castman.fr – La technologie, à la portée de tous ! Toujours d’actualité … Écologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l’utopie ? Sur mon site, vous trouverez une mine d’informations, sur les produits high-tech en général. Vous trouverez aussi, des tutoriels, des astuces, mes coups de gueule et mes coups de cœur, sans oublier, mon espoir sur le thème “Je contribue, pour ma planète !“. Je n’ai pas la science infuse, mais c’est la science qui fuse.

NanoPi M3, sous Android 5.1.1, préparation et premier démarrage, partie 1.

.

J’entre enfin dans le vif du sujet, avec cette première partie, concernant, la préparation et le premier démarrage du NanoPi M3.

Ce que Philippe avait constaté, c’est la difficulté à trouver une carte micro SD qui fonctionne parfaitement sur ce nano-ordinateur.

Vous verrez et vous constaterez, que ce n’est pas le seul problème, en ce qui concerne la micro SD, lors de la lecture de mon prochain tutoriel.

.

—Plan du tutoriel—

– Les liens vers le 1er démarrage et les tests de Philippe de tablet-user.fr.

– Ma préparation avant 1er démarrage.

– Bien choisir sa micro SD.

– Comment préparer sa carte micro SD, pour accueillir Android.

– Le matériel nécessaire pour bien débuter.

– Installer l’image Android 5.1.1, sur la micro SD.

– Les branchements.

– Premier démarrage sous Android 5.1.1.

– Mon constat, sur cette version d’Android.

—Début du tutoriel—

Attention  !

Sur mon site castman.fr et sur ma chaîne YouTube, je ne suis, en aucun cas, responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation. Je décline aussi, toute responsabilité sur l’utilisation que vous faites de mes articles  et tutoriels et sur les commentaires des internautes.

.

.

– Les liens vers le 1er démarrage et les tests de Philippe de tablet-user.fr.

Présentation et découverte par Philippe, du NanoPi M3, ici :

Premier démarrage, sous forme de tutoriel :

 

– Ma préparation avant 1er démarrage.

 

– Bien choisir sa micro SD.

Pour vous aider, je ne peux que vous dire de ne pas télécharger les distributions suivantes, car elles bousillent les cartes micro SD de la marque SanDisk. Les distributions Android que vous ne devez pas installer, s5p6818-android-sd4g-20170110.img.zip et la s5p6818-android-sd4g-20170110.img.zip.

Résultat, après installation, et premier plantage et redémarrage, les cartes micro SD sont irrécupérables, après plantage de la distribution. Vous ne pourrez plus installer des applications ou faire une modification, car au redémarrage les modifs disparaissent. Impossible de formater la micro SD, les fichiers sont figés.

Plus d’informations dans le prochain tutoriel.

Un conseil, attendez la suivante en espérant que …

Le choix de la micro SD est primordial, dans mon exemple, j’ai cherché dans mon fouillis, et c’est une micro SD de 8 Go de catégorie 4 de marque SanDisk qui fonctionne normalement pour démarrer correctement la distribution Android 5.1.1. J’ai aussi testé une TDK 8 Go en catégorie 10, qui fonctionne bien.

Je vous conseille une micro SD en catégorie 10 pour améliorer l’accès et booster le démarrage. Mais vous verrez par la suite, que le résultat, n’est pas celui que l’on attend !

J’ai essayé d’autres marques de micro SD (TDK, Transcend, Verbatim en 8 et 16 Go…), mais avec un résultat négatif, concernant le démarrage du NanoPi M3 pour la distribution Android 5.5.1.

N’achetez pas une micro SD, sans savoir si elle fonctionne !

Vous pouvez suivre les indications de Philippe, pour faire votre choix, si vous optez pour un achat, ou bien directement sur le site FriendlyARM.

.

– Comment préparer sa carte micro SD, pour accueillir Android.

 Insérer votre carte micro SD + adaptateur SD ou Adaptateur USB/micro SD sur votre ordinateur. Elle doit être d’une capacité égale ou supérieure à 4Go.

Dans mon cas, je vais utiliser une carte micro SD de 8 Go en catégorie 4 pour le test. Mais, il restera un espace de plus de 3600 Mo de libre non utilisé.

Formater la carte micro SD :

Télécharger l’outil de formatage SDFormatter depuis : https://www.sdcard.org/downloads/formatter_4/eula_windows/

“ C’est un super programme, car il permet en activant l’option  On, de formater votre carte SD et les partitions cachées ou partitions Linux etc.”

Décompresser et installer le programme SDFormatter.

Démarrer SDFormatter en cliquant sur son icône sur le bureau ou dans la liste de vos programmes.

Il faut toujours vérifier, que votre carte micro SD corresponde à celle que le logiciel détecte.

Cliquer sur Option et choisir ON.

Maintenant et seulement après avoir fait la vérification décrite ci-dessus, vous pouvez  cliquer sur le bouton  FORMAT.

.

– Le matériel nécessaire pour bien débuter.

Vous n’avez pas le choix sous Android, il faut un téléviseur HDMI.

Matériel nécessaire, pour bien démarrer avec le NanoPi M3.

-Le NanoPi M3.

-Un téléviseur HDMI.

-Une micro SD de 4 Go minimum, dans mon cas j’utilise une micro SD de 8Go de base en catégorie 4  et de marque SanDisk, car elle fonctionne parfaitement.

-Un câble micro USB/USB pour l’alimentation.

-Un câble HDMI/HDMI.

-Un adaptateur secteur 5V en 2A minimum (dans mon exemple, j’utilise un Adaptateur 5V en 2.4 A.

-Une souris.

-Le clavier est optionnel sous Android.

.

– Installer l’image Android 5.1.1, sur la micro SD.

Je télécharge l’image d’Android, depuis le lien ci-dessous :

https://www.mediafire.com/folder/gg764iwvfm0mf/S5P6818

.

Mise en garde !

(Je me répète)

Pour l’instant, sachant que je prépare et finalise mon prochain tutoriel, je vous donne ce conseil, vous ne devez pas télécharger les distributions suivantess5p6818-android-sd4g-20170110.img.zip, ainsi que la version s5p6818-Android-sd4g-20161117.img.zip.

Je vous conseille d’attendre la suivante, qui je l’espère ne bousillera pas les cartes micro SD.

 

Maintenant que vous avez l’information, je poursuis mon tutoriel.

Je sélectionne cette image, c’est la plus récente, ici :

https://www.mediafire.com/folder/gg764iwvfm0mf/S5P6818

Après téléchargement, je décompresse le fichier s5p6818-android-sd4g-20170110.img.zip. Le résultat, vous aurez un fichier nommé, s5p6818-android-sd4g-20170110.img, dans le répertoire du même nom.

.

Je passe à la suite de la procédure d’installation, de l’image Android 5.1.1 sur la micro SD, via le logiciel ci-dessous.

.

Pour installer l’image d’Android sur la micro SD, j’utilise un autre logiciel que celui proposé sur le site, car chez moi cela ne fonctionne pas avec SD-Flasher.exe.

J’installe donc, l’outil Win32DiskImager, dans la version la plus récente, sur mon PC, j’utilise la version 0.9.5.

La page du logiciel, c’est ici : https://sourceforge.net/projects/win32diskimager/files/Archive/

Pour le téléchargement, je vous conseille la version binaire, qui fonctionne sans installation, ici :

https://sourceforge.net/projects/win32diskimager/files/Archive/Win32DiskImager-0.9.5-binary.zip/download

Ensuite, après la finalisation du téléchargement, je le décompresse avec l’outil sous Windows, ou bien dans mon cas avec 7-Zip.

J’insère ma micro SD via un adaptateur SD ou un adaptateur USB/micro SD sur le PC. Attention ! Toutes les données vont être effacées, et surtout veillez à bien choisir la bonne carte micro SD qui correspond à celle que vous venez d’insérer sur votre PC, pour la suite de la procédure.

Je me déplace dans le répertoire Win32DiskImager-0.9.5-binary et je clique sur Win32DiskImager.exe pour démarrer le programme.

Après avoir cliqué sur Win32DiskImager.exe, le programme démarre.

Je recherche le fichier que j’ai téléchargé précédemment et préalablement décompressé,  pour l’installer sur la micro SD via le logiciel Win32 Disk Imager.

.

Non, l’image ci-dessous, correspond à l’installation de l’ancienne version de la distribution d’Android, ce n ‘est pas une erreur.

Vous devez le faire, avec le fichier que vous avez téléchargé et décompressé précédemment, sous le nom, s5p6818-android-sd4g-20170110.img.

.

.

– Les branchements.

En premier, veuillez installer le refroidisseur aluminium et avec son ventilateur intégré, en veillant à respecter la polarité lors du branchement du câble d’alimentation du ventilateur.

Dans mon cas, Philippe l’a fait pour moi !

C’est vraiment simple, du moment que vous branchez le NanoPi M3 sur un téléviseur, via un câble HDMI/HDMI. Ensuite via un port USB, vous devez brancher une souris et en option si vous désirez un clavier, faite de même via l’autre port USB.

Maintenant, insérer votre carte micro SD contenant la distribution Android 5.1.1. Oui, la carte micro SD, que vous avez préparée et installée précédemment.

C’est presque fini, il ne reste plus qu’à brancher l’alimentation de 5V en 2A avec son câble USB et à l’autre extrémité le micro USB directement sur le port micro USB du NanoPi M3.

C’est fait ….

Attention, le NanoPi m3 Démarre.


.

– Premier démarrage sous Android 5.1.1.

Le premier démarrage est toujours plus long, car le premier démarrage est lié à la finalisation de l’installation d’Android sur la micro SD.

De plus, en fonction de votre carte micro SD, cela peut durer plusieurs minutes, (J’ai bien dit, plusieurs minutes), avant d’arriver sous Android et pendant cette phase, bouger votre souris.

Pendant cette préparation de l’installation d’Android, vous verrez s’afficher le logo FriendlyARM, brièvement, ensuite pas d’image disponible, écran noir, etc.

Soyez patient, sinon vous planterez votre micro SD, avec les problèmes de carte irrécupérable.

Si cela fonctionne avec votre carte micro SD, vous arriverez sous Android, sinon les voyants passent au rouge.

Nous sommes bien sous Android 5.1.1.

Le second démarrage est légèrement plus rapide, même si j’utilise une micro SD de catégorie 4, avec une micro SD de catégorie 10, je gagnerais plusieurs secondes.

.

.

 

– Mon constat, sur cette version d’Android.

Le premier constat sur cette version d’Android, c’est le manque d’option pour connecter Android et donc, le NanoPi M3 sur autre chose qu’un téléviseur HDMI.

Car, il m’est impossible de connecter le NanoPi M3 sur un moniteur HDMI/VGA, un moniteur VGA en utilisant un convertisseur HDMI/VGA …

De plus, impossible d’utiliser un Switch HDMI non alimenté, cela ne fonctionne pas. Il faut obligatoirement brancher le NanoPi M3, directement sur l’entrée HDMI du téléviseur avec un câble HDMI/HDMI. Avec une alimentation du Switch HDMI c’est certainement possible, mais je n’ai pas testé !

C’est dommage, mais cela n’enlève en rien le fait, que je possède un petit bijou entre les mains.

Vous pourrez lire la suite, ici : NanoPi M3, sous Android 5.1.1, mes tests, partie 2.

À suivre…

2 thoughts

  1. Bonjour,
    j’avais déja écrit un commentaire.
    petite question : il ya t’il un distibuteur français qui vend le nanopi M3.
    D’une maniére génèrale: j’ai constaté que les nanos ordinateurs ont du mal à faire plusieurs opérations à la fois.
    Lorsque je lance sur mon odroid c2 une mise à jour, je ne peux pas faire une autre opération et l’ecran peine à se rafraichir.
    Vous qui avez l’habitude de tester les nano est-ce général?
    Sinon je trouve les nanaos fort interessants.
    Pouvez-vous dans un second tudo classé les nanos qui acceptent parfaitement windo et ceux qui fonctionne avec debain ou archilinux.
    merci. Cordialement et bravo pour votre blog.

    1. Gary,
      Pour la première question, je n’ai pas trouvé de revendeur en France.

      En général, les distributions sont souvent mal optimisées sur les nano-ordinateurs, c’est la raison principale des latences importantes lors de chargements ou des MAJ du système.
      Il faut savoir aussi qu’une distribution pour un Raspberry Pi 2 ne fonctionnera jamais à 100 %, même si l’on modifie l’image pour une autre machine, par exemple le Banana Pi M3, et si je parle de cela, c’est un constat les images proviennent des autres nano-ordinateurs. Les distributions (images systèmes) sont par la suite, modifiées au stricte minimum pour pouvoir fonctionner. Le développement coûte cher, même en Chine, et les équipes de dev n’ont pas le même niveau, c’est le pourquoi des forums composés essentiellement de Geek partout dans le monde, pour continuer à développer à moindre coût les distributions…
      Une autre raison, c’est la puissance des processeurs ARM, si je pouvais comparer un processeur Intel/AMD (les vrais I5, I7, Intel Xeon, AMD FX… et pas les copies des processeurs ARM) avec un processeur ARM en MIPS, vous seriez surpris du résultat médiocre des processeurs en architecture ARM ! Mais comme toujours cela n’existe plus, et pourtant, ce serait un comparatif vraiment visuel.
      Dans la liste de mes nano-ordinateurs testés, seul le Raspberry Pi 2 B fonctionne avec une version spéciale Windows IOT (Mais ce n’est pas un Windows 10). Pour les autres, ils fonctionnent sous Android/Linux et les pcDuino implémente un module (Contrôleur) Arduino etc…

      Si je pouvais en tester plus, je le ferais, mais “je parle aux internautes qui me suivent”, vous pouvez m’envoyer vos nano-ordinateurs que vous n’utilisez plus et que je n’ai pas encore testés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.