castman.fr – La technologie, à la portée de tous ! Toujours d’actualité … Écologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l’utopie ? Sur mon site, vous trouverez une mine d’informations, sur les produits high-tech en général. Vous trouverez aussi, des tutoriels, des astuces, mes coups de gueule et mes coups de cœur, sans oublier, mon espoir sur le thème “Je contribue, pour ma planète !“. Je n’ai pas la science infuse, mais c’est la science qui fuse.

Banana Pi, déballage et premier démarrage, première partie.

Il existe plusieurs sites pour acheter le Banana Pi en France. C’est plutôt cool, non ! 

Pour mon Banana Pi, je l’ai commandé sur le site : https://e.banana-pi.fr/, car il était le premier site à avoir le banana Pi, disponible en France.   

Maintenant d’autres sites, toujours en France (je me répète), proposent le Banana Pi comme par exemple :  https://www.gotronic.fr

A vous de faire votre choix !

 

PLAN DU TUTORIEL

1 – Déballage.

2 – Les éléments nécessaires pour démarrer le Banana Pi.

3 – Montage et premier démarrage.

4 – Ma procédure pour installer Lubuntu pour Banana Pi.

4-1 Préparation de la carte SD (sous Windows).

4-2 Installation de l’OS.

5 – Démarrage du Banana Pi.

6 – Premier démarrage et mes premiers constats.

 — Début—

1 – Déballage.

Ma commande sur le site : https://e.banana-pi.fr/

Réception du colis :

48 heures après.

Emballage :

Le produit est bien emballé et bien protégé dans le colis.

Déballage :

Chaque produit est emballé lui même dans une autre boîte.

Ça commence bien !

.

2 – Les éléments nécessaires pour démarrer le Banana Pi.

Les éléments :

Le Banana Pi (Attention au Banana Pi comme tous les éléments électroniques il est sujet à l’électricité statique !)

(De plus, je vous conseille de vérifier visuellement et soigneusement le circuit de votre Banana Pi, avant le 1er démarrage)

Le boitier (optionnel)

Adaptateur secteur 1A 5 volts. (Je préfère 2A 5 volts)

Câble HDMI vers HDMI ou Cinch (RCA) jaune vers cinch jaune TV ou un convertisseur HDMI vers VGA

Une carte SD de 4 Go minimum

Un clavier

Une souris

Un mini hub USB 2.0 (optionnel)

 

3 – Montage et premier démarrage.

Montage :

Je vais tester le boitier transparent en acrylique et voir s’il est bien pensé et bien adapté pour recevoir et utiliser le Banana Pi lors de mes tests.

Il n’y a pas de documentation pour le montage, mais celui-ci est simple. Il est plutôt bien fait, bien pensé et fonctionnel  !

Petit bémol sur le boitier transparent : il manque des petits tampons en caoutchouc pour surélever le boitier et améliorer ainsi la ventilation du processeur A20, qui est situé dessous. (La hauteur des vis ne suffit pas !)

De plus lors de la lecture de plusieurs fichiers vidéos, le processeur chauffe beaucoup ! Un dissipateur aurait été souhaitable. Mais bon pour l’instant cela semble correct et suffisant. C’est mon avis, pour améliorer la longévité du produit !

Il manque aussi des petits boutons en plastique sur le boîtier transparent, sur la face des boutons power et reset. La solution : l’utilisation d’une tige en plastique pour appuyer sur les boutons à travers le boîtier en acrylique.

(Moi, j’utilise des “jumpers” récupérés sur des vieilles cartes)

Il existe un autre boitier en blanc pour ceux qui n’aime pas la transparence. (Moi, j’aime bien voir l’intérieur !

Le boitier en blanc semble plus abouti !

 

 

Voilà, le résultat produit monté.

 

 

Premier démarrage :

Mince, j’avais oublié ! Il n’y a pas de mémoire Flash intégrée, il faut donc installer un système via la carte SD ou le connecteur SATA (pour disque dur 2.5)…

Peut-être directement en USB ? NON

Pour l’instant passons à l’installation d’un système comme Lubuntu, cela me permettra de faire un comparatif avec le pcDuino V2 et son processeur A10 d’ancienne génération.

(Je n’ai pas encore pu tester le pcDuino V3 et le Cubietruck, mais cela se fera peut-être prochainement…)

 

Revenons au premier démarrage, c’est cool, j’ai toute la procédure sur le site : http://banana-pi.fr/?page_id=179

Bien vu !

 

4 – Ma procédure pour installer Lubuntu pour Banana Pi.

 

4-1 Préparation de la carte SD (sous Windows).

Insérer votre carte SD dans votre ordinateur. Vous devez utiliser une carte SD ou micro SD+Adaptateur SD de 4G ou plus.

Formater la carte SD :

Télécharger l’outil de formatage “SD Formater” depuis : https://www.sdcard.org/downloads/formatter_4/eula_windows/

C’est un super programme, car ce petit programme permet en activant l’option “On”, de formater votre carte SD et les partitions cachées ou partitions Linux etc…”

Décompresser et installer le programme “SD Formater“. 

Démarrer “SD Formater” en cliquant sur son icône sur le bureau ou dans la liste de vos programmes. 

Vous devez toujours vérifier que la carte SD correspond à celle que le logiciel détecte.

Cliquer sur “Option” et choisir “on“.

Maintenant et seulement après avoir fait la vérification décrite ci-dessus, vous pouvez  cliquer sur le boutonFORMAT“.

 

4-2 Installation de l’OS.

Télécharger l’image de l’OS de votre choix dans la section Téléchargement. ici : http://www.lemaker.org/article-28-1.html

J’ai choisi Lubuntu V3 pour Banana Pi  (Lubuntu 14.04)

Plus récent, l’image Lubuntu_For_BananaPi_v3.1.1, icihttps://docs.google.com/open?id=0B38hUt6ypQXDcld4M2p3WnozOWc

Pour mon exemple ci-dessous, je reste sur l’image  Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3.0.

Décompresser le fichier téléchargé, deux fois. La première fois pour passer de Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3.0.tgz, en Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3.0.tar, enfin vous devez décompresser le fichier *.tar et après vous trouverez dans un sous-répertoire Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3_0.img qui est l’image de l’OS à installer sur votre SD.

Nous allons maintenant installer l’image de l’OS sur notre carte SD.

Pour cela il faut télécharger l’outil suivant “Win32Diskimager” depuis : http://sourceforge.net/projects/win32diskimager/files/Archive/

Décompresser le fichier et lancer le programme “Win32DiskImager.exe“depuis son répertoire. 

Vérifier encore si le logiciel a bien détecté la bonne carte SD. Choisir l’image que vous avez précédemment téléchargée et décompressée “Lubuntu_1404_For_BananaPi_v3_0.img”, maintenant vous pouvez cliquer sur “Write“. Attendre la fin de la procédure avec patience !

 

Lorsque cela est terminé, insérer votre carte SD dans votre Banana Pi sans forcer (face dorée vers le haut et vers le Banana Pi dans le connecteur SD)

 

5 – Démarrage du Banana Pi.

Brancher le câble HDMI sur le port HDMI, le clavier et la souris sur les ports USB disponibles.

Insérer la prise RJ45 du réseau dans le connecteur Ethernet.

Attention au connecteur d’alimentation !  C’est celui qui est à gauche du port SATA.

Pour finir, brancher l’alimentation avec un adaptateur secteur en 5V et 1A minimum. Je vous conseille un adaptateur 5V en 2A si vous devez en acheter un.

 

Si tout c’est bien passé, le Banana Pi devrait démarrer en moins d’une minute avec Lubuntu.

Vous arrivez sur l’écran du choix de l’utilisateur.

Visuel des claviers “AZERTY “ET “QWERTY”

Vous devez cliquer sur “Lemaker” et choisir “Other…“. Ensuite, vous devez écrire dans la case vierge sousOther...”, les informations ci-dessous.

Pour le nom d’utilisateur, taper les lettres suivantes sur votre clavier Français, “bqnqnqpi” et le mot de passe “bqnqnqpi“, car le système Lubuntu au démarrage reconnaît le clavier US “QWERTY” alors que vous utilisez un clavier FR “AZERTY”.

Valider en cliquant sur “Log in“.

Voici l’écran d’accueil de Lubuntu pour Banana Pi. Si la prise réseau est branchée, l’accès internet est disponible immédiatement.

 

Pour éteindre le Banana Pi, vous pouvez utiliser le menu de votre distribution Linux….

Pour d’autres distributions, après l’étape ci-dessus, vous pouvez appuyer 5 secondes sur le bouton power pour éteindre le Banana Pi.

 

6 – Premier démarrage et mes premiers constats.

– Le démarrage est assez rapide avec une distribution installée sur une carte SD. (Moins d’une minute, c’est pas mal !)

Démarrage sans mot de passe entre 35 et 36 secondes sous Lubuntu !

– Lors de mes tests, j’utilise plusieurs cartes SD. Même si une carte SD est de catégorie “4”, cela ne signifie pas qu’elle fonctionne toujours avec cette norme. Sur deux cartes SD en catégorie “4”,j’en utilise une qui démarre beaucoup plus rapidement la distribution Linux.

Récapitulatif des spécifications SDHC pour les SD/microSD/Clés USB… :

Classe  Vitesse minimale
2 2Mo/s
4 4Mo/s
6 6Mo/s
8 8Mo/s
10 10Mo/s

– Je testerais prochainement une SD en catégorie 10 de 16 Go.

C’est fait : résultat avec une carte SD de 4 Go catégorie 4 et une SD de 16 Go en catégorie 10 sur la distribution Lubuntu.

Démarrage Lubuntu sur : SD 4 Go SD 16 Go
Catégorie 4 10
Résultat en seconde 35 sec 30 sec

 

Version Lubuntu 3.1.1.

– Mon premier test c’est l’accès internet, car cela me donne une bonne indication sur la fluidité et la vitesse du processeur.

– Internet très fluide, pour afficher les pages et la navigation sur les sites.

– Pour le téléchargement de fichiers aucun problème là aussi.

– Les vidéos via Youtube, comme pour le pcDuino v2, elles ne sont pas fluides. Il manque les plugins “packages” pour les navigateurs internet pour le décodage vidéo. Donc pour l’instant, je ne peux pas me prononcer. (Prochainement, dans ma deuxième partie)

– Les vidéos sont fluides sur une clé USB. Sans rien installer dans cette distribution vous pourrez écouter de la musique MP3, et lire des vidéos MP4.

– Sur la version Lubuntu 3.1.1, un correctif permet d’éteindre le Banana Pi via le menu et cela directement en une seule étape sans toucher au bouton power.

– Pas de BOOT sur un disque dur USB, avec ou sans adaptateur USB alimenté. De toute façon j’ai un port SATA ! 

– Tentative de démarrage d’une distribution via une clé USB, ce n’est pour l’instant pas possible !

C’est dommage de ne pas pouvoir démarrer un disque dur ou une clé USB sur les ports USB !

– Démarrage sur la sortie vidéo composite (prise jaune) :

– Aucun signal via une distribution Linux. (Test effectué sur deux TV LCD + un lecteur portable DVD/LCD)

Fonctionne avec Android. (Test effectué sur deux TV LCD + un lecteur portable DVD/LCD)

 – Pour l’instant je n’arrive pas à démarrer une distribution via le port SATA, J’ai dû oublier quelque chose ! (prochainement dans ma deuxième partie)

Certainement un paramétrage du démarrage du disque dur différent de celui d’une SD sous Linux ou Android, mais ???

Ou peut-être qu’il est impossible de démarrer une distribution par le connecteur SATA. Le connecteur n’est utilisable que pour brancher un disque dur pour du stockage ? C’est bizarre ! Rien sur les forums …

 

Voilà, j’en ai fini avec cette première partie.

Mais je suis très content de se Banana Pi et je vais continuer à jouer et tester cette petite bestiole dans ma deuxième partie !

Un prix très raisonnable pour une petite machine survitaminée…

Elle offre une combinaison de possibilité avec Linux… Android…. et tous les connecteurs présents…

J’attends aussi avec impatience la portabilité ou l’adaptation du logiciel BerryBoot, car cela nous permettrait d’avoir sur une SD plusieurs distributions Linux …

(pour plus d’informations sur BerryBoot, vous pouvez lire mon article ici :  BerryBoot, le multiboot pour micro-ordinateurs et tablettes Android avec un processeurs A10, c’est pratique ! 7 juillet )

– Une information importante, sur le processeur, car il semble que le Banana Pi intègre le A20 non bridé pouvant aller à plus de  1.5 GHz. Pour cela il faudra ventiler le processeur et ajouter un dissipateur thermique….

(Mais pour l’instant je n’ai pas envie de casser mon joujou !)

 

J’attends aussi avec impatience les prochaines versions du Banana Pi, avec 4 cœurs (A31) par exemple et 2 Go de RAM…

La communauté Banana Pi est en pleine effervescence, c’est plutôt un point positif, car cela veut dire que beaucoup de projets vont bientôt voir le jour…

Mais pour l’instant j’ai de quoi faire ! (disponible prochainement dans ma deuxième partie)

 

Suite de mes tests ici : Banana Pi en test, deuxième partie.

 

 

 

Enjoy !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28 thoughts

  1. Super article ! =)
    Mais j’ai une petite question, comment on passe lubuntu en francais une fois sur la sessio ” bananapi ” ?

    1. Bonjour,
      Je suis en train de préparer la deuxième partie du tuto, avec votre réponse.
      Mais je vais vous aider.
      Attention pour passer Lubuntu en Français, disparition des liens vers les répertoires que vous aviez précédemment créés lors de votre session ! Les menus de Lubuntu passent en Français. De plus les versions sont instables !
      Pour installer la langue française sur Lubuntu version Banana Pi 3.1.1 (14.04), normalement idem pour la version 3.0, vous devez :
      Dans un terminal en SU (Super User)
      sudo apt-get install language-pack-fr

      Pour passer le clavier en Français, c’est :
      sudo dpkg-reconfigure keyboard-configuration

      Et normalement en redémarrant Lubuntu tout est en Français…

      (si cela ne fonctionne pas, il faudra mettre à jour les paquets ou le système)

  2. Bon article, bien détaillé, trés utile pour ceux qui, comme moi, débutent avec le Banana Pi.
    Avez vous un tutoriel pour installer un driver récent pour la puce graphique Mali svp.
    Merci.

    1. Sur la puce A20 avec le GPU mali “ARM Mali400MP2”,je n’ai pas plus d’informations pour l’instant, car je suis sur les tutoriels du Cubietruck. (Je ne sais même pas si l’accélération matérielle est active par défaut)
      Mais dès que j’aurais terminé, je reviendrais sur le Banana Pi avec des nouveaux tutoriels et astuces !
      J’en n’ai pas fini avec le Banana Pi ! c’est une bonne bête…

      1. Les drivers pour le GPU mali, comme l’indique Patrick, ne sont pas optimisés pour le Banana Pi.
        Pour travailler sur les drivers, il faut installer Libump en premier, procédure ici : https://github.com/LeMaker/libump
        Ensuite il faut installer sunxi-mali, procédure ici : https://github.com/LeMaker/sunxi-mali
        Je n’ai pas fait de test ou d’optimisation, car comme beaucoup je pensais que cela était fait dans les distributions…
        C’est vrai que le processeur graphique pourrait être mieux utilisé avec une bonne optimisation des pilotes.
        N’hésitez pas à m’informer sur la suite de vos tests, concernant l’optimisation des drivers MALI.

  3. Petite précision en passant, si vous voulez que votre Banana Pi soit le plus rapide possible, utilisez des carte SD UHS1 (de chez Samsung par exemple à 48 Mo/s ) j’ai senti une nette différence par rapport à une classe 10.

  4. Si comme moi vous êtes soucieux de l’environnement, le Banana Pi offre des avantages intéressants comme une réduction des déchets grâce a sa taille mini et une consommation réduite (10 watts). Ce genre de micro pc représente le futur des pc et ce n’est qu’un début 🙂

  5. C’est cool !

    Merci pour les commentaires qui vont dans le sens “Je contribue, pour ma planète !”

    Je possède une carte SDHC classe 10 avec le logo UHS-I 1 à 30 Mo/s maxi.

    Il existe aussi des UHS-III et les SDXC (Amélioration de la vitesse d’écriture et d’enregistrement vidéo)

    🙂

  6. bonjour help
    ce tuto m’a convaincu, c’est pourquoi j’ai acheter un banana que je viens de recevoir.

    j’ai installer lubuntu mais surprise tout est en anglais + qrty
    qu’elle est la procédure pour tout passer en francais
    idem raspi-config

    merci ++++++++
    dede

    1. Bonjour et bien venu dans le monde du Banana Pi.
      Pour votre réponse,c’est dans le tutoriel, deuxième partie section “SERVEUR VNC …..”
      Voici un extrait pour Lubuntu 3.1.1.
      Normalement vous êtes en QWERTY pour l’instant, donc attention! Je vous conseille d’utiliser la fonction papier/coller c’est plus simple car dans le terminal c’est en QWERTY. Vous ouvrez ma page Web et vous devez séléctionner le texte avec la souris en appuyant bouton gauche et vous coller dans le terminal avec bouton droit.

      “Démarrer votre Banana Pi, ensuite sur le bureau, lancer un terminal. Ex (LXTerminal) Maintenant il faut passer en super user en tapant « su » et valider. Ensuite, taper le mot de passe de notre utilisateur bananapi avec le mot de passe « bananapi« .

      Maintenant que nous sommes Super User “su”, je configure le clavier en français, en tapant : “sudo dpkg-reconfigure keyboard-configuration”. (Choisir le bon clavier et la langue et poursuivre la configuration)

      Pour installer la langue française sur le système, je tape : “sudo apt-get install language-pack-fr”. Valider par “Y” pour l’espace de stockage.

      Ensuite, je vous conseille de mettre à jour la liste des paquets pour Lubuntu : “sudo apt-get update”.

      De plus après cela vous avez aussi un icône proche de l’horloge “US” ou “FR”, mais cela pose des petits problèmes avec les autres paramètres ! Vous pouvez y ajouter un clavier FR.

      1. merci,le clavier est maintenant en français.
        je cherche maintenant a passer lubuntu également en français.
        encore merci +++ pour votre aide
        bonne continuation

        1. c’est maintenant ok
          j’ai fait un apt-get update, puis upgrade , reboot
          et magnifique tout est en français !
          encore merci et bravo++++ pour ce travail

  7. Bonjour,

    je me suis laissé convaincre par votre blog et j’ai reçu mon banana il y a qq jours.
    Tout marche à peu près mais j’ai un soucis avec le clavier :
    en suivant la procédure je le passe en français mais quand je reboot l’icone passe de “FR” à “US” et je dois refaire la dpkg-reconfigure pour avoir le clavier français.

    Je pense que quelque chose reforce le clavier à la valeur par défaut mais je ne sais pas où chercher.

    Remarque : même problème avec l’heure.

    1. Bonjour,
      Je ne me suis pas trop penché sur le problème. Sous Raspbian cela fonctionne bien sauf l’horloge, c’est normal et sous Lubuntu c’est brouillon.
      Pour l’horloge je vous conseille de brancher une batterie RTC (installation dans un de mes tutoriels) pour garder l’heure système, sinon il se synchronise après diverses manipulations avec un serveur de temps. Suivre une des méthodes, ici : http://www.commentcamarche.net/faq/958-linux-synchroniser-l-horloge-systeme-avec-un-serveur-de-temps
      Enfin dans menu “System Tools” “Time and Date”, je corrige la zone “Europe/Paris” et en dessous “Keep synchronized with internet servers”, enregistrer c’est fini, et ça fonctionne même sans le kit batterie RTC !
      Pour le clavier, sur Lubuntu, il faut configurer le clavier une fois et ensuite pour pallier au bug du clavier US qui se met par défaut (aléatoirement !) je vous conseille d’installer un clavier FR en cliquant sur l’icône “US” qui s’affiche proche de l’horloge avec le bouton droit de la souris (dans Keyboard Layouts cliquer sur +Add et mettre clavier FR en premier), mais de ne pas choisir “FR” par défaut, de redémarrer et de constater le résultat. Si problème de clavier en mode “US”cliquer sur l’icône “US” ou “FR” et vous retrouverez votre clavier ….
      Avec cette méthode cela m’arrive rarement de me retrouver sur le clavier “US” !
      C’est un bug de Lubuntu, mais si vous avez fait vos : sudo apt-get update et sudo apt-get upgrade, c’est certainement les MAJ qui corrigent le bug…
      C’est de la bidouille !

      1. Bonjour,

        effectivement, cette solution fonctionne même si elle n’est pas très élégante. Le bug est vraiment aléatoire : il est apparu 1 fois sur 3 reboot.
        bizarre mais bon…
        merci en tout cas pour votre prompt réponse !

  8. Bonsoir,

    Je cherche désespérément une img de debian 7 installe minimal sans interface graphique, via google j’ai trouvé quelque img qui le prétende, mais une fois la carte crée, impossible de bosser le banana pi.

    Pourriez vous m’indiquer une image minimal qui fonctionne avec le banana pi ?

    Je vous remercie d’avance.

  9. Pour faire cela vous devrez créer votre propre distribution avec une image debian 7 pour processeur ARM. (C’est-à-dire compiler votre distribution)
    Une solution possible ici pour la création de votre distribution sous Banana Pi : https://github.com/StudioKris/bananapi-img-generator

    Des astuces et distributions ici : http://www.igorpecovnik.com/2014/09/07/banana-pi-debian-sd-image/

    Distributions Débian 7 et plus, ici : https://www.debian.org/releases/stable/

  10. Salut,

    Juste 2 corrections :
    – oui le BananaPI peut booter sur USB grace au bouton “boot”. C’est assez capilotracté à mettre en place, et j’ai lu sur des forums que certains l’on fait avec les outils de AllWiner.
    – non, il n’est pas possible de booter sur le SATA. Il faut absolument que l’uboot se trouve sur une carte SD.
    Par contre, le root peut etre sur le Sata voir même le kernel suivant la version de uboot.

    Bye

  11. Merci pour toutes les info..moi je voudrais savoir si kelkun a pu reuxir a connecter une commande a son banana pi..Comment utiliser la banana pi juste qu’avec une commande au lieu d’un clavier../help svp…Merci

    1. J’ai fait des tests avec des télécommandes (environ 40), une seule fonctionne avec le Banana Pi, c’est la télécommande d’un graveur de DVD de salon DIGITEK. Les touches sont mélangées, mais cela fonctionne. J’ai fait des recherches sur l’utilisation de l’IR du Banana Pi (+ les autres nano-ordinateurs), j’ai cherché des télécommandes sur le Web/magasins, mais rien de disponible, même des télécommandes à programmer infrarouge. Pourtant, sur des démonstrations youtube sur les nano-ordinateurs, j’ai vu une télécommande que l’on ne trouve pas sur le net. C’est dommage !
      J’ai un manque d’information sur ce sujet, donc si un internaute peut-éclairer ma lanterne, je suis preneur !
      Je fais remonter l’information …

  12. Bonjour je viens de recevoir mon banana pro
    mon premier démarrage il me demande le login et le password.
    Donc quelle est le login et password de banana pro

    1. Bonjour,
      C’est presque la même chose que sur le Banana Pi, mais il y a une différence entre le Banana Pi et le Banana Pi Pro !
      Normalement si vous avez téléchargé votre distribution depuis le site ici :
      http://www.lemaker.org/product-bananapro-resource.html
      De plus vous y trouverez toute la documentation souhaitée sur le site Lemaker pour la BPi pro.

      Avant de télécharger vous avez des indications qui vous donnent le nom et le mot de passe :
      C’est souvent avec le nom : bananapi et le mot de passe : bananapi
      Mais aussi le nom : root et le mot de passe : bananapi
      Et encore nom : linaro mot de passe : linaro

      Attention ! Le clavier est normalement en QWERTY et non en AZERTY, vous devez taper : bqnqnqpi (Si votre clavier est en QWERTY, ça fonctionne normalement )

      …Je n’ai pas le BPi Pro, mais si vous suivez les indications cela fonctionne quasi de la même manière que sur le BPi.

      Bonnes bidouilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.