second Atari, des erreurs de lecteurs et quelquefois les fichiers de la disquette ne s’affichent pas.

Je poursuis mes recherches…

 

Le problème de lecteur de disquette, sur mon premier Atari 520 STf en version 1040 STf.

Encore un problème sur mon premier Atari 520 STf avec une carte mère 1040 STf.

Le lecteur d’origine ne fonctionne pas bien, il arrive régulièrement, qu’il affiche zéro fichier sur une disquette pleine…

Et lorsque cela fonctionne enfin, le programme ou le jeu qui ne démarre pas, car il existe un problème de lecture sur la disquette.

Mais ma disquette est parfaite !

En plus, comme je l’indique plus haut, impossible de formater une disquette avec le lecteur d’origine.

J’ai tenté de réparer le lecteur d’origine, mais au visuel, je constate qu’il a été  modifié et bidouillé.

Des résistances cassées et HS !

Pas une résistance en panne, mais plusieurs…

Vous pouvez regarder la photo sur la gauche.

 

 

Modification d’un lecteur 1.44 de PC pour Atari.

Je vais modifier un lecteur disquette 1.44 de PC pour le rendre compatible Atari, c’est-à-dire, le faire passer d’un format “AT” vers le premier format des ordinateurs vintages en version “XT“. Pour cela, je cherche dans mon petit stock et je trouve mon merveilleux.

Dans ce lecteur et sur la platine, c’est simple pour moi, il suffit de supprimer la soudure sur DS1 et mettre une soudure sur DS0.

C’est fait et ça fonctionne.

Pour mon lecteur, présenté sur l’image ci-dessus, j’ai simplement modifié le pont de soudure pour passer le lecteur disquette de DS1 en DS0.

Mais ce n’est pas toujours si simple à faire, il faut souvent faire des recherches pour trouver une solution.

Je vous prépare un tutoriel, en fonction de mon stock, pour vous décrire les modifications à effectuer sur un lecteur disquette de PC “AT” pour le rendre compatible avec un ordinateur de première génération en “XT” oui, même avec un processeur 68000.

Le lien, c’est ici : (prochainement)

 

Installation du lecteur disquette de PC sur mon Atari.

Pour installer un lecteur de disquette de PC sur un Atari, il faut faire quelques modifications sur les fixations.

J’ajoute sur l’un de mes Atari (mon second Atari 520 STf avec ajout de RAM), des tampons en caoutchouc pour que la hauteur du lecteur coïncide avec le lecteur d’origine.

Grâce à cela, j’ai zéro vibration !

C’est fait, et c’est parfait.

Sur le “second”, si vous avez suivi mon tutoriel avec concentration, c’est mon premier Atari 520 STf avec carte mère 1040 STf, je vais utiliser des écrous, en tenant compte du diamètre et de la hauteur, sur les 4 fixations du lecteur et ça fonctionne aussi.

Les écrous sont collés et ils ne bougeront pas.

Je rajoute même un scotch indéchirable sur le pourtour des axes, c’est plus propre.

Pour réussir simplement, il faut juste vérifier la différence de hauteur entre le lecteur d’origine et le nouveau lecteur pour compenser l’écart.

 

Modification de la coque pour le nouveau lecteur disquette.

Franchement, j’utilise la méthode la plus simple.

Désolé pour les récalcitrants du “No touch my Atari !

Il suffit de supprimer une petite zone sur la coque du haut de l’Atari sur la zone du lecteur et ça fonctionne parfaitement.

                                                                                               

 

 

C’est fini et fonctionnel !

Oui je sais, c’est un sacrilège !

Cependant, cela me rendra la chose plus facile, pour un futur changement de lecteur, n’est-ce pas…

Les lecteurs d’origines se font rares.

 

Mes tests sur mon premier Atari 520 STf avec carte mère 1040 STf.

Comme mon lecteur de disquette fonctionne bien maintenant, je vais pouvoir utiliser des programmes pour tester les éléments de mon Atari, comme la RAM etc.

Cela semble correct, je ne trouve pas d’erreurs.

Un autre programme de test.

La RAM est parfaite et fonctionne bien.

Je ne détecte rien de problématique.

 

Je cherche, et je trouve cela…

Mon problème avec le CI qui gère le DMA “PH23-030”.

Avant de fixer définitivement mon lecteur de disquette, il faut que je corrige ce problème.

J’ai un souci, avec la puce qui gère le DMA, elle est sous le lecteur de disquette.

Voir la photo ci-dessous.

Démontage du CI.

Je refais les soudures et vlan des erreurs et l’Atari ne démarre plus normalement, avec l’affichage du bureau sans icônes.

Je démontre une nouvelle fois, le CI “PH23-030”.

Nettoyage du CI, plus précisément toutes les pattes avec un papier abrasif extrêmement fin.

Ouf ! Ça fonctionne de nouveau.

Ensuite, je fixe mon lecteur de disquette pour rendre la zone plus solide aux torsions et donc rigide à la déformation.

Il ne faut pas le chatouiller cet Atari, il est capricieux !

 

Les supports ROM et les “TOS ROM”.

J’ai refait les soudures sous les 6 TOS ROM et je pense que mes supports sont limites, ainsi que mes TOS ROM.

 

 

Remontage et test.

Mes deux Atari fonctionnent parfaitement, maintenant.

Depuis plus d’un mois, mon premier ATARI 520 STf avec une réelle carte mère 1040 STf, fonctionne à 100%.

Plus besoin de l’ouvrir, pour manipuler les composants TOS ROM ou le CI DMA.

C’est cool et c’est un  ouf de soulagement.

La preuve que pour réussir à dépanner une machine vintage, il faut être patient, ne pas se précipiter tout en faisant une recherche réfléchie du ou des pannes, en effectuant des réparations, les unes après les autres en restant tout en restant et j’insiste, méthodique.

 

Mes deux Atari 520 STf en version 1040 STf.

Lorsque cela fonctionne, c’est un plaisir, d’utiliser ce genre d’ordinateur vintage.

Ouf, enfin, j’arrive au terme de ce tutoriel, ce qui signifie, que mes deux Atari fonctionnent parfaitement.

Prochainement, je vais tester des lecteurs GOTECK et une chose que je ne voulais pas faire, le fait de redonner un coup de jeune à l’esthétique de mes ordinateurs vintages.

C’est donc à suivre…

 

Enjoy !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.