castman.fr – La technologie, à la portée de tous ! Toujours d’actualité … Écologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l’utopie ? Sur mon site, vous trouverez une mine d’informations, sur les produits high-tech en général. Vous trouverez aussi, des tutoriels, des astuces, mes coups de gueule et mes coups de cœur, sans oublier, mon espoir sur le thème “Je contribue, pour ma planète !“. Je n’ai pas la science infuse, mais c’est la science qui fuse.

Atari 520 et 1040 STf, rajeunir un ordinateur vintage.

Atari 520 et 1040 STf, rajeunir un ordinateur vintage.

Oui ! J’ai changé d’avis et je viens de passer à l’acte.

Je me suis enfin décidé à rajeunir la carcasse (les coques et les touches) de mes Atari 520 STf en version 1040 STf, car la couleur jaunie causée par plus de 30 années de vie, me choque.

J’aimerais bien retrouver une couleur approchant de celle d’origine, sans trop agresser le plastique.

Mes deux Atari.

Mon premier Atari.

Atari 520STf avec carte mère 1040 STf

Mon second Atari, mais j’ai déjà commencé le démontage.

Vous pouvez constater que les touches sont de deux couleurs. Des neuves et des vieillies par les années.

Atari 520STf avec 1 Mo de RAM

Je vais utiliser une méthode non agressive, enfin je le pense.

Sur le net et une connaissance “Epsilon” m’indique, qu’il faut utiliser de l’eau oxygénée 130 vol (c’est -à-dire 35%) ou nommé aussi “retrobright” si j’ajoute un autre produit pour booster l’action, mais difficile de trouver ce genre de produit proche de chez moi.

Sauf une commande en ligne et sur un site spécialisé.

Mais avant de poursuivre, une information très importante.

Sur mon site castman.fr et sur ma chaîne YouTube, je ne suis, en aucun cas, responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation.

Je décline aussi, toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes articles et tutoriels.

 

Mon choix se porte sur de l’eau oxygénée à 12 % que l’on trouve partout, puisque compatible avec la réglementation en vigueur, ce qui donne une version approximative d’une eau oxygénée de 40/50 Vol. (Je dis peut-être des bêtises ???? Enfin, j’ai dit “approximativement” et je ne suis pas chimiste !)

—- Petite pause “calcul” —-

Cours de calcul (de paysan) : C’est un prof qui me l’as dit.

35/12 = 2,91666666667

130/2.91666666667= 44,5714285714

Ce qui me donne 44,57 Vol avec de l’eau oxygénée à 12%.

Le produit en croix :

130 | X

35  | 12

Ce qui donne X=130*12/35 = 44,57

Ce qui donne 44,57 Vol pour l’eau oxygénée à 12%.

Bon j’arrête…

—- C’est fini —-

 

Ma question.

Est-ce que cela va suffire pour rajeunir le plastique ?

Je ne sais pas, je vais donc passer au test pour voir cela.

Je démarre.

Après avoir trouvé mon produit, je vais compléter la réaction avec un agent blanchissant du genre lessive à l’oxygène actif.

Démontage des ordinateurs Atari.

Mais avant de poursuivre, je vais m’occuper de mon second Atari 520 STf, en le nettoyant entièrement, c’est-à-dire, supprimer la rouille et le nettoyage de la carte mère et du lecteur disquette, sans oublier le clavier et la souris.

 

Des photos de l’intérieur de l’ordinateur vintage.

J’ai du boulot…

Comme le sujet de ce tutoriel, c’est le blanchiment des éléments de mes Atari, je vais vous montrer avec des petites photos, le démontage et la remise en état de mon second Amiga cracra !

                      

Suppression de la rouille etc.

C’est fini pour cette phase.

 

Pendant ce temps, je démonte l’autre Atari 520 STf, oui le premier, pour ceux qui suivent !

 

Les éléments à blanchir.

Je récupère l’ensemble des éléments à blanchir.

Je commence par les nettoyer avec du savon ou un produit dégraissant.

   

 

 

Préparation des produits et des bacs.

En rouge, c’est obligatoire !

Un masque pour ne pas respirer les vapeurs et faire cela en extérieur par temps ensoleillé. Des lunettes pour protéger les yeux.

Il faut aussi prévoir des gants résistants et étanches pour retourner les éléments et une tige en plastique/bois pour brasser les touches.

Pour les touches, j’utilise un petit bac avec l’eau oxygénée pure et quelques gouttes d’un agent actif (Lessive à l’oxygène actif)

Un conseil, un bac plus grand serait plus judicieux !

Pour les coques, j’utilise un grand bac transparent, avec 4,5 litres d’eau oxygénée diluée à plus deux fois avec de l’eau du robinet et un à deux bouchons de lessive à l’oxygène actif.

Il faudra trouver la bonne position, pour que les coques soient bien plongées dans le bain de produit actif.

L’attente.

Je débute la procédure le matin autour des 9h00 et je termine avant le soir autour des 18h00, c’est suffisant.

Il faut donc, prévoir une belle journée ensoleillée et personne autour des bacs dans un endroit privé.

 

Le résultat final.

Le résultat après rinçage et séchage.

Les coques.

Remontage de mon Atari.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résultat final.

 

J’adore !

Encore une photo.

Je contemple le résultat final, de cette  procédure de nettoyage, de la réparation et du blanchiment des coques et des autres éléments.

C’est vraiment pas mal. (Ma conclusion)

Le plastique de mon ordinateur Atari a retrouvé une seconde jeunesse. Le marron crade est devenu gris pour la coque de mes Atari, c’est un résultat acceptable et même parfait.

Avec une journée de soleil dans des bacs transparents, le résultat est plus que correct.

Pour les touches, c’est plus compliqué et plus long.

Je vais faire la même chose pour mon second Atari, mais pour mon Amiga 500, c’est dans un prochain tutoriel.

 

À suivre !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.