castman.fr – La technologie, à la portée de tous !

Ecologie et technologie en harmonie, est-ce encore de l'utopie !

Smartphone Logicom L-ite 500, en 5″ HD avec 4 coeurs sous KitKat, à moins de 100 €. 73 Comments

Vous pouvez le trouver sur certains sites à moins de 100 €, avec une offre de remboursement de 30 €, à valoir après l’achat et en ayant envoyé le document demandé.

Sinon, c’est 129 €.

C’est bien compliqué tout cela !

 

 L-ite500-A0

 .

 .

 L-ite500-A1

L-ite500-A2

.

 

Caractéristiques :

Processeur Quad Core Qualcomm 8916 à 1.2 GHz, c’est un ARM Cortex-A53, Snapdragon 410 (32 et 64bits)  🙂 

Processeur graphique intégré au processeur 8916, c’est un Adreno 306   🙂

Système d’exploitation Android 4.4 KitKat  🙂

Écran de  5″ HD sur dalle IPS (720 x 1280 pixels)   🙂 

Réseaux :

4G LTE : FDD-LTE, band 1, 3, 7, 20   🙂

WCDMA (3G/3G+ …) : 900/2100 MHz   🙂

GSM : 850/900/1800/1900 MHz

Wifi 802.11 b/g/n    

Bluetooth 4.0   🙂

Double micro SIM 🙂

Caméra avant (2 Mpx)  

Caméra arrière (8 Mpx) autofocus   🙂

A-GPS (A vérifier !)

Multimédia MP3, WAV, MP4

Tuner FM

Connecteur micro USB, pour le chargement/connexion PC. (Pas de fonction OTG “USB Host”) rouge

Connecteur jack 3.5 mm

Espace de stockage interne de 8 Go   🙂

Lecteur de cartes mémoire micro SD jusqu’à 32 Go

Batterie lithium-ion 2000 mAh  (C’est beaucoup trop juste, pour des smartphones d’une taille supérieur à 4.5″) rouge

Dimensions 145,7 x 71,4 x 9,2 mm

Poids 150 g

Google Play   🙂

DAS : 0.251 w/Kg (donnée constructeur)  

 

Pour information !

Sur ce genre de produit low cost, il ne faut pas s’attendre à une mise à jour vers Android Lollipop pour profiter d’un environnement en 64 bits ! 

Le produit semble intéressant en incluant le remboursement des 30 €.

 

Faites le bon choix !

 

MAJ du 16 avril 2015. 

Merci à Gérald pour les photos et les tests ci-dessous.

 

Photos :

(Taille de l’image en 3200*2400 = 8 Mpx)

 PhotoMini-ite500-01

Image originale : http://toutbox.fr/castman/site/Photo-ite500-01,38221369.jpg

 

PhotoMini-ite500-02

 

Image originale : http://toutbox.fr/castman/site/Photo-ite500-02,38221326.jpg

 

Tests et informations sur le L-ite 500.

 

ScreenshotL-ite500-01

.

ScreenshotL-ite500-02

.

ScreenshotL-ite500-03

 .

ScreenshotL-ite500-04

.

ScreenshotL-ite500-05

 anime (36) …

27 December 2014 at 2:56 pm

Banana Pi M2, version Quad Core. No Comments

Encore du nouveau dans les micro-ordinateurs, disponible très prochainement.

Et un de plus, dans la famille Banana Pi !

BPiM2-00

 

Je vous présente une nouvelle version du Banana Pi, avec en son cœur un processeur A31 en 4 cœurs.

 

BPIM2-A1

.

.

BPIM2-A2

Caractéristiques :

 

Processeur ARM A31S Cortex-A7 quad-core à 1 GHz, avec 256 Ko de cache L1 1 Mo de cache L2

Processeur graphique intégré au A31, PowerVR SGX544MP2, compatible OpenGL ES 2.0, OpenCL 1.x, DX 9_3

Mémoire RAM de 1 Go DDR3 (partagé avec le processeur graphique)

Lecteur de carte micro SD jusqu’à 64 Go max

Connecteur réseau RJ45 10/100/1000

Wi-Fi intégré + connecteur pour antenne

Entrée vidéo via le connecteur CSI, permet la connexion d’un module de caméra conçu pour le Banana Pi

Connecteur HDMI

Connecteur CVBS/LVDS et RGB  (Le RGB est disponible maintenant ici, via un adaptateur, c’est dommage !)

Connecteur sortie audio via le Jack 3,5 mm et aussi via le connecteur HDMI

Source d’alimentation uniquement sur le port micro USB  5Volts en 2A

Un port micro USB (OTG)

4 ports USB 2.0  (2 x 2 connecteurs USB)

Un Bouton redémarrage (Reset) et un bouton de démarrage (Power)

GPIO 40 pins (2X 20). GPIO, UART, I2C, bus SPI avec deux chips indépendants et

CAN bus, ADC, PWM, + 3.3v, + 5v, sol

LED pour le réseau RJ45 et une pour le Banana Pi en fonctionnement

IR (Facultatif)

Compatible avec Android  et Linux…. (En cours de développement)

Taille du produit 92 mm x 60 mm

Poids 48g

Température de fonctionnent de -15 ~ 75 ℃

 

Il n’y a plus qu’à tester, dés sa disponibilité !

 

19 December 2014 at 12:20 pm

Alcatel onetouch Pop2, le test ! 2 Comments

Je vous présente, l’Alcatel onetouch Pop2 Quad Core à 1.2 GHz, avec 1 Go de RAM et 8 Go d’espace de stockage, en 4.5″.

En plus il est compatible 4 G LTE en catégorie 4.

C’est bien un processeur 64 Bits qui équipe l’Alcatel Pop2.

Le Qualcomm 410, c’est un processeur 32 et 64 Bits, en intégrant la 4G LTE CAT4, sur une architecture Cortex-A53.

Ne pas oublier le processeur graphique intégré à la puce Qualcomm 410, qui est l’Adreno 306, compatible OpenGL ES 3.

 Spnadragon410

Déballage du produit en images, ci-dessus :

AlcatelPop2-4

Ce qui m’intéresse au dos de la boite, c’est l’indication “Mobile UPGRADE”

Lollipop, est-ce possible ?

AlcatelPop2-5

Voyons l’intérieur de la boite.

Oh ! Mon smartphone !

AlcatelPop2-7

Bien sur, c’est une blague !

Il était à l’extérieur dans l’emballage pourri que proposent les grandes surfaces pour les smartphones à moins de 149 €.

Lire mon coup de gueule sur le sujet, ici : Mon coup de gueule sur les emballages et informations contradictoires, concernant les smartphones low cost !

 

Passons à la suite.

Contenu de la boite.

AlcatelPop2-8

– Alcatel onetouch pop2

– Batterie

– Chargeur USB Micro

– Câble USB Micro

– Casque 3,5 mm jack stéréo (Pas terrible)

– Guide rapide de l’utilisateur en plusieurs langues.

 

FlipCover (Étui de protection) 

Pour protéger le smartphone et n’ayant pas trouvé le FlipCover dans les magasins et sur le site d’Alcatel, je vais tester celui-ci.

AlcatelPop2-9

AlcatelPop2-10

AlcatelPop2-11

Cet étui genre FlipCover, existe en plusieurs tailles et couleurs pour les smartphones.

C’est MOCCA Design , il y a même une ouverture à l’arrière pour l’appareil photo et le Flash LED. 

Étui folio universel taille maxi “70x135mm” en ” M”, MDUNIVM.

Ce qui m’embête avec cette protection, c’est de devoir coller l’arrière du smartphone avec du double face. 

 

 

Test Antutu Benchmark en images :

 AlcatelPop2-15

AlcatelPop2-13

AlcatelPop2-14

Informations smartphone avec Antutu Benchmark, en images :

AlcatelPop2-infos01

AlcatelPop2-infos02

AlcatelPop2-infos03

AlcatelPop2-infos04

AlcatelPop2-infos05

.

Test 3DRating for OpenGL ES 2.0 :          

(Attention test sur OpenGL ES 2 et non OpenGL ES 3)

Pop2-07

Test 3D MARK :

Pop2-06

Test Quadrant Standard Edition : 

(Je reste dubitatif et surpris du résultat !)

C’est bizarre, comparé au HTC One X, en Quad Core à 1.7 GHZ !

 Pop2-09

Comportement du smartphone en fonctionnement :

Le Pop2, se comporte plutôt bien, grâce à son processeur 4 cœurs couplé à 1 Go de RAM. Il est réactif et ne présente pas de latence pendant les manipulations.

Connexion internet très rapide et chargement des pages idem.

 

 

La boussole :

Super !

Pop2-05.

.

Pop2-04

Selon l’application installée, vous pouvez avoir un décalage et un manque de réactivité sur l’affichage de la position.

Mais en général cela fonctionne plutôt bien.

 

Le GPS :

Le GPS synchronise la position assez rapidement.

Il est assez réactif.

Le décalage n’est pas trop important (3-4 m). Je n’ai pas testé sur une zone dense.

3 à 4 mètres sur la route, cela aura plus d’incidence lors d’un passage sur des voies multiples.

Pop2-03.

.

Pop2-02

.

Pop2-01

.

L’appareil photo de 5 Mp + Flash LED :

C’est du 5 Mp, donc il faut se contenter du minimum. J’aurais souhaité un 8 Mp minimum, comme le Wiko Rainbow.

En intérieur et dans une pièce sombre, l’image manque de définition.

En extérieur et par temps clair, aucun problème.

Le flash LED apporte un soutien pour des photos en période moins ensoleillée et de nuit.

Pour 5 Mp c’est correct !

Après des tests en extérieur, par temps non ensoleillé et en fin de journée, le résultat est plutôt pas mal ! 

(photo réduite)

AlcatelOneTouchPhotoExter01

 

Mode panoramique : (manque de détails dans ce mode et la définition est revue à la baisse)

En balade !

(photo réduite)

AlcatelOneTouchPanoramique2

Pour le mode vidéo, il faut filmer sans trop bouger.

 

Audio/Vidéo :

C’est parfait, les musiques rien à dire et les fichiers vidéo en MP4, très belles images !

Youtube, c’est parfait !

 

Le Bluetooth 4 :

Super réactif, j’ai testé un écouteur (oreillette Bluetooth 1er prix moins de 10€) et un clavier Bluetooth, ils fonctionnent parfaitement et l’oreillette Bluetooth à près de 10 m du smartphone.

 

Connecteur micro USB :

C’est dommage, je voulais connecter mon Arduino sur mon smartphone et bien ce n’est pas possible !

Le port micro USB n’est  pas USB Host (Aucune fonction OTG).

Impossible pour moi de brancher une clé USB, Arduino …

Pourquoi, n’ai-je pas testé le Wiko Rainbow qui possède cette fonction !

Autre possibilité : Je n’ai rien compris !

 

Consommation de données mobiles.

N’ayant pas un forfait data élastique, je désactive l’outil de gestion DATA. Mais il se réactive régulièrement sans me prévenir !

Sous Android 4.2.2, il n’y avait aucun problème, alors maintenant il faut trouver l’option qui active cette fonction…

 

DAS maximum pour ce modèle et conditions du test.

DAS mesuré pour une utilisation à proximité du visage en LTE Band 3+Wi-Fi  = 0,626 W/kg  

(Si j’ai bien compris = Internet en 4G + Wifi)

DAS avec l’appareil en contact avec le corps en GSM 900+Wi-Fi  = 0,828 W/kg  

(Si j’ai bien compris = Appel en 2G/3G + Wifi)

Ce qui me choque pour le DAS, c’est le manque de clarté pendant une utilisation normale, car je pense que le DAS grimpe assez rapidement, mais bien sur, il doit rester en dessous de la norme maximale autorisée en France qui est de 2W/Kg.

C’est trop complexe pour un utilisateur lambda et même pour une personne qui essaie de suivre et comprendre les normes de téléphonie pour les communications voix/Datas.

 

Le SAV et service client : 

Pour le SAV, le plus simple c’est le retour pendant 2 ans du produit dans le magasin où vous l’avez acheté. (2 ans dans les centres E.Leclerc)

Pour le service client, il est quasi inexistant. Plusieurs mails et questions, résultat : NEANT !  En cours !

Hotline : ??? Votre magasin ou mail : 

Centre de réparation en France : (Pendant la garantie, c’est le magasin qui s’en charge)

A-NOVO BRIVE 
15 rue Daniel de Cosnac 
BP 561 
9107 BRIVE cedex 
Tel : 0892682004

Suivialcatelonetouch.suivi@anovo.com

Le service client par mail :  alcatel_mobile_cs@tcl.com

 

Conclusion sur le Pop2 :

Il est plutôt pas mal avec son prix attractif à moins de 100 € et un processeur récent en 64 bits.

Ce qui me gêne le plus, c’est l’appareil photo qui pourrait être de meilleure facture avec un écran IPS sans oublier l’USB Host (OTG) manquant.

Mais franchement l’écran n’est pas mal du tout, je ne remarque pas les pixels sur l’écran, l’écriture est parfaite et les graphismes nickel pour un smartphone d’entrée de gamme.

La navigation internet est super agréable grâce à son écran de 4.5″.

Cette taille me semble un bon compromis entre un téléphone de 3.5″ il est complexe de naviguer sur le Web et un 5.5 pouce trop grand pour le transporter facilement.

Pour moi, l’écran doit rester dans les tailles 4.5″, 4.7″ jusqu’à 5″. Sinon vous devez posséder un sac à main pour les tailles au-delà de 5″.

C’est mon avis et cela n’engage que moi !

 

 

 —

 

En cours de mise à jour !  

En une semaine de fonctionnement, le smartphone a planté deux fois. (Modules Android…). Cependant, Android reste fonctionnel.

Cela ne présage rien de bon !

Sauf une réinstallation ou MAJ qui je l’espère, corrigera cela.

Je regrette déjà mon ACER, qui n’a jamais planté en plus d’un an de fonctionnement !

 

En cours. Concernant l’activation du port USB Host (OTG) via le service client. (Mais je doute du résultat pour l’instant !)

Résultat :

Ce n’est vraiment pas terrible !

C’est bien ce que je pensais, je n’ai pas le niveau que j’attends d’un service SAV ou service Clients ALCATEL.

Suite à ma demande par mail pour résoudre les Bugs sur l’USB HOST (OTG) et sur l’activation automatique de l’option “DATA”. (L’USB HOST, me permet de brancher une clé USB, Arduino …… sur le port micro USB du smartphone)

 

Première réponse du support Alcatel :

——————

Cher client,

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre compagnie et aux services que nous proposons.

Suite à votre appel, veuillez trouver ci-dessous les pas à suivre pour activer l´USB HOST :

– nous vous conseillons d’activer le débogage USB sur votre téléphone: “Paramètres” – “A propos du téléphone”, appuyez 7 fois sur l’option “Numéro de build”, sur l’écran dois s’afficher un message – “Vous êtes un développeur”. Ensuite, vous activez le débogage USB:
Menu – Paramètres – Développement – Débogage USB – vous cochez la case.

En ce qui concerne le Flip Conver pour le modèle POP 2, nous n´avons pas d´informations. Nous vous informons que nous avons remonté le cas au département concerne.

Nous restons à votre disposition pour toute question supplémentaire.

Cordialement,

Support Technique Alcatel One Touch

——————

Comme cela ne fonctionne toujours pas, sachant que j’avais déjà activé le Débogage USB …bla bla ….

Second mail du support technique Alcatel :

——————

Cher client,

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre compagnie et aux services que nous proposons.

Suite à votre appel, nous vous informons que vous pouvez actualiser la version Android avec l´aide du logiciel Mobile Upgrade qui se trouve au link suivant :

http://www.alcatelonetouch.com/global-en/downloads/global-en/POP_2-4-5/otu/mobile-upgrade-q-4-6-8-setup.rar

Nous restons à votre disposition pour toute question supplémentaire.

Cordialement,

Support Technique Alcatel One Touch

——————

 

Je doute du résultat, mais pensant qu’une version actualisée d’Android existe et que l’on me propose d’actualiser mon smartphone, je lance la procédure comme un petit mouton.

Résultat après la mise à jour d’Android, c’est toujours le même Build, donc toujours la même version.

Je fais une tentative en activant le débogage USB, mais rien à faire, car c’est la même version qui était présente sur mon smartphone.

 

Tout n’est pas négatif, bien sûr !

– J’ai eu des réponses à mes mails. 

– Si j’ai un souci avec le smartphone, je règle le problème directement avec les centres E.Leclerc pendant 2 ans. (Lieu d’achat de mon produit)

– La procédure existe au cas où le smartphone ne démarre plus et c’est un point très important. Je me réfère à ceux qui arrivent à l’écran de démarrage du smartphone ou qui n’arrivent plus  à démarrer. Grâce à cette procédure d’upgrade via le PC, on a une chance de redémarrer son smartphone.

 

Double SIM : (Les indications sont bien présentées à l’arrière du smartphone)

Pour plus de précisions :

SIM 1 = LTE (4G)

UMTS et HSPDA+ (3G et 3G+, H+ jusqu’à 3.75G)

                   GSM (1G, 2G et 2.75G en EDGE)

SIM 2 = GSM (1G, 2G et 2.75G en EDGE)

 

Le Pop2 dans son habit de fête :

FlipCover02

FlipCover01

FlipCover03

FlipCover04

FlipCover05

 

 

MAJ de février 2016.

Ouf !

Enfin, un vrai cover pour mon alcatel onetouch Pop2.

CoverAlcatelPOP2-4.5-001

.

CoverAlcatelPOP2-4.5-002

.

CoverAlcatelPOP2-4.5-003

 

18 December 2014 at 9:54 am

Mon coup de gueule sur les emballages et informations contradictoires, concernant les smartphones low cost ! No Comments

Constat fait sur les smartphones low cost d’un prix inférieur à 149 €, présentés dans les grandes surfaces.

 

C’est quoi ce bazar !

 

Constat lors de mon déplacement dans un Centre E.Leclerc possédant un vrai rayon de téléphonie.

J’avais fait le choix de l’acheter pour le tester, mais !!!! Ce n’est pas si simple, comme tout acheteur, j’y ai réfléchi à deux fois avant de me lancer, donc lorsque j’arrive dans le magasin, je devrais trouver un article correspondant à mes recherches ?? Et bien non !

On me laisse dans l’ignorance totale face à la lecture de l’emballage en photo ci-dessous.

 

AlcatelPop2Leclerc

 

 

J’aurais pu mettre cela dans mon coup de gueule !

Et bien du coup, je le mets dans cette section !

C’est extrêmement dommage, car mon envie d’achat s’est volatilisée, sachant qu’aucun vendeur n’a voulu ouvrir l’emballage pour vérifier les informations présentes à l’intérieur et ensuite mettre le produit ouvert en vitrine avec les autres.

Donc, ayant attendu un certain temps et n’ayant pas une matinée élastique,  je repars sans mon smartphone et déçu de la non-réactivité du magasin ! (Attendre un responsable qui ouvrira la boîte en plastique transparente !)

Le résultat, c’est peut-être une erreur d’emballage, mais comme le produit existe en plusieurs variantes, je préfère attendre que l’on me donne les bonnes informations.

Il faut trouver la référence du modèle du smartphone, c’est comme si je ne pouvais pas voir la carte d’identité d’un produit !

Cette référence est présente  sur la boite en carton dans l’emballage plastique de présentation.

 

De plus les emballages sans protection de l’écran, c’est du foutage de gueule ! (C’est mon coup de gueule !)

Quand on voit comment sont présentés les produits dans les linéaires, il faut être chanceux pour tomber sur le produit qui n’a reçu aucun choc …

 

En cours de mise à jour ….

 

Résultat après mon appel à 16h45 : (Car aucune réponse depuis ce matin)

C’est bien une erreur sur l’emballage.

C’est donc bien un Quad Core 1.2 GHz, avec 8 Go d’espace de stockage et double SIM.

C’est cool, il est presque parfait !

 

Je reviens sur l’emballage fragile pour présenter visuellement le smartphone et aux erreurs récurrentes.

J’ai constaté sur plusieurs modèles et marques des erreurs entre la publicité, l’emballage de présentation comme sur l’image ci-dessus et lorsque les informations sont disponibles sur la boîte en carton dans l’emballage plastique transparent.

C’est nul, je pensais que depuis mes déboires avec les tablettes (depuis 1 an 1/2), que les choses avaient changé.

Et bien non, c’est toujours le même bazar !

Un autre exemple :

Smartphone Wiko Rainbow, sur l’emballage de présentation il est noté “Android 4.2.2“, mais derrière le visuel sur la boîte en carton je lis “Android 4.4 (KitKat) et il y en a bien d’autres. Lors de mon attente de presque une heure, j’ai pu constater des erreurs sur d’autres marques et d’autres modèles de smartphone.

C’est la jungle et c’est  le parcours du combattant pour trouver les bonnes informations !

Dans un autre centre Leclerc, c’est mieux, mais le produit se balade dans le boitier antivol !

EmballageAlcatelLeclerc01

 

Des exemples en images, ci-dessous :

 Wiko Rainbow sous 4.4 KitKat01

Wiko Rainbow sous 4.4 KitKat02

(Pour cette photo ci-dessous, je me demande si personne n’a joué au foot avec le produit)

C’est bien l’emballage à l’intérieur du boitier antivol qui est dans cet état !

Wiko Rainbow sous 4.4 KitKat03

 

Tablet-User, traite aussi sur le sujet des caractéristiques erronées.

Vous pouvez lire son article, ici : L’erreur est possible mais peu probable quand c’est toujours dans le même sens …

 

 

Si vous avez constaté le même problème sur des produits high tech, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

 

 

 

14 December 2014 at 12:59 pm

Banana Pi, Webcam sur CSI, GPIO avec le BPIDuino et le module 6LEDs, horloge RTC, quatrième partie. No Comments

Dans cette quatrième partie, je vais continuer à tester le Banana Pi et plus précisément les GPIOle  connecteur CSI pour la Webcam, le module ARDUINO en version Banana Pi c’est à dire le BPIDuino, ainsi qu’un module 6LEDs.

Vous trouverez aussi, une procédure pour installer la  distribution multimédia “XBMC” qui s’appelle maintenant “LeMedia“.

Pour terminer, vous trouverez des outils comme USBIT pour “USB Image Tool“, des solutions pour vous connecter à distance avec Putty et Xming en duo, via le mode console mais aussi en mode graphique.

 

PLAN DU TUTORIEL

1 – Banana Pi, comment alimenter l’horloge interne RTC.

2 – Le module BPIDuino. (Reset automatique : lien vers la solution)

3 – Caméra Banana Pi sur connecteur CSI.

4 – Test du kit de programmation 6 LEDs.

5 – Test de la distribution “LeMedia” pour Android. 

6 – USB Image Tool, un petit outil fort utile, pour les possesseurs de micro-ordinateurs.

7 – Installation et utilisation de SSH via un PC sous Windows avec PuTTY.

8 – Installation de Xming en complément de PuTTY pour intégrer le mode graphique.

— Début—

Dans ce tutoriel, je ne suis en aucun cas responsable des dommages occasionnés suite à une mauvaise manipulation.

.

 

1 – Banana Pi, comment alimenter l’horloge interne RTC.

 

Sur le Banana Pi, pas besoin de tournicoter, la procédure est simple pour alimenter l’horloge temps réel “RTC”.

C’est-à-dire, c’est le moyen de garder l’heure sur le Banana Pi, sinon à chaque arrêt du Banana Pi il faut attendre la synchronisation avec les distributions.

Le plus simple c’est d’acheter le module  ici :  Batterie CR2032 pour RTC.

Mais ce n’est pas ma solution, sachant que je possède les pièces détachées pour le faire moi-même !

Ma procédure de création pour alimenter l’horloge RTC du Banana Pi, en images :

 

.

.

(Tester la polarité du fil rouge + et noir – avec un multimètre)

.

(Avant de souder, retirer la pile CR2032 et tenir compte des indications + et sur le Banana Pi)

  

 

 

Montage en vidéo, ici :

 

http://youtu.be/bcjwPvhHsog

 

Voilà, c’est fini.

 

 

 

2 – Le module BPIDuino.

BPIDuino, c’est un module ARUDINO UNO qui se connecte sur les GPIO du Banana Pi.

Vous pouvez le trouver, ici : Module d’extension Arduino

 

2-1 Matériel nécessaire pour utiliser le module :

– Un adaptateur 26 Broches.

AdaptateurGPIO

– le BPIDuino.

 

 

 

Avec adaptateur 26 broches sur le boitier blanc, c’est fonctionnel et très pratique !

 

N’ayant pas d’adaptateur 26 broches lors de mes tests, je vais fabriquer mon propre câble en photo ci-dessous.

 

Mais comme j’utilise des connecteurs PC, le brochage sur les connecteurs noirs sont inversés !

Maintenant j’installe des pins sur un des connecteurs noirs 26 broches.

 

 

Brancher l’adaptateur sur le Banana Pi et ensuite poser et clipser le BPIDuino.

C’est fait !

Vous pouvez brancher et démarrer le banana pi sous Raspbian 3.1.

Lors du démarrage et dès le branchement, la LED rouge s’allume sur le Banana Pi. (Cela indique que le BPIDuino fonctionne correctement)

2-2 Test de branchement du BPIDuino.

La LED Rouge “ON” allumée ainsi que la LED “RX”  et la LED “L” qui clignote.

 

2-3 Sous Raspbian 3.1, test 1:

(Vous n’êtes pas obligé de brancher une LED pour le test, il suffit de vérifier le bon fonctionnement avec la LED “L“, lors du test)

Je branche sur la broche 13 du BPIDuino le câble + d’une LED avec une résistance. Le câble de la LED sur le GND.

Dans le menu, cliquer sur “Programming” et lancer Arduino IDE en cliquant dessus.

Dans le logiciel, cliquer sur “File”  “Exemples”  “Basics” et vous devez choisir “Blink“.

Maintenant cliquer sur la flèche (dirigée vers la droite) juste en dessous du menuEdit“.

Le programme est envoyé Du Banana Pi en passant par les GPIO et enfin envoyé au module PBIDuino.

 

Si une erreur apparaît, il faudra modifier la configuration du logiciel Arduino IDE.

Dans le menu “Tools“, cliquer sur “Board” et choisir “Arduino Uno“, si cela n”est pas encore fait.

Ensuite juste dessous Board“, vous avez “Serial Port” et choisir un port.

Sur mon Kit j’utilise le port /dev/ttyS2“.

.

 

 

2-3 Sous Raspbian, test 2 :

J’ai voulu récemment faire des tests avec le BPIDuino et je constate des erreurs lors de l’envoi de mon programme vers le module !

Je pensais avoir un BPIDuino avec un défaut ! Mais récemment un internaute lointain “Scott W….”, me fait constater qu’il fait la même erreur avec son module.

2.3.1 Mon test LEDs éteintes. (Pas de flash pour constater que les LEDs sont éteintes, programme de droite)

(2 LEDs éteintes ainsi que la LED L)

2.3.2 Mon test LEDs allumées. (Pas de flash pour constater que les LEDs sont allumées, programme de gauche)

 

LEDsProgrammeTest

(2 LEDs allumées et la LED L éteinte)

 

Information pour l’envoi du programme vers le BPIDuino (Merci à “Scott W….”), ça fonctionne !  Mais ce n’est pas pratique !

J’effectuais cette manipulation sans réfléchir lors de mes premiers tests, c’est pourquoi cela avait fonctionné dans mon test 1, voir les photos.

Pour envoyer le programme vers le BPIDuino, pour que vous n’ayez pas un message d’erreur du genre “avrdude:stk500_Getsync():not in sync:resp=0x00…“, il faut appuyer sur RESET physiquement (sur le BPIDuino), lors de la phase de transfert vers le BPIDuino, j’ai bien dit d’appuyer sur la flèche pour envoyer le programme vers le module et à la fin de la phase de compilation cliquer sur “RESET” juste avant l’envoi du programme !

Dans l’attente d’une autre solution …

 

2.4 Solution pour le reset automatique du BPIDuino. MAJ du 12 Janvier 2015.

La solution pour faire un reset automatique du BPIDuino, c’est ici : 

http://banana-pi.fr/index.php?post/2015/01/12/Tutoriel-%3A-Mettre-en-place-le-reset-automatique-du-Module-d-extension-Arduino.

 

Merci à Zakaria YAHI, pour cette solution…

 

Pour ma part, je n’y arrive pas avec cette solution ! Mais j’ai fait beaucoup de manipulations sur cette distribution Raspbian 3.1 ! 

Je vous propose une solution pour Raspbian v3.1 et ma solution pour Raspbian v1412 en tenant compte du tutoriel de Zakaria.

 

2.5 Ma solution pour Raspbian For BananaPi v3.1, avec le reset automatique du module BPIDuino.

 

Actuellement mon processeur est à 100% avec la procédure décrite ci-dessus, le système est presque figé !

 

Je réinstalle Raspbian 3.1 sur une SD.

Le tutoriel de Zakara fonctionne avec une nouvelle installation de Raspbian 3.1 avec les updates et les upgrades.

Si vous avez une erreur lors de la copie d’une ligne de commande, je vous conseille de la saisir manuellement.

Dans un terminal, taper :

su

Le mot de passe ” “

Si la ligne de commande”git clone ………..” ne fonctionne pas, taper celle-ci manuellement :

git clone https://github.com/deanmao/avrdude-rpi.git

Taper :

cd avrdude-rpi

Si cela fonctionne vous pouvez passer à l’ “Étape B“.

 

Si cela ne fonctionne toujours pas, vous pouvez aussi, aller directement à cette adresse :

https://github.com/deanmao/avrdude-rpi

Cliquer en bas à droite sur : https://github.com/deanmao/avrdude-rpi/archive/master.zip

Copier les fichiers vers Documents.

Décompresser le fichier avrdude-rpi.zip avec bouton droit souris et l’option “Extract here”.
Renommer le répertoire pour simplifier, en avrdude par exemple.

Ouvrir un terminal et taper :

su

Votre mot de passe de session : ” “

Taper :

cd Documents

Et :
cd avrdude

Puis :

ls

Étape B.

Vous devez retrouver les trois fichiers autorest et avrdude-autoreset et un autre pour information.

Les copier dans usr et bin :

cp autoreset /usr/bin

Et
cp avrdude-autoreset /usr/bin

taper :
cd /
Pour revenir à la racine de Raspbian.

Maintenant nous allons dans /usr/bin, en tapant :

cd /usr/bin

Pour protéger le fichier original je vous conseille de faire une copie backup, car si vous faites plusieurs manipulations vous supprimerez votre fichier original.
En premier, taper : (Nous sommes toujours en “su” et dans le répertoire /usr/bin)
cp avrdude /usr/bin/avrdude-backup

Mantenant, taper :

mv avrdude /usr/bin/avrdude-original

ln -s avrdude-autoreset /usr/bin/avrdude

Pour finir avant le test, nous allons modifier le fichier, en tapant :
sudo leafpad autoreset

Sur la ligne 15, nous avons “pin=11
sur la ligne 17 modifier GPIO.HIGH en GPIO.LOW
sur la ligne 19 modifier GPIO.LOW en GPIO.HIGH

Enregistre le fichier.

A partir d’ici, si vous n’avez pas tapé les lignes ci-dessous, vous aurez la même erreur de synchronisation !

Avant de tester, il faut faire :

sudo apt-get update

sudo apt-get upgrade

 

Après cela les erreurs n’existent plus !

Lancer Arduino en tapant :
sudo arduino

Dans le menu “Tools” et “Board” choisir “Arduino Uno” et menu “Tools“, “Port” choisir “/dev/ttyS2“.
Lancer un programme de test par exemple dans le menu “File” “Examples“, “Basics” cliquer sur “Blink“.
Cliquer sur la flèche -> upload et vérifier qu’aucun message en rouge ne s’affiche dans la fenêtre du bas !
Sauf :

Bapi : Banana Pi !!

Bapi : Banana Pi !!

Bapi : Banana Pi !!

Bapi : Banana Pi !!

BAPI : revision (2)

done with autoreset

Vous pouvez ensuite éteindre la LED en modifiant le programme, en mettant LOW à la ligne 20 : digitalWrite (led, LOW);

ça fonctionne, enfin ! 

 

2.6 Ma solution pour Raspbian For BananaPi v1412, avec le reset automatique du module BPIDuino. 

Après l’installation de Raspbian v1412, j’installe mon clavier FR et  je fais les “sudo apt-get update” et “sudo apt-get upgrade” 

Si vous avez une erreur lors de la copie d’une ligne de commande, je vous conseille de la saisir manuellement.

Dans un terminal, taper :

su

Le mot de passe ” “

Si la ligne de commande “git clone ………..” ne fonctionne pas, taper celle-ci manuellement :

git clone https://github.com/deanmao/avrdude-rpi.git

Taper :

cd avrdude-rpi

Si cela fonctionne vous pouvez passer à l’ “Étape B“.

 

Si cela ne fonctionne toujours pas, vous pouvez aussi, aller directement à cette adresse :

https://github.com/deanmao/avrdude-rpi

Cliquer en bas à droite sur : https://github.com/deanmao/avrdude-rpi/archive/master.zip

Copier les fichiers vers Documents.

Décompresser le fichier avrdude-rpi.zip avec bouton droit souris et l’option “Extract here”.
Renommer le répertoire pour simplifier, en avrdude par exemple.

Ouvrir un terminal et taper :

su

Votre mot de passe de session : ” “

Taper :

cd Documents

Et :
cd avrdude

Puis :

ls

Étape B.

Vous devez retrouver les trois fichiers autorest et avrdude-autoreset et un autre pour information.

Les copier dans usr et bin :

cp autoreset /usr/bin

Et
cp avrdude-autoreset /usr/bin

taper :
cd /
Pour revenir à la racine de Raspbian.

Maintenant nous allons dans /usr/bin, en tapant :

cd /usr/bin

Pour protéger le fichier original je vous conseille de faire une copie backup, car si vous faites plusieurs manipulations vous supprimerez votre fichier original.
En premier, taper : (Nous sommes toujours en “su” et dans le répertoire /usr/bin)
cp avrdude /usr/bin/avrdude-backup

Mantenant, taper :

mv avrdude /usr/bin/avrdude-original

ln -s avrdude-autoreset /usr/bin/avrdude

Pour finir avant le test, nous allons modifier le fichier, en tapant :
sudo leafpad autoreset

Sur la ligne 15, nous avons “pin=11
sur la ligne 17 modifier GPIO.HIGH en GPIO.LOW
sur la ligne 19 modifier GPIO.LOW en GPIO.HIGH
Enregistre le fichier et tester.

Ici, mon test ne fonctionne pas.

Installer le module, en tapant : (Nous sommes toujours en su et dans le répertoire /usr/bin)

git clone https://github.com/LeMaker/RPi.GPIO_BP.git

Ensuite :
sudo apt-get update
et
cd RPi.GPIO_BP

sudo apt-get install python-dev

Enfin, pour finir :

python setup.py install

 

Lancer Arduino en tapant :
sudo arduino

Dans le menu “Tools” et “Board” choisir “Arduino Uno” et menu “Tools“, Port” choisir “/dev/ttyS2“.
Lancer un programme de test par exemple dans le menu “File” “Examples“, Basics” cliquer sur “Blink“.
Cliquer sur la flèche -> upload et vérifier qu’aucun message en rouge ne s’affiche dans la fenêtre du bas !
Sauf :

BAPI : revision (2)
done with autoreset

Vous pouvez ensuite éteindre la LED en modifiant le programme, en mettant LOW à la ligne 20 : digitalWrite (led, LOW); 

C’est fini et ça fonctionne !

 

 

 

 

3 – Caméra Banana Pi sur connecteur CSI.

La caméra Banana Pi “Module caméra OV5640” sur port CSI.

Module disponible, ici :  Caméra BananaPi – Module caméra OV5640

3-1 Installation. 

 

Insérer la nappe de la caméra sur la caméra, côté bleu face à l’objectif, en soulevant légèrement le clip marron vers le haut.
Insérer la nappe et refermer le clip marron sur la nappe en poussant avec le doigt vers le bas.

.
De l’autre côté de la nappe, vous pouvez maintenant insérer la nappe couleur bleue face au connecteur GPIO, mais avant cela soulever légèrement l’élément en plastique marron avec les doigts.

Vous pouvez aussi utiliser une tige en plastique en soulevant les bords doucement.

Ensuite, vous pouvez faire glisser la nappe entre l’élément plastique marron et blanc.

Appuyer légèrement sur les extrémités de l’élément plastique marron vers le bas, à gauche, puis à droite, jusqu’à bloquer complètement.

 

3-2 Sous Raspbian.

Il faut installer les pilotes.
Dans un terminal, taper :
su
votre mot de passe, ensuite

sudo modprobe ov5640

Puis :

sudo modprobe sun4i_csi0

 

Dans le menu “Sound & Video” lancer “guvcview”

 

Vous pouvez aussi utiliser le logiciel Mplayer, on commence par l’installer :

sudo apt-get install mplayer

lancement :
sudo mplayer tv://

 

3-3 Sous Android.

Après installation d’un logiciel pour la caméra, l’application demande un espace de stockage pour pouvoir fonctionner !

 

3-4 Sous Lubuntu.

Même résultat que sous Raspbian, sauf erreur à l’utilisation de guvcview.

Lors de mes tests, j’ai un affichage en 640×480.

Mon résultat n’est donc pas optimal !

3-5 Caractéristiques de la caméra CSI.

– Cette caméra sur CSI peut afficher une image en 2592×1944, c’est à dire 5 Mpx.

– Affichage vidéo en 1080P 30fps@24Mhz.

– L’objectif est un Omnivision 5640 CMOS autofocus avec filtre infrarouge.

– Format de sortie vidéo en Raw h.264.

– Format d’image en JPEG/PNG/YUV420/RGB888.

 

 

4 – Test du kit de programmation 6 LEDs.

Vous pouvez trouver le module en vente, ici : Kit programmatio 6 LEDs

Le plus complexe, ce n’est pas son utilisation mais plutôt le montage du module !

Livré en kit, à  vos fers à souder et bonne soudure.

4-1 Préparation du kit et montage des éléments à souder. 

Ne faite pas comme moi lors du montage ! J’ai cherché un petit moment le pôle + du buzzer, car l’étiquette n’était pas en face des pattes à souder en dessous (Il suffit de retirer la languette en papier et c’est gravé dessus)

Pour les LEDs, ce n’est pas évident à le remarquer, mais il y a bien un côté biseauté sur la LED qui correspond au pôle négatif ().

Le plus simple c’est de regarder la longueur des pattes à souder car le plus long c’est le positif (+).

Avant

Après

 

4-2 Matériel nécessaire pour utiliser le module :

4-2-1- Un adaptateur 26 Broches.

AdaptateurGPIO

 

4-2-2 Dans mon exemple ci-dessous, j’utilise mon câble adaptateur.

BPIDuino03

4-2-3- Le kit prêt à fonctionner.

4-3 Le programme.

Le programme “6led3.c” à télécharger ici : 6leds3 et à copier vers “/home/bananapi” en utilisant un explorateur de fichier “File Manager”.

Autre choix, copier  les lignes ci-dessous et garder la mise en forme lors du collage.

Ouvrir un terminal “LXTerminal”, vous êtes sous “bananapi@lemaker

Créer maintenant le programme en tapant :

sudo leafpad 6leds3.c

Votre logiciel Leafpad s’ouvre.

Sélectionner et copier le code ci-dessous et faite coller ou menu de Leafpad “Edit” et “Paste” dans le fichier vierge 6leds3.c et enregistrer par le menu Leafpad “File“, “Save“.

Quitter Leafpad.

Cela enregistre le fichier au format .c, ce qui permet ensuite de pouvoir le compiler.

 

—-Début du fichier 6led3.c—

#include <stdio.h>
#include <wiringPi.h>

int main (void)
{

int temp = 150;
wiringPiSetup();

pinMode(7,OUTPUT);
pinMode(0,OUTPUT);
pinMode(3,OUTPUT);
pinMode(12,OUTPUT);
pinMode(13,OUTPUT);
pinMode(14,OUTPUT);

while(1)
{

digitalWrite(7,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(0,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(3,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);

digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(3,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(0,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(7,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);

digitalWrite(7,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(0,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(3,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);

digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(3,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(0,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(7,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);

delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);

digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);

digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);

digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(12,LOW);
delay(temp);

delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);

digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);

delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);

delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);

delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
delay(temp);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);

delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);

delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);

delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);

delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,LOW);
digitalWrite(12,LOW);
digitalWrite(0,LOW);
digitalWrite(13,LOW);
digitalWrite(3,LOW);
digitalWrite(14,LOW);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);
digitalWrite(7,HIGH);
digitalWrite(12,HIGH);
digitalWrite(0,HIGH);
digitalWrite(13,HIGH);
digitalWrite(3,HIGH);
digitalWrite(14,HIGH);
delay(temp);
delay(temp);
delay(temp);

}

return 0;

}

—-Fin du fichier 6led3.c—

4-4 Compilation et lancement du programme.

Maintenant que nous avons créé le programme 6leds3.c, il faut le compiler dans le terminal, en tapant :

gcc -Wall -o 6leds3 6leds3.c -lwiringPi

Enfin nous pouvons lancer le programme en tapant :

sudo ./6leds3

 

Résultat.

Le résultat final en vidéo ci-dessous.

 

[youtube]http://youtu.be/0Kgurn0bvmI[/youtube]

 

Enjoy !

 

 

 

5 – Test de la distribution “LeMedia” pour Android. 

La distribution est disponible en téléchargement, ici : LeMedia 1.1 17Nov2014

C’est la version LeMedia 1.1 en date du 17 Novembre 2014, c’est donc la plus récente.

Décompresser le fichier deux fois pour passer de “LeMedia_v1.1.tgz”, à “LeMedia_v1.1.tar”, et enfin à “LeMedia_v1_1.img”.

5-1 Préparation de la SD card.

Insérer votre carte SD dans votre ordinateur. Vous devez utiliser une carte SD ou micro SD+Adaptateur SD de 8Go minimum.

Formater la carte SD :

Télécharger l’outil de formatage “SD Formater” depuis : https://www.sdcard.org/downloads/formatter_4/eula_windows/

« C’est un super programme, car ce petit programme permet en activant l’option « On », de formater votre carte SD et les partitions cachées ou partitions Linux etc… »

Décompresser et installer le programme “SD Formater” .

Démarrer le logiciel “SD Formater” en cliquant sur son icône sur le bureau ou dans la liste de vos programmes. 

Vérifier que vous pointé bien vers la bonne carte SD avant de poursuivre !

Cliquer sur “Option” et choisir “on“.

BPi5

Après avoir fait la vérification décrite ci-dessus, vous pouvez  cliquer sur le bouton “FORMAT” .

 

5-2 Installation de l’OS sur la SD ou micro SD + adaptateur SD.

Nous allons maintenant installer l’image de l’OS sur notre support.

Pour cela il faut télécharger l’outil suivant “Win32Diskimager” depuis : http://sourceforge.net/projects/win32diskimager/files/Archive/

Décompresser le fichier et lancer le programme “Win32DiskImager.exe” depuis son répertoire.

Vérifier, avant de poursuivre que le logiciel a bien détecté la bonne carte SD.

Choisir l’image que vous avez précédemment téléchargée et décompressée “LeMedia_v1_1.img”, maintenant vous pouvez cliquer sur “Write” .

Attendre la fin de la procédure !

 

Lorsque cela est terminé, insérer votre carte dans votre Banana Pi sans forcer (face dorée vers le haut et vers le Banana Pi dans le connecteur SD)

 

5-2 Premier démarrage de la distribution LeMedia.

Vous n’avez rien à configurer pour pouvoir démarrer la distribution.

 Le menu de “LeMedia“, où l’on constate d’ailleurs que le nom XBMC, n’a toujours pas disparu ! 

 

Résultat :

Bof ! Bof !

Des latences régulières lors des changements de menu ou  juste en déplaçant la souris ! LeMedia se fige !

Un gros fichier “LeMaker…..BananaPi Pro. avi” de 450 Mo dans la distribution. Je comprends maintenant pourquoi, j’ai dû utiliser une SD de 8 Go.

Des bugs visuels lors de l’affichage des vidéos, même en modifiant les paramètres !

Ce n’est pas terrible, je l’efface et j’attends avec impatience une version fonctionnelle.

C’ est dommage, car j’attendais une version stable et fonctionnelle !

 

6 – USB Image Tool, un petit outil fort utile, pour les possesseurs de micro-ordinateurs.

 

Je vous présente un petit outil, obligatoire pour les possesseurs de Banana Pi, Cubietruck, pcDuino….

C’est USBIT, non, non, ce n’est pas un gros mot ! C’est pour “USB Image Tool” .

 

Vous pouvez le trouver ici : www.filecluster.com/downloads/USB-Image-Tool.html

 

Cet outil permet de créer une image de votre système Lubuntu, Android … présent sur une SD ou micro SD ou même sur une clé USB.

Vous pouvez ainsi faire une copie de vos systèmes vers votre pc et garder cette image en sauvegarde.

USBIT01

 

Ensuite vous pouvez restaurer cette image vers une SD ou micro SD  et USB de même capacité.

Pour créer votre sauvegarde, je vous conseille de choisir en haut à gauche le mode “Device Mode” et ensuite cliquer sur “Backup” en bas à droite. Donner un nom et un chemin pour la sauvegarde, valider.

Pour restaurer votre sauvegarde ou la copier sur une autre carte SD, micro SD ou clé USB de même capacité, il suffit de cliquer sur “Restore” , ensuite, choisir l’image à restaurer présente sur votre PC.

 

Ça fonctionne et c’est gratuit !

 

7 – Installation et utilisation de SSH via un PC sous Windows avec PuTTY.

 

Sur Lubuntu, SSH est déjà installé, il suffit juste de vérifier l’adresse IP du Banana Pi, en tapant dans un terminal :

ifconfig

Dans mon cas, c’est :

192.168.1.75

 

Maintenant sur votre PC sous Windows, vous devez télécharger le fichier”putty.exe“, ici : http://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/download.html

 

PuTTY01

 

 

Lancer le programme en cliquant sur « putty.exe » sur votre PC.

 

PuTTY02

 

Mettre l’adresse IP dans la case, comme sur l’image ci-dessus.

 

PuTTY03

.

 

Valider par oui, et vous arrivez sur la fenêtre de connexion.

login as :

Il ne reste plus qu’à taper votre nom d’utilisateur “bananapi” et ensuite votre mot de passe “bananapi” .

C’est fait, vous êtes sur votre Banana Pi via un serveur SSH sous Windows, dans un terminal en mode console.

 

 

8 – Installation de Xming en complément de PuTTY pour intégrer le mode graphique.

SSH est déjà installé sur Lubuntu.

il faut vérifier l’adresse IP de votre banana pi dans un terminal, en tapant :

ifconfig

Utiliser la procédure décrite ci-dessus pour télécharger et utiliser PuTTY, en section  7 – Installation et utilisation de SSH via un PC sous Windows avec PuTTY“.

Pour pouvoir utiliser  une connexion à distance avec PuTTY, en mode console mais aussi en mode graphique, nous devons ajouter et installer le logiciel suivant sur le PC sous Windows “Xming”, à télécharger ici : http://sourceforge.net/projects/xming/files/latest/download?source=files

 

Installer Xming sur le PC sous Windows sans rien changer.

Lancer Xming en utilisant l’icône sur votre bureau.

Maintenant vous pouvez lancer Putty.

Déplacez-vous dans l’onglet SSH à gauche cliquer sur le + pour le détail et choisir X11.

 

Enfin, cliquer à droite sous “X11 forwarding” en cochant la case Enable X11 forwarding.

Remonter dans “Catégorie” sur Session.

Dans la fenêtre vous devez indiquer l’adresse IP du Banana Pi sous Host Name (orIP address) : pour moi c’est 192.168.1.62

C’est fait, taper vos identifiants “bananapi” et mot de passe “bananapi“.

Dans le terminal, sous Putty, lancer les applications en mode graphique en tapant par exemple : leafpad ou chromium-browser
ou firefox.

Dans PuTTY, taper : 

firefox

Dans PuTTY, taper : 

chromium-browser

Dans PuTTY, taper : 

leafpad

Etc …

 

C’est coooooollllllll, n’est-ce pas !

 

 

13 December 2014 at 1:12 pm

Alcatel onetouch POP2, 4.5″ en 4 coeurs, 1 Go de RAM sous KitKat, à moins de 100 € ! 43 Comments

Un smartphone avec 4 cœurs à 1.2 GHz, en 4.5″, sous Android 4.4 (KitKat) et surtout avec 1 Go de RAM et tout cela en 4G, à moins de 100 €.

C’est plutôt pas mal au vu de sa configuration.

La version qui m’intéresse est celle qui est en vente avec une garantie de 2 ans, c’est plus sécurisant !

Vous pouvez trouver ce produit dans les Centres E.Leclerc possédant un vrai rayon de téléphonie.

Mon article concerne seulement le modèle, Alcatel onetouch POP2, ayant le numéro du modèle “5042D”.

 

Alcatelpop2-01

Petit conseil, lors de l’achat :

Ne pas oublier le FlipCover, c’est-à-dire la protection rigide de l’écran. 

(Introuvable pour l’instant)

AlcatelPOP2-FlipCover

 

Caractéristiques du modèle 5042D.

Matériel :

Processeur Qualcomm Snapdragon 410 le 8916, 4 coeurs à 1,2 GHz 🙂

Processeur graphique intégré au processeur : Adreno 306 à 450 MHz.

– Mémoire de stockage : 8 Go   🙂

– RAM : 1 Go  🙂

– Version double micro SIM   🙂

 

Affichage :

Écran de 4,5″ FWVGA, avec une résolution de 480 x 854 pixels, écran couleur TFT 16M, capacitif 2 points (218 ppi)  

– Détecteur de proximité 

– Capteur de lumière

 

Système d’exploitation:

– Android 4.4 KitKat 🙂

– Play Store 🙂

 

Réseau : (Sous réserve !)

– 4G LTE: 4G LTE category 4, 150Mbps Downlink, 50Mbps Uplink 🙂

Réseau CSFB : B1/3/7/8/20  (Gestion automatique du réseau 3G/4G LTE, pour la voix/données en simultanées…)

HSPA (3G+) : DC HSPA+, 42 Mbps Downlink, 5.76 Mbps Uplink  🙂

UMTS (3G) : Quadribande 850/900/1900/2100 MHz  🙂

GSM (2G) : Quadribande 850/900/1800/1900 MHz   🙂

– Compatible EAP SIM  🙂

 

Batterie :

– Batterie Lithium: 2000 mAh (c’est vraiment trop juste, pour un écran de 4.5″)  rouge

– Temps de conversation : jusqu’à 8h (2G) / 12h (3G)

– Temps de veille : jusqu’à 400h (2G) / 400h (3G)

 

Divers :

– GPS, GPS assisté/GPS Glonass  🙂

– Bluetooth BT4.0, LE  🙂

– Wi-Fi IEEE 802.11 b/g/n  🙂  +  Wi-Fi direct, Wi-Fi- Display, Wi-Fi Hotspot

– Prise audio 3,5 mm

– Micro-USB

– port micro USB Host (OTG) : non  rouge 

– Lecteur micro SD jusqu’à 32 Go

– DLNA

Un doigt pour zoomer

.
Appareil photo :

– Appareil photo couleur arrière 5,0 mégapixels + Flash LED (2592×1944)   🙂

– Appareil photo couleur avant 0,3 mégapixels 

 

Formats audio pris en charge : 

– AAC LC/LTP, AAC+, enhanced AAC+, AMR-, NB, AMR-WB, FLAC, MP3, MIDI, Vorbis, PCM/WAVE

Formats vidéo pris en charge : 

– H.263, H.264 AVC, MPEG-4 SP, VP8

Capture vidéo :

– 1080@30fps  🙂

 

Fonctions spéciales :

– Capteur de mouvement 

– Capteur de luminosité

– Capteur de proximité

Boussole électronique  🙂

 

– Radio RDS  🙂

 

Dimensions :

– (LxlxP) 132,5*65,4*9,95mm

– Poids Environ 147 grammes avec la batterie

 

Dans la boîte :

– Alcatel onetouch pop2

– Batterie

– Chargeur USB Micro

– Câble USB Micro

– Casque 3,5 mm jack stéréo (Pas terrible)

– Guide rapide de l’utilisateur

– Couvercle arrière de la batterie

 

Faites le bon choix !

 

Enfin disponible :

Mon test sur l’Alcatel onetouch Pop2, ici : Alcatel onetouch Pop2, le test !

 

 

10 December 2014 at 2:29 pm

Donner une seconde vie à un PC d’ancienne génération, c’est possible !… 2 Comments

Donner une seconde vie à du matériel informatique de 5 à 6 ans ou plus, c’est toujours possible !

Le choix s’offre à vous, soit réinstaller un Windows XP ou Windows 7 très réactif avec de petites configurations ou un Linux comme Lubuntu 14.04 LubuntuStudio, ou comme l’exemple de Tablet-user, installer Mageia, qui comme le dit Philippe, ressemble étrangement à Mandriva.

Mageia4 KDE

Toujours dans l’idée de continuer à utiliser ou réparer ce qui peut encore fonctionner, voici un lien vers Tablet User, qui remet en fonctionnement un PC qui était sous Windows et dont le fonctionnement était poussif.

Le lien : Comment transformer un vieux PC en petite bombe : Mageia ou un autre Linux …

Depuis l’installation sous un environnement Linux, c’est le moyen de donner une seconde vie au PC vieillissant !

Le lien pour télécharger des LiveDVD,LiveCD pour tester sans installation ou en version installation sur HDD, ici :

https://www.mageia.org/fr/4/

 

(Version LiveDVD X64)

Mageia01

 

Donner une seconde vie à son matériel, c’est possible !…

 

Enjoy !

 

5 December 2014 at 10:34 am

Tablette MEDION LIFETAB S10346, 10.1″ sous Android 4.4 avec un Intel Atom Z3735Ft 4 coeurs, c’est plutôt pas mal ! 21 Comments

Une tablette sous Android 4.4KitKat“, possédant un processeur Intel Atom Z3735Ft 4 coeurs, cela me laisse penser à des options qui seront peut-être possibles dans les mois à venir !

Garantie trois ans, c’est plutôt intéressant et rassurant pour ceux qui ont eu des déboires avec des tablettes sous Android.

Avec son écran IPS Full HD de 1920 x 1200 pixels, c’est plutôt pas mal !

.

 

Caractéristiques :

  • Écran LIFELIGHT Full HD de 10,1”, avec technologie IPS (1920 x 1200 pixels)
  • Processeur Intel 64 Bits Atom Z3735F (de 1.33  GHz à 1,83 GHz), 4 coeurs, 4 threads. (Virtualisation…)
  • Processeur graphique intégré au processeur  “Intel HD Graphics” de 311 MHz à 646 MHz.
  • Android 4.4 “KitKat
  • Mémoire interne : 32 Go dont 28 Go utilisable
  • Mémoire vive : 2 Go de DDR3
  • Appareil photo autofocus de 5 mégapixels au dos et webcam de 2 mégapixels
  • Fonction infrarouge pour piloter une TV
  • Technologie Wi-Fi standard IEEE 802.11 b/g/n
  • Fonction Bluetooth 4.0
  • Haut-parleurs stéréo frontaux
  • Google Play
  • Capteur de position
  • GPS
  • Batterie Li-ion d’une autonomie maximale de 10 heures (Données constructeur) 
  • Sortie mini HDMI
  • Micro USB 2.0 avec fonction USB Host
  • Lecteur de cartes mémoire micro SD/micro SDHC/micro SDXC
  • Sortie audio
  • Dimensions (263x174x8.5 mm)  et 580 g
  • Existe en version blanc ou noir
  • Support pour tablette

 

Contenu de l’emballage :

  • Tablette tactile MEDION LIFETAB
  • Support de tablette
  • Casque intra-auriculaire
  • Câble micro USB
  • Câble micro USB Host
  • Adaptateur secteur
  • Carte de garantie
  • Guide de démarrage rapide (mode d’emploi électronique détaillé préinstallé sur l’appareil)
  • Vue d’ensemble de l’appareil, manuel de sécurité

 

Pour 219 € chez ALDI, sur le papier, cette tablette semble prometteuse avec son processeur Intel Atom !

 

 

1 December 2014 at 3:26 pm

Banana Pi, sur un téléviseur CRT (tube cathodique) et LCD première génération, c’est ma TV connectée! No Comments

Banana Pi en TV connectée !

Ma solution pour contribuer à moins polluer, c’est de continuer à utiliser les téléviseurs qui fonctionnent.

C’est pourquoi je vous propose de créer des TV connectées avec vos vieux téléviseurs à tube cathodique (CRT), ou encore d’utiliser des téléviseurs sans prise HDMI en LCD première génération.

 

C’est toujours possible ! Les résultats sur l’affichage dépendront de votre téléviseur, mais aussi du type de connexion utilisée.

 

Vous ne pouvez pas vous placer trop près de l’écran, sinon le texte est illisible. Pour afficher des vidéos ou de la musique, c’est fonctionnel et pratique sous Android pour lire des vidéos sous Youtube.

 

Plan du tutoriel

1 – Le matériel nécessaire.

2 – Les connexions possibles.

3 – Banana Pi, sur un téléviseur CRT (tube cathodique), c’est ma TV connectée !

4 – Banana Pi, sur un téléviseur LCD première génération, c’est ma TV connectée !

5 – Banana Pi en TV connectée, en vidéo, sur un écran LCD première génération ou CRT.

.

— Début—

.

1 – Le matériel nécessaire.

Ne pas oublier une souris sans fil. (La souris filaire c’est possible, mais c’est seulement moins pratique).

2 -Les connexions possibles.

1- Prise Cinch (RCA) du Banana Pi vers cinch (RCA) jaune de la TV pour la vidéo, sans oublier un câble jack 3.5 vers Cinch (RCA) Blanc et jaune.

2- Prise Cinch (RCA) du Banana Pi vers péritel  (Il faut un adaptateur comportant d’un côté un RCA jaune + jack 3.5 et de l’autre côté vers la TV un câble péritel)

3- Prise Cinch (RCA) du Banana Pi vers S- vidéo, sans oublier le câble jack 3.5 vers RCA blanc et rouge sur la TV.

.

3 – Banana Pi, sur un téléviseur CRT (tube cathodique), c’est ma TV connectée !

.

.

.

.

4 – Banana Pi, sur un téléviseur LCD première génération, c’est ma TV connectée !

.

.

.

5 – Banana Pi en TV connectée, en vidéo, sur un écran LCD première génération ou CRT.

.

 

1 December 2014 at 11:10 am